Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
06/09/2013

En images: Oradour sur Glane


Mercredi 4 septembre 2013, le président allemand Joachim Gauck et le président français François Hollande se sont rendus à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) dans le cadre de l'année franco-allemande célébrant le cinquantenaire du traité de l’Élysée.


En images: Oradour sur Glane

oradour_sur_glane.mp3 Oradour_sur_Glane.mp3  (144.9 Ko)




Retour sur le massacre d'Oradour où la barbarie nazie fit 642 morts le 10 juin 1944.




Reportage photo

(c) Marie Dousset
(c) Marie Dousset
Le 10 juin 1944, quelques jours après le débarquement des alliés en Normandie, une division allemande entre à Oradour-sur-Glane, une commune du Limousin. Il s’agit de la 2e division SS Das Reich, appartenant à la branche militaire des SS de l’Allemagne nazie.

(c) Marie Dousset
(c) Marie Dousset
Fouillant les maisons du village, les soldats allemands obligent tous les habitants d’Oradour à se réunir sur le Champ de Foire. Ils divisent ensuite la population en deux groupes : les hommes d’un côté, les femmes et les enfants de l’autre.

(c) Marie Dousset
(c) Marie Dousset
Les hommes, répartis en six lieux, sont fusillés puis brûlés par les SS.

(c) Marie Dousset
(c) Marie Dousset
Les femmes et les enfants sont enfermés dans l’église. Des SS tirent sur eux puis mettent feu au bâtiment. A l’entrée de l’église, on voit encore la cloche, tombée sur le sol après que le feu l’ait fait fondre.

(c) Marie Dousset
(c) Marie Dousset
En tout, 642 personnes sont tuées par les SS ce 10 juin 1944, 245 femmes, 207 enfants et 190 hommes. Maisons, école, église et magasins sont brûlés.

(c) Marie Dousset
(c) Marie Dousset
Une trentaine d’habitants survit au massacre d’Oradour. Ce sont eux qui ont livré les témoignages sur le déroulement de cette journée sanglante de juin 1944.

(c) Marie Dousset
(c) Marie Dousset
Neuf ans plus tard, le procès des auteurs du massacre d’Oradour s’ouvre devant le tribunal militaire de Bordeaux. 21 soldats, dont 64 identifiés, ayant participé au massacre sont jugés. Une condamnation à mort, des peines de travaux forcés de 5 à 12 ans et des peines de prison sont prononcées en fonction de l’implication des soldats.

(c) Marie Dousset
(c) Marie Dousset
Devenues propriété de l’État français, les ruines d’Oradour-sur-Glane ont été conservées en l’état. Après la guerre, le général de Gaulle avait décidé qu’elles ne seraient pas reconstruites. Le nouveau village d’Oradour-sur-Glane s’élève aujourd’hui à quelques centaines de mètres des ruines. Le Centre de mémoire, musée-mémorial dédié au souvenir des victimes du massacre se dresse entre l’ancien et le nouvel Oradour.


Par (dernière modification le 06/09/2013)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 58




Dans nos blogs :

Présidentielle 2017: La place du sport dans le programme des candidats

Le sport étant un sujet d’intérêt général, les candidats à la présidence de la République française se doivent de participer à la...



Le Podcast Journal sur :