Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Et si le diable ne se cachait pas là où on croyait?


Le FN essaye depuis quelque temps de se décontaminer des odeurs de l’extrême-droite. Et ça marche, du moins partiellement. Le "diable" serait-il disparu ou seulement caché ailleurs?


La dédiabolisation du FN

Illustration. Image du domaine public.
Illustration. Image du domaine public.
dediabolisation.mp3 Dédiabolisation.mp3  (102.24 Ko)

La montée du FN en France coïncide dans le temps avec le vote en faveur du Brexit et l’élection de Trump, ce qui pourrait faire apparaître un profil commun de leurs électeurs, ou du moins, d’une partie d’entre eux, et peut-être un problème général de nos démocraties.

En Grande-Bretagne, parmi d’autres choses, on a expliqué aux citoyens que la sortie de l’Union Européenne allait restaurer l’ancienne "gloire" de l’empire britannique. Aux électeurs américains, on a expliqué que voter pour Trump allait restaurer la "grandeur" de l’Amérique. En France, Marine Le Pen a promis aux électeurs de restaurer la "souveraineté" et la "force" du pays.

D’où vient alors ce désir de restauration, on dirait presque d’un paradis perdu? Le monde ne va pas très bien, certes. Il y a un mal-être et un mal vivre dans les classes populaires, et pas seulement. Pourtant, la grandeur des empires n’a provoqué souvent que des dégâts, et la souveraineté des pays, elle est bien là. Personne ne l’a volée. De plus, personne n’est capable d’expliquer exactement ce que c’est la gloire, la grandeur et la souveraineté, et pourquoi faudrait-il les "restaurer".

Peut-être que ce qui influence les gens (du moins pour certains), c’est la simple identification à une "gloire" ou une "force" illusoire pour oublier le propre mal-être. La fausse promesse d’un "paradis" à jamais perdu, soit parce qu’il n’est en rien un paradis, soit parce qu’il existe déjà. La pensée simpliste - car plus simple et confortable - en noir et blanc.

Alors que le diable se cache peut-être justement dans le paradis…



18/05/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 62





Dans nos blogs :

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...



Le Podcast Journal sur :