Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Dr Frédéric Braccini / WIM

Embellir sans changer

Communication de notre partenaire WIM*


Le rajeunissement à tout prix a vécu au profit de la prévention et du ralentissement du vieillissement.


Illustration (c) GBdeZeeuw
Illustration (c) GBdeZeeuw
Le lifting chirurgical est de moins en moins pratiqué. Les produits de comblement et le botox préservent les expressions faciales et évitent de figer le visage. Le concept de la french touch, ce goût pour le naturel, pousse les personnes souhaitant un "rajeunissement" du visage à délaisser le lifting chirurgical au profit de méthodes moins agressives. Le maître-mot est l’équilibre entre toutes les parties du visage pour retrouver une harmonie entre les volumes et expressions.

S‘il est classique de définir les expressions faciales en fonction des contractions musculaires de la face, il est aussi fondamental d’analyser un visage au repos - ce qui ne veut pas dire sans expression!
En effet, un visage au repos peut apparaître détendu, joyeux ou, au contraire, triste et fatigué. L’apparition de zones d’ombres et de zones déprimées comme les cernes ou les rides d’amertumes sont autant d’impressions négatives qui doivent être analysées et corrigées. "Le visage est l’image de l’âme" (Cicéron).

Le visage est le reflet des sentiments. Il est le signe extérieur des états d’âme mais aussi des effets du temps qui passe.
Le vieillissement facial ne se manifeste pas uniquement par l'apparition des rides et des pertes et déplacements des volumes. Il implique la perte du "visage de référence" avec la modification de la dynamique faciale et ses expressions négatives qui vont accompagner le vieillissement.
Les expressions positives et les expressions négatives d’un visage - dynamiques et/ou statiques - doivent être observées. Les expressions faciales sont aujourd'hui au centre des préoccupations esthétiques.
Elles doivent être préservées et embellies lorsque l'on prend en charge un individu.


La définition du beau

Chaque personne, chaque culture, chaque époque possède son explication et sa conviction.
Le "beau" se définit difficilement; il semble donc plus approprié de définir ce qu’évoque la beauté, c’est à dire son ressenti ou plutôt l’émotion dégagée par une image. Le cerveau identifie l’objet ou le visage comme particulièrement agréable à regarder.
BCe qui provoque l'admiration face à la perfection, face à la beauté sublime, ne serait que le résultat d’une équation mathématique, un nombre d’or, résultat d’une "équation magique" qui conditionnerait tous les repères objectifs de la beauté, et ceci depuis l’antiquité.
La règle de ces "proportions divines" s’appliquerait ainsi à la célèbre statue de Polyclète, "Doryphore", éphèbe grec aux proportions parfaites, ou à l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci, mais aussi aux corps de Claudia Schiffer ou de Naomi Campbell, au visage de la Joconde, à celui de Brad Pitt, ou enfin à la pyramide de Kheops ou au temple du Parthénon...

De nouveaux concepts pour la préservation des expressions faciales

Le visage est composé de zones qui vieillissent chacune à leur rythme et à leur manière, et qui doivent être traitées séparément pour retrouver des traits harmonieux.
Corriger les expressions négatives est souvent plus efficace pour embellir un visage que moduler les formes et volumes.
La beauté retrouvée ne peut pas se faire au détriment de l’expressivité d’un visage.
Le respect ou la gestion des émotions faciales et notamment des balances musculaires du visage conditionnent "le côté naturel" d’un résultat.

On insiste beaucoup aujourd'hui sur le maintien de l'aspect naturel du visage et des expressions faciales. Ainsi, les patient(e)s qui souhaitent rectifier un aspect triste ou fatigué, demandent aussi que la correction ne soit pas trop importante, qu'elle ne donne pas un air "trop figé". Ils veulent garder leur identité et leur expression.
Sur un projet esthétique, les objectifs de traitement sont maintenant modifiés, depuis le comblement spécifique des rides, à la volumétrie en 3 dimensions, pour enfin développer cette "4e dimension" dynamique du traitement du visage.

Une expression négative est associée à la crainte alors qu’une expression positive, un sourire, sollicite un retour de plaisir automatique. En revanche, une beauté figée sans expression ne sollicite pas l’émotionnel.

Les groupes musculaires impliqués diffèrent selon les réponses de la face. Ainsi, une plus forte contraction du muscle grand zygomatique (responsable de l’ascension de la commissure buccale) et une plus faible contraction du muscle de la ride du lion la vue sont constatées en présence d'un visage joyeux par rapport à un visage colérique.

Le feedback facial s’appuie sur des constatations émotionnelles ressenties. Adopter de façon volontaire une expression faciale majore le ressenti de l’émotion correspondante. Ainsi demander à un témoin de "sourire", induit chez lui un sentiment de joie. Inversement, le blocage de certaines expressions négatives - comme la contraction du "muscle de la tristesse" qui fronce le sourcil ou du muscle de l’amertume - permet d’améliorer l’humeur des patients traités.
L'effet feedback mesure combien le contrôle de certaines activités musculaires génératrices d’émotions négatives procure un bien être au patient traité (par des injections de toxine botulique par exemple).

Deux régions du visage sont particulièrement importantes au niveau émotionnel, celles autour des orbites et celle autour de la bouche. La position du sourcil et son orientation dynamique sont essentielles (étonnement, contrariété,…). L’intensité des contractions de la tête du sourcil est corrélée à la sévérité et au mécontentement. La position de la partie latérale de la bouche, résultat de conflits musculaires et de balances dynamiques, permet au visage de renvoyer des expressions plus ou moins agréables (amertume, joie,…).

L'utilisation des produits de comblement (fillers), du botox et des gestes de chirurgie plastique de façon très sélective, permet le contrôle des expressions et des balances musculaires de la face et la restauration des volumes. Ces méthodes - non invasives - ne sont pas définitives. Elles ne doivent être pratiquées que par un médecin qualifié qui aura averti le/la patient(e) des inconvénients potentiels.
L'association des différents moyens permet d'obtenir en médecine et chirurgie esthétique de la face des résultats parfaitement naturels: c'est la french touch!

Dr Frédéric Braccini
ORL-Chirurgie de la face et du cou
Président de la SAMCEP
Nice, France
* wim.mc

Vidéo: de nouvelles alternatives au lifting


20/02/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 15





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :