Connectez-vous S'inscrire
Loading

Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Vendredi 19 Décembre 2014
4:52
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)

Effets des changements climatiques à Adjohoun: la hantise des prochaines inondations

16/07/2012
Lu par 1065 visiteurs web

Loin d'être un phénomène nouveau, les inondations cycliques font partie de la vie des communautés du village d'Agonlin-Lowé. Au fil des années, elles ont appris à s'y accommoder. Mais, ces dernières années, cette vie "paisible" avec les inondations, a viré au cauchemar. A l'approche de ce feuilleton aux mêmes épisodes, les populations impuissantes et dans la psychose, craignent une fois encore le pire.


A Agonlin-Lowé, l'avenir est sombre. Et à mesure que les années passent, l'espoir d'une vie meilleure s'éloigne. Tout simplement parce que, la pluie, autrefois, porteuse de prospérité et de bonheur, est devenue ces dernières années, la cause des malheurs des communautés de ce village de la commune d'Adjohoun, située au centre du département de l'Ouémé dans la vallée, à 32 km de Porto-Novo.
Aujourd'hui, "dès la tombée de la pluie, j'ai peur et je suis inquiète", confie Élisabeth Kpossou, une habitante du village. C'est le même sentiment chez sa voisine, Alice Codjo.
Pourtant, il y a encore quelques années, les inondations faisaient partie de la vie de ces paisibles communautés. Loin d'être une fatalité, elles en avaient fait une opportunité en profitant de la fertilité du sol après le retrait des eaux pour obtenir de bons rendements des cultures. Aujourd'hui, "tout a changé", raconte le chef de village, Samuel Boton qui, nous apprend que "maintenant, les inondations sont plus ravageuses". Et de faire remarquer que déjà, avec les grandes pluies de ces derniers jours, ses inquiétudes sont plus grandes. "Cette année encore, nous avons davantage peur avec les grandes pluies". Car, le chef de village comme beaucoup d'habitants de sa localité, redoute la catastrophe de 2010. Une année exceptionnelle qui aura marqué tous les esprits dans ce village par l'ampleur jamais égalée, des dégâts enregistrés par les inondations dans cette partie du Bénin. A l'instar de ce village, la commune toute entière. Sur l'ensemble du pays, le bilan était aussi lourd. On a dénombré 46 morts dans les 55 communes sinistrées sur les 77 que compte le Bénin. 21 communes étaient sévèrement frappées dont celle d'Adjohoun, 680.000 personnes touchées et de vastes superficies de champs englouties par les eaux. Sans oublier les maladies hydriques telles que les diarrhées et vomissements, les affections cutanées, les affections gastro-intestinales et respiratoires et les maladies endémiques comme le paludisme qui ont durement affecté les populations.
Depuis cette année fatale de 2010, les habitants de ce village craignent de vivre un nouveau cauchemar à chaque saison pluvieuse. Mais, en 2012, les signaux sont au rouge. "On a trop de panique actuellement parce qu'il pleut trop", nous signale Hounsou Fidèle, pêcheur et agriculteur, âgé de 40 ans. "On s'attend encore au scénario de 2010", craint le chef de village. Des témoignages qui traduisent des sentiments de grande frayeur dans ce village qui vit sous la menace d'une disparition.


Par — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 1065 fois — Contenu mis à jour le 16/07/2012




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 38











Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents