Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Yorkshire Air Museum & Allied Air Forces Memorial

Comment un pilote français sauva York, il y a 71 ans!

Vos articles dans votre Podcast Journal


Pour commémorer le “York Blitz”, 29 avril 1942, une exposition sur le bombardement de la ville sera ouverte en centre ville par le maire d’York à 10h30, lundi 29 avril 2013 au côté de l’avion de chasse Hawker Hurricane.


Illustration proposée par l'auteur
Illustration proposée par l'auteur
A 2h36 du matin, le mercredi 29 avril 1942, à peu près 40 bombardiers allemands de la Luftwaffe traversèrent la côte est de l’Angleterre entre Flamborough Head et Hornsea, et se dirigèrent vers ville historique d’York. Ce fut le tour d’York de connaître un bombardement, qui fut connu sous le nom de “Baedeker Raids”, comme le nom du célèbre guide touristique allemand où les cibles historiques furent répertoriées.

Pendant plus de 90 minutes, les bombardiers allemands larguèrent 84 tonnes d’explosifs et bombes incendiaires, qui mirent la ville historique en feu. Les sirènes d’alertes de bombardement aérien résonnèrent dans la ville à 2h42, quelques minutes après le début de l’attaque.

Le médiéval Hôtel de Ville fut quasiment détruit, ainsi que l’église St. Martin le Grand sur Coney Street. Ses ruines sont toujours présentes dans cette rue qui est aujourd’hui la rue commerçante la plus animée de la ville. La légendaire entreprise de chocolat Rowntree sur North Street, qui stockait des tonnes de kilos de sucre, brûla entièrement. La gare de trains, une cible évidente, fut touchée et gravement endommagée ainsi que la ligne entre Londres et Edimbourg qui transportait des soldats, autres personnels de l’armée et passagers civils. L’aérodrome de Clifton ainsi que les écoles de St. Peters, Queen Anne, Nunthorpe, Bar Convent et Bootham furent gravement endommagés.

Plus de 95 civiles moururent, 212 furent blessés et 579 maisons furent détruites. Selon les estimations, le tiers des résidences de la ville furent endommagées. Le nombre total de victimes n’inclut pas les militaires qui furent tués sur l’aérodrome de Clifton Moor, par un bombardement qui détruisit le poste de garde et autres bâtiments.

Pendant ce temps, d’autres bombardiers approchèrent et les dégâts auraient pu être pires sans l’intervention d’un pilote de chasse français solitaire de 23 ans, Yves Mahé, au service de l’escadrille de chasse 253 de la RAF, qui aperçut la ville en feu à distance. Il fonça au milieu des bombardiers allemands dans son avion de chasse, le Hawker Hurricane et ses 8 mitrailleuses en action. Rapidement il attaqua un bombardier Heinkel 111 à double moteur qui s’écrasa en flammes sur la Rivière Ouse, puis il changea de direction pour combattre un bombardier Junkers Ju88. Les Allemands décidèrent qu'il était temps de partir et la fumée intense au-dessus de la ville, provoquait par les bâtiments en feu, leurs permirent d’être difficilement détecter. Sur le chemin du retour un Dornier Do217 s’écrasa près de Castle Howard.

Il fut avéré plus tard que l'arrivée d'Yves sur place n’était pas trop tôt. Dans une partie secrète de l'usine principale de Rowntree, des munitions remplies de haut explosif étaient entreposées. Si les Allemands avaient effectué leur attaque planifiée sur l'usine, la destruction de la ville aurait été inimaginable.

Le jeune pilote français fut présent à une réception donné à la Résidence du Maire d’York avec le drapeau de la France Libre flottant sur la ville. Yves s’échappa d’une France occupée pour rejoindre la RAF et ceci fut sa première "victoire". Plus tard le Général de Gaulle présenta Yves avec la Croix de Guerre. Il continua à voler avec les escadrilles françaises se battant avec l'armée de l'air soviétique et fut abattu en août 1944 sur Smolensk. Il fut capturé par les Allemands et condamné à mort. Il vécut caché dans le camp et s’en échappa plus tard pour rejoindre la France en août 1945. Il servit dans l'armée de l'air française jusqu'au 29 mars 1962 quand il fut tué dans son avion, le Météore Gloster NF11, en Belgique. Il avait 42 ans.

Yves rejoignit l'armée de l'air française en 1939, après l’annonce de l'Armistice française en juin 1940 où il vola un avion pour s’échapper. Malgré la menace d'exécution il vola avec plusieurs aviateurs français vers Gibraltar pour rejoindre la Royal Air Force. Tout compte fait, il est un personnage héroïque.

Pendant plus d’un an, les élèves de l’école primaire de St Wilfried, à York, ont fait campagne en faveur d’un Mémorial pour Yves Mahé – le Français qui sauva York.

Du 29 avril au 5 mai 2013 l’avion de chasse Hawker Hurricane du Yorkshire Air Museum sera placé sur St Sampson's Square, Parliament Street. Le Hurricane porte l’emblème de l’escadrille numéro 341, aussi connu en français comme le Groupe de Chasse n° 3/2 "Alsace". Ce fut une escadrille de la France Libre dans la RAF pendant et après la Bataille d’Angleterre.

A 6h00 le lundi 29 avril le Hurricane sera transporté sur la place par camion de chargement lourd et machine de levage. Il sera assemblé par environ 10 personnes du département des ingénieurs en aéronautique du Yorkshire Air Museum.
A 10h30 une exposition spéciale sera officiellement ouverte par le maire d’York Keith Hyman, au côté de l’avion de chasse Hurricane sur St Sampson's Square, avec la présence des élèves de 5 ans de l’école primaire de St Wilfred’s, York.

15/04/2013




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :