Connectez-vous S'inscrire

Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Jeudi 27 Novembre 2014
12:41
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)

D'une île à l'autre

13/08/2011
Lu par 2322 visiteurs web

Les îles sont d'actualité à Budapest. Tout d'abord dans le registre festif, celle d'Óbuda sur laquelle se déroule actuellement, comme chaque année au mois d'août, le Sziget Festival. Et ensuite, l'île de Csepel où l'on vient de faire une macabre découverte.


Sziget 2008 (c) Gergely Csatari
Sziget 2008 (c) Gergely Csatari
L'île d'Óbuda, 1,08 km2 de superficie, est située sur le Danube, dans le IIIe arrondissement de Budapest. Au cours des années qui ont suivi le changement de régime dans leur pays, deux Hongrois, Péter Müller, star du rock local et Károly Gerendai, programmateur musical s'intéressent à un terrain militaire abandonné sur l'île en question. Leur vient alors l'idée de le transformer en un endroit où se rencontreraient des musiciens. Ils créent pour les étudiants de l'Université polytechnique de Budapest, un festival dont la première édition se déroule en 1993. Pécuniairement ce n'est pas une réussite et ils sont endettés pour quatre ans. Mais ensuite le festival renaît sous une forme plus professionnelle. Depuis, il vole de succès en succès durant la deuxième semaine de chaque mois d'août, sous le nom de Sziget festival et attire jusqu'à 400000 personnes. Pour cette 19e édition, du 10 au 15 août, sur six scènes, il propose à des centaines de milliers de spectateurs venus du monde entier, quelque 500 concerts. Il a inspiré en Roumanie le festival Peninsula Félsziget qui, depuis sa création en 2003, se déroule fin août à Târgu Mureş en Transylvanie centrale. Cette année, il se tiendra du 25 au 28 août.

L'île des cadavres

Courbe du Danube à Visegrád (c) Denis Oliver
Courbe du Danube à Visegrád (c) Denis Oliver
La police de Budapest vient de révéler qu'on avait découvert les corps de quatre personnes qui avaient été enterrées vivantes. Leurs tortionnaires les avaient abandonnées après leur avoir dérobé leur carte bancaire ainsi que le code. Ces scènes d'horreur se sont déroulées dans une forêt de l'île de Csepel, qui étire sa cinquantaine de km sur le Danube, 257 km2 situés dans le XXIe arrondissement au sud de Budapest. Un communiqué du Bureau national des investigations indique que les experts du secteur médico-légal recherchent les causes et les circonstances des décès ainsi que les dates où ils ont eu lieu. C'est, paraît-il, un survivant qui aurait prévenu les enquêteurs. Le quotidien Magyar Nemzet révèle que cet homme avait été invité par un Serbe de sa connaissance pour prendre une bière avec deux sans-abri sur l'île de Csepel. En réalité, ces derniers se sont jetés sur le visiteur à son arrivée et ont menacé de l'étrangler s'il ne leur remettait pas sa carte bancaire assortie du code. Il s'est donc exécuté et il a été à moitié enseveli avec les mains attachées dans le dos. L'homme a pu se libérer, échapper aux crocs du chien de garde et donner l'alerte. C'est le ressortissant serbe, l'ambassade de Serbie le dit Macédonien, qui a conduit la police de Budapest sur le lieu de ces crimes, elle a d'ailleurs arrêté tous les suspects. Pour László Bartha, porte-parole de la police, l'enquête est terminée mais il n'a pas voulu commenter des informations laissant entendre qu'il y aurait d'autres cadavres...



Par — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 2322 fois — Contenu mis à jour le 13/08/2011




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

A l'Opéra de Nice - 14/11/2014

1 2 3 4 5 » ... 106











Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents