Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
02/08/2017

Expo "La Cité interdite"


L'exposition d’été proposée par le Grimaldi Forum de Monaco jusqu'au 10 septembre 2017 nous plonge à la découverte de la Cité interdite de Pékin construite par la volonté de Yongle, troisième empereur des Ming et réalisée entre 1406 et 1420. Aujourd'hui la légendaire cité est appelée Musée du Palais.


Photo (c) Charlotte Service-Longépé
Photo (c) Charlotte Service-Longépé

la_cite_interdite,_grimaldi_forum,_monaco.mp3 La Cité interdite.mp3  (1.53 Mo)


Après la dynastie des Ming, dix empereurs de la dynastie des Ging régneront et se succéderont de 1644 à 1911. C'est cette période qui est mise en valeur dans cette exposition proposée et mise en lumière par le Grimaldi Forum.

Les XVIIe et XVIIIe siècles correspondent à l'apogée de la civilisation chinoise; la France du Roi Soleil Louis XIV aurait pâli devant tant de gloire et de magnificence.


Photo (c) Charlotte Service-Longépé
Photo (c) Charlotte Service-Longépé
La scénographie de l'exposition s'articule autour d'un ensemble palatial qui était à l'époque le centre névralgique, administratif et lieu suprême du pouvoir sacré impérial de l'Empire du Milieu où des savants européens, missionnaires jésuites tels que Matteo Ricci et Ferdinand Verbiest furent accueillis pour dispenser leurs savoirs auprès des empereurs. Les visiteurs peuvent admirer à ce sujet une magnifique tapisserie de Beauvais où l’on peut observer l’Empereur Kangxi (1662-1772) entouré d’un aréopage de savants.

L'exposition nous fait pénétrer à l'intérieur de l'enceinte de la cité interdite à travers seize salles dédiées chacune à un lieu, une activité emblématique ou une thématique spécifique: la conquête de l'empire, interroger et vénérer le ciel, se prosterner devant le fils du ciel, honorer les ancêtres, la galerie des portraits, des parures et des batailles, le cabinet des antiques et des porcelaines, le salon de musique, la salle d'armes, de calligraphie, le sanctuaire bouddhiste, la salle des tributs et des tributaires, les jardins impériaux. Cet ensemble est complété d'une salle de projection proposant un film pédagogique et dans la salle des porcelaines d'un système numérique ludique sur lequel le visiteur peut créer lui-même sa porcelaine (forme et couleur) d'une manière interactive et tactile.

Photo (c) Charlotte Service-Longépé
Photo (c) Charlotte Service-Longépé
La vie et les fastes de la Cour Impériale sont représentés par une sélection de plus de 250 objets considérés comme trésors nationaux prêtés par le Palais Impérial et par plusieurs musées de renommée mondiale. Cette collection d'une grande richesse est présentée au public pour la première fois.
Le caractère chinois 寿 (shou) que l'on découvre sur nombre de calligraphies et d'apparats signifie longévité, caractérisant parfaitement la dynastie Qing couvrant trois siècles d’histoire, avec à sa tête l'empereur digne représentant du Ciel sur la Terre.

Cette exposition exceptionnelle par le nombre d’œuvres réunies et la scénographie étudiée fait vivre aux visiteurs une expérience unique et dépaysante témoignant de l’importance du rayonnement de la civilisation chinoise.

"Une image vaut mille mots." Confucius.




Par (dernière modification le 31/07/2017)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Innsbruck en musique - 19/08/2017

On est stupéfié! - 17/08/2017

Remise en émotion - 07/08/2017

1 2 3 4 5 » ... 76





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :