Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

États-Unis: Isolement extrême des prisonniers pendant de longues périodes

Communication de notre partenaire


La pratique impitoyable et déshumanisante de la détention à l’isolement pendant de longues périodes utilisée par les autorités des États-Unis dans la seule prison fédérale de très haute sécurité du pays s’apparente à une peine ou un traitement cruel, inhumain ou dégradant et bafoue le droit international, a déclaré Amnesty International.


etats_uni.mp3 Etats_Unis.mp3  (252.65 Ko)


Dans un nouveau rapport, "Entombed: Isolation in the US Federal Prison System", lancé le 16 juillet, l’organisation révèle les conditions extrêmement dures dans lesquelles sont détenus les prisonniers dans le pénitencier fédéral de très haute sécurité qui est situé près de Florence, dans le Colorado (connu sous le nom d’ADX Florence).

"Il ne faut pas sous-estimer les effets dévastateurs que peuvent avoir les périodes d’isolement prolongé sur la santé mentale et physique des prisonniers. Ces traitements très durs sont utilisés quotidiennement aux États-Unis, en violation du droit international", a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International.

Le rapport de l’organisation se penche sur les conséquences physiques et psychologiques du confinement des prisonniers, qui sont enfermés seuls dans leur cellule 22 à 24 heures par jour. Les conditions de détention draconiennes au pénitencier ADX ont conduit certains prisonniers à s’auto-mutiler gravement ou à se suicider.
L’isolement prolongé provoque des symptômes tels que l’anxiété, la dépression, l’insomnie, l’hypertension, la paranoïa aigüe, la psychose et des troubles de la perception.

Le pénitencier fédéral ADX Florence est conçu pour accueillir 490 prisonniers de sexe masculin. Les détenus y passent au minimum 12 mois à l’isolement avant de pouvoir prétendre à un éventuel assouplissement de leurs conditions de détention. Dans les faits, beaucoup restent à l’isolement pendant des périodes bien plus longues. Selon une enquête réalisée par des avocats, la durée moyenne de la période d’isolement est de 8,2 ans.

La plupart des prisonniers sont détenus dans des cellules aux murs épais, fermées par une lourde porte métallique séparée de la minuscule chambre par un sas munis de barreaux, de sorte qu’ils ne puissent avoir aucun contact avec les autres prisonniers. En guise de fenêtre, ils n’ont qu’une petite fente donnant sur le ciel ou sur un mur de briques.

Le mobilier des cellules est en béton coffré et se compose d’une banquette, d’un bureau et d’un tabouret fixes, ainsi que d’une douche et de toilettes. Les repas et les douches sont pris dans la cellule, et les consultations médicales, y compris les examens en matière de santé mentale, sont souvent réalisées à distance par téléconférence.

Le rapport d’Amnesty International contient de nombreux exemples de prisonniers dont la santé mentale s’est considérablement dégradée pendant leur détention à l’isolement.



20/07/2014




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 13





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :