Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
25/08/2013

Édito: Écoutez un regard décalé


Alors que l'ancien ministre de la Culture, Jack Lang dénonce le rôle des médias dans la mauvaise image de la Tunisie auprès des Français expliquant ainsi la fréquentation en baisse par les touristes de ce pays, on vient d'apprendre que la photo où deux athlètes russes s'embrassent après une victoire a été volontairement ou non mal interprétée. Où toute la presse a vu dans le baiser échangé entre deux sprinteuses un défi au président russe Vladimir Poutine, il n'y avait en fait que l'enthousiasme de la victoire.


Édito: Écoutez un regard décalé

vocaroo_s0metwuejg31.mp3 Edito_250813  (268.2 Ko)


Ou plus exactement comment les médias prennent leurs vœux pour des réalités. Pourquoi aurions-nous été vérifier? Vladimir Poutine vient de faire voter une loi qui interdit "la propagande homosexuelle" dans son pays. Face à ce scandale, on a pu lire que les bars gays de certaines capitales occidentales refusaient désormais de servir de la vodka russe... quel courage, quel défi! Et justement tombe à pic ce baiser photographié et immédiatement interprété comme une provocation au dictateur Poutine. Mais voilà ces athlètes ne sont pas les Pussy riots ni même les Femen, ce sont juste des sportives heureuses d'avoir gagné et dans un pays où la culture célèbre le baiser sur les lèvres entre hommes... il n'y avait pas de raison que les femmes se gênent. Il y a peut-être là matière à broder quelque chose sur l'égalité homme/femme?

En attendant, on a plus qu'un vague sentiment de la confirmation par les médias de la manipulation des lecteurs.
Comme d'habitude, ces mêmes médias ne se sont pas précipités pour rectifier l'information et on ne parle même pas d'excuses.
La dépêche rectificative a été publiée par l'agence russe Ria Novosti. Et si celle-ci était fausse? Et si les jeunes femmes avaient démenti le fait sous une quelconque pression? Ce ne serait pas la première fois que des autorités de quelques nationalités quelles soient le feraient. Alors? Alors on ne sait plus qui croire, que croire. L'information en tant que telle n'est pas importante, mais ce qui l'est, c'est le rappel que nous devons toujours nous poser la question de l'interprétation de l'information et continuer surtout lorsque l'on croit que l'on a trouvé la vérité. Douter c'est ce qui nous permet de progresser.

Ainsi, l'armée officielle syrienne a-t-elle oui ou non utilisé des armes chimiques? De nombreux témoins l'affirment. Pourtant, ceux qui se sont engagés à réagir et à soutenir les rebelles restent dans l'atermoiement. Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, ne vient-il pas de réitérer un nouvel appel pour qu'une enquête puisse être diligentée sur l'utilisation d'armes chimiques ou non par l'armée du président Bachar Al-Assad. Ou l'art de gagner du temps. Les témoignages existent, les analyses ont été faites mais cela ne semblent pas suffisant. On n'hésite pas à parler de crime contre l'humanité que l'on met en parallèle avec le terme "incident". Qu'il ne fait pas bon d'être Syrien en ce moment! Les gouvernements des pays occidentaux ont compris que la mise en place de régimes démocratiques en Égypte et en Tunisie par exemple ne va pas de soit et s'inquiètent des conséquences de leur éventuelle intervention en Syrie. Ça coûte cher et pour l'instant cela ne rapporte peut-être pas autant qu'espéré. Et puis les temps ne sont plus à l'intervention sur place exception faites de celle de la France il y a peu au Mali. Le geste avait été interprété comme héroïque par certains journaux américains entre autres en janvier et le président Hollande avait vu son image valorisée.

Mais pour revenir à notre sujet, il ne suffit pas que les faits soient avérés, il faut accepter la vérité, celle qui nous oblige à faire ce à quoi on s'est engagé, celle qui nous permet d'avancer.


Par (dernière modification le 25/08/2013)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Journée des droits humains : les motards de noël embrasent les rues françaises

Ce samedi 10 Décembre, journée des droits humains, se déroulait la huitième parade de Noël des motards. Le principe est simple, chaque...

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...



Le Podcast Journal sur :