Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
F.P. Somerton
11/01/2010

CHOURA LE MAGNIFIQUE ou la vie tumultueuse d'un Russe en exil


Ce roman évoque la vie mouvementée du colonel Alexandre de Fermor, officier aux lanciers de la Garde Impériale russe. Son histoire débute à Saint-Pétersbourg et elle s'achève à Paris, alors que l'Europe s'apprête avec une paisible inconscience pour son second grand conflit.
Interview de l'auteur et podcast audio à écouter en ligne ou à télécharger, à la fin de cet article


Pierre de Fermor
Pierre de Fermor
Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir auteur ?

Je suis un grand lecteur. Depuis toujours. Et ma vie professionnelle, passée ces trente-cinq dernières années à arpenter aux quatre coins de la planète les pays producteurs de pétrole, m’a conforté dans cette vérité toute simple : dans les aéroports, les avions et les hôtels, rien ne vaut un bon bouquin pour passer le temps ! Sur place, en dehors des périodes de travail, il faut aussi savoir prendre le temps d’admirer notre si délicieuse planète et de flâner à la découverte des cultures qui l’animent…

La transition lecteur/auteur a-t-elle été difficile ?

Elle a été naturelle : à force de lire, l’envie chemine, irrépressible, de passer de l’autre coté du miroir. L’écriture devient alors un plaisir. S’y ajoute le besoin, probablement inné en chacun de nous, de graver quelque part nos souvenirs, nos impressions de vie, celles des autres.

Quels résultats escomptez-vous ?

Dans le cas de "Choura Le Magnifique", roman biographique qui retrace la vie tumultueuse de mon grand-père, il m’est apparu comme un agréable devoir de transmettre ces pages d’histoire que constituent la révolution russe et l’exil. Mon grand-père a été plus qu’un témoin, un acteur dans cette période trouble et violente si proche de nous, pour laquelle il a donné sa jeunesse avec un sens affirmé de l’honneur, de la fidélité et du devoir, parcourant au galop les chemins de sa vie, avec une délicieuse insouciance qui lui a finalement été fatale. Il était important qu’il en reste quelque chose.

Cliquez sur l'image pour commander le livre
Cliquez sur l'image pour commander le livre
Pourquoi avez-vous choisi ce genre littéraire ?

Vous l’aurez remarqué, la plupart des "premiers livres" a pour genre une biographie. Car il est plus simple (et moins habile) de rapporter ce qui a été, que d’imaginer ce qui pourrait être. Bien souvent il s’agit d’une autobiographie. Dans mon cas, l’histoire de mon existence, telle que je l’ai déroulée jusqu’à ce jour, ne supporte pas la comparaison avec celle de Choura : J’ai donc décidé de donner vie (en en romançant les zones d’ombre) aux notes hâtivement scribouillées par lui à toutes occasions, d’une écriture fine, en russe et presque illisible, sur une série de petits carnets abimés par le soleil, le vent et la pluie, et les années, - qu’il a toujours conservés au gré de ses pérégrinations. D’où ce roman biographique !

Quels sont vos auteurs de références ?

Tolstoï bien sûr, avec son immense "Guerre et Paix", qui dit tout. Sur les hommes et les femmes, leurs passions, leurs rêves, et leurs espoirs. Une bible de vie et d’humanité.

D’où vient l’idée de cette histoire et la façon dont vous l’avez traitée ?


Entre l’âge de treize et quinze ans, trois étés de suite, mes parents m’ont envoyés pour les grandes vacances dans un petit village en Gironde, où vivait ma grand-tante Alia (la sœur de Choura), mais aussi Bader, le sous-officier d’ordonnance de mon grand-père. Ce furent trois étés flamboyants, au cours duquel je perfectionnai mon russe, et je passai mes journées à écouter le vieil homme me raconter sans fin ses années de guerre et d’exil avec « Le Magnifique », comme il l’appelait. Et mes soirées à entendre ma grand-tante faire revivre la Saint-Pétersbourg impériale, puis révolutionnaire… Avant de partir rejoindre le lycée, je promis à celle-ci d’écrire un jour cette épopée, y mêlant le souvenir des anecdotes acquises à l’occasion, l’observation des Carnets de Choura, et complétant l’ensemble par la lecture de tout ce que je pus trouver à lire sur cette époque charnière de l’histoire de la Russie, puis sur l’Abyssinie mystérieuse du Roi des Rois, descendant de la reine de Saba, où mon grand-père, ancien officier des lanciers de la Garde Impériale russe, devint le Chef de la Garde à cheval du Négus.

Combien de temps avez-vous consacré à l’écriture ?

Quarante ans pour que le projet murisse, trois ans pour traduire les "Carnets" de Choura et rassembler la documentation, et un an pour écrire…

Quels sont vos futurs projets ?

J’ai commencé l’écriture d’un roman, dont l’action se déroule dans un manoir du Limousin, mettant en scène des personnages de tous poils, gens de maison et invités de passage, qui y tourbillonnent autour d’un vieux briscard attachant (non, ce n’est pas moi !), ancien marin dont la passion est maintenant l’élevage … d’écrevisses dans les deux étangs et le lac aux eaux sombres qui dorment en contrebas de la bâtisse.

choura_le_magnifique.mp3 Choura_le_magnifique.mp3  (3.66 Mo)




Par F.P. Somerton (dernière modification le 11/01/2010)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Angers Likes Metal - 05/11/2016

1 2 3 4 5 » ... 71




Dans nos blogs :

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...

L’Amérique post-Trump [Revue de presse]

Trois semaines après l’élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le monde entier s’étonne encore de ce résultat inattendu....



Le Podcast Journal sur :