Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
CP
20/12/2012

Économie mondiale: Menace d'une nouvelle récession en 2013


Le rapport de l'ONU intitulé "Situation et perspectives de l'économie mondiale 2013", a été présenté hier par Shamshad Akhtar, Sous-Secrétaire général de l'ONU au développement économique et Robert Vos, le chef de l'équipe qui a rédigé ce rapport.


La croissance de l'économie mondiale a considérablement ralenti cette année et elle devrait rester dans cette situation au cours des deux prochaines années, selon le rapport Situation et perspectives de l'économie mondiale en 2013. En effet, l'économie mondiale devrait connaître une croissance de 2,4% en 2013 et de 3,2% en 2014, ce qui représente une baisse importante par rapport aux prévisions de l'ONU d'il y a six mois. Ce type de croissance ne suffira manifestement pas à surmonter la crise de l'emploi que tant de pays traversent actuellement.
Le rapport souligne que les faiblesses des principales économies développées sont à l'origine du ralentissement de l'activité économique mondiale. Il montre que la plupart d'entre elles, en particulier en Europe, sont prises dans un cercle vicieux, où l'austérité budgétaire affaiblit une croissance déjà trop lente, renforçant ainsi le chômage élevé, la fragilité du secteur financier et les risques liées à la dette souveraine.
Il est essentiel de redresser la barre en matière de politique budgétaire, selon le rapport de l'ONU, et de se focaliser non plus sur une consolidation à court terme mais sur une croissance économique robuste avec une viabilité budgétaire à moyen et long terme. Il recommande également une meilleure coordination internationale des politiques monétaires et une réforme accélérée de la réglementation des secteurs financiers, afin d'endiguer la volatilité des taux de change et des mouvements de capitaux.
Le rapport de l'ONU souligne aussi qu'il est nécessaire de garantir une aide au développement suffisante pour aider les nations les plus pauvres à progresser plus rapidement dans la réalisation de leurs objectifs de réduction de la pauvreté et à investir dans le développement durable.

Ci-dessous en audio, mise en perspective par Jean-Pierre Amisi Ramazani ainsi que des détails du rapport de l'ONU

http://downloads.unmultimedia.org/radio/fr/ltd/mp3/2012/12121801.mp3 recession2013.mp3



Résumé du rapport de l'ONU

Économie mondiale: Menace d'une nouvelle récession en 2013
La croissance de l’économie mondiale s’est considérablement ralentie au cours de l’année 2012, et elle devrait rester anémique au cours des deux prochaines années, selon le dernier rapport Situation et perspectives de l’économie mondiale en 2013, qui paraît aujourd’hui. L’économie mondiale devrait connaître une croissance de 2,4 pour cent en 2013 et de 3,2 pour cent en 2014, ce qui représente une baisse importante par rapport aux prévisions de l’ONU d’il y a six mois.
Ce type de croissance ne suffira manifestement pas à surmonter la crise de l’emploi que tant de pays traversent encore. Si l’on tient compte des politiques actuelles et des tendances de croissance, il faudra sans doute au moins cinq ans avant que l’Europe et les États-Unis ne compensent les pertes d’emplois causées par la Grande Récession de 2008-2009.
Les faiblesses des principales économies développées sont à l’origine du ralentissement de l’activité économique mondiale. Le rapport montre que la plupart d’entre elles, en particulier en Europe, sont prises dans un cercle vicieux, où l’austérité budgétaire affaiblit une croissance déjà trop lente, renforçant ainsi le chômage élevé, la fragilité du secteur financier fragile et les risques liées à la dette souveraine. Plusieurs économies européennes sont déjà en récession, de même que l’ensemble de la zone euro, où le chômage a encore augmenté pour atteindre le chiffre record de près de 12 pour cent cette année. En outre, l’économie américaine a nettement ralenti au cours de l’année 2012 et sa croissance ne devrait pas dépasser un faible 1,7 pour cent en 2013. Le Japon, lui, connaît toujours des conditions déflationnistes.
Les difficultés économiques de l’Europe, du Japon et des États-Unis ont des répercussions sur les pays en développement, à travers une demande plus faible pour leurs exportations et une volatilité accrue des flux de capitaux et des prix des matières premières. De plus, les grandes économies en développement ont également des problèmes internes, car certaines (dont la Chine) font face à un net affaiblissement des investissements, en raison des difficultés financières de certains secteurs et des capacités de production excédentaires de certains autres. La plupart des pays à bas revenu s’en sortent relativement bien pour le moment, mais ils vont avoir à souffrir des retombées négatives du ralentissement économique tant dans les pays développés que dans ceux à revenu moyen.
Les perspectives pour les deux prochaines années restent médiocres, car empreintes d’incertitudes majeures et de risques baissiers. Rob Vos, chef d’équipe du rapport, nous prévient en ces termes: "Une détérioration de la crise de l’euro, le « falaise budgétaire » aux États-Unis et un atterrissage brutal de la croissance en Chine pourraient entraîner une nouvelle récession mondiale. Chacun de ces risques pourrait à lui seul provoquer des pertes économiques se montant entre 1 à 3 pour cent de la production mondiale."

De nouvelles politiques sont nécessaires

Toujours selon le rapport de l’ONU, les politiques actuelles ne suffisent pas à stimuler la reprise économique et à résorber la crise de l’emploi. Même si des efforts importants ont été consentis pour remédier à l’asphyxie par endettement des États, surtout dans la zone euro, les mesures d’austérité budgétaire combinées à des politiques monétaires expansionnistes n’ont eu que des résultats mitigés pour calmer les marchés financiers et ont été encore moins efficaces pour relancer la croissance économique et la création d’emplois.
Il est essentiel de redresser la barre en matière de politique budgétaire, selon le rapport de l’ONU, et de se focaliser non plus sur une consolidation à court terme mais sur une croissance économique robuste avec une viabilité budgétaire à moyen et long terme. Il s’agit d’éviter toute austérité budgétaire prématurée, et si nécessaire qu’il soit, l’assainissement des finances publiques devrait se faire à travers des ajustements à moyen plutôt qu’à court terme.
Le rapport insiste sur la nécessité de coordonner la réorientation des politiques budgétaires au niveau international afin de les ajuster aussi bien que possible avec des politiques structurelles qui encouragent la création directe d’emplois et la croissance verte. Il recommande également une meilleure coordination internationale des politiques monétaires et une réforme accélérée de la réglementation des secteurs financiers, afin d’endiguer la volatilité des taux de change et des mouvements de capitaux, car ceux-ci plombent les perspectives économiques des pays en développement. Il est tout aussi nécessaire de garantir une aide au développement suffisante pour aider les nations les plus pauvres à progresser plus rapidement dans la réalisation de leurs objectifs de réduction de la pauvreté et à investir dans le développement durable.
Constatant que l’aide au développement est en baisse, le rapport de l’ONU note que non seulement l’austérité budgétaire pratiquée par les pays donateurs nuit à leur propre reprise économique, mais qu’elle ne devrait en aucun cas se faire au détriment des tentatives de développement des nations les plus pauvres.


Par CP (dernière modification le 19/12/2012)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le Bon Coin a 10 ans - 02/10/2016

1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :