Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Momoka Takeuchi
11/05/2010

F1 : Mark Webber, roi d'Espagne


Le fameux spot publicitaire affirme que Red Bull "te donne des ailes" : manifestement, Mark Webber sera d'accord, tant son survol du Grand Prix d'Espagne, ce week-end sur le circuit de Montmelo (Barcelone), a pu sembler surréel à ses concurrents : parti en tête, il ne l'a plus quittée jusqu'à l'arrivée.


Même son équipier, le jeune prodige de Red Bull Renault, Sebastian Vettel, auteur d'un départ moyen et surtout handicapé de quelque problème technique en course, n'a pu contester la suprématie de l'Australien. En ce sens, Webber peut se montrer particulièrement heureux de ce succès, qui lui permet aussi, sans doute, de se refaire une santé psychologique au sein d'un team tout acquis à Sebastian.

Il est clair aussi que les Red Bull ont fait étalage de leur supériorité technique ; les très raffinées monoplaces autrichiennes, dues au crayon du génial Adrian Newey, quand elles ne rencontrent aucun problème, tel le cas de Webber cette fois-ci à Barcelone, sont littéralement imbattables.

Lewis Hamilton était seul en mesure de rester dans le sillage de Webber, au prix d'une attaque de tous les instants dont le Britannique a le secret. Malheureusement, à seulement 2 tours de l'arrivée il perdait le contrôle de sa Mac Laren Mercedes, ainsi que le bénéfice d'une superbe deuxième place : son attaque maximum n'ayant pas épargné ses pneumatiques (dont l'avant gauche des monoplaces souffre énormément à Montmelo du fait d'appuis à grande vitesse dans les rapides enchaînements de virages et courbes à droite), la Mac Laren l'a lâché dans un rapide droit, l'entraînant, malgré les efforts de Lewis tentant de la freiner, dans le mur. L'abandon, amer, était alors inévitable.

Le malheur des uns profitant aux chanceux - et il faut aussi de la chance quand on est champion ou pour le devenir -, Fernando Alonso récupérait alors la seconde marche du podium, permettant à la Scuderia Ferrari de relever un peu la tête. Devant son public, l'Espagnol ne pouvait faire moins, et s'est déclaré ravi, à défaut d'une victoire, de cette belle deuxième place. La troisième place de Sebastian Vettel doit d'ailleurs aussi beaucoup à l'abandon de Lewis Hamilton...

Très bonne course de Michael Schumacher : le septuple champion du monde semble avoir retrouvé la recette du Grand Schumacher, et sa course, conclue en quatrième place, a été caractérisée par une solide performance et de belles passes d'armes, notamment avec le champion en titre Jenson Button (Mac Laren Mercedes) dont il est sorti vainqueur. Il est clair qu'il a apprécié et profité des modifications apportées sur sa Mercedes, alors que son équipier chez Mercedes GP, Nico Rosberg, a, à l'inverse, connu un week-end calamiteux. Tant en essais qu'en course, le jeune Allemand s'est montré l'ombre de lui-même.

Prestation modeste - compte-tenu du matériel -, une fois de plus, de Felipe Massa : si le Brésilien finit sixième, c'est toutefois le modeste, mais toujours surprenant, équipage Adrian Sutil / Force India Mercedes. Le jeune Allemand devance Robert Kubica, qui répond toujours présent au volant de sa Renault, ainsi que le vétéran Rubens Barrichello (Williams Cosworth) et le rookie Jaime Alguersuari (Toro Rosso Ferrari), qui rentre à nouveau dans les points, et cette fois devant son public, initialement venu surtout pour Alonso.

La cinquième place de Jenson Button lui permet de se maintenir en tête du Championnat 2010, mais attention : Alonso n'est plus qu'à trois points derrière ! Cependant, la saison est encore longue, et rien de décisif ne sépare les protagonistes pour le titre, notamment les titulaires de chez Mac Laren, Red Bull et Ferrari, encore que le cas de Massa devient inquiétant.
De même, aucune des monoplaces des nouvelles écuries (Lotus, Virgin, Hispania) ne termine la course : Montmelo est pourtant le circuit favori des écuries pour les essais hivernaux. Les moteurs (Cosworth) n'étant pas en cause - Williams utilise cette motorisation avec satisfaction -, les piètres possibilités de ces monoplaces est peu encourageante.

Le Grand-Prix de Monaco, le plus particulier et prestigieux de tous, dès cette semaine, apportera-t-il un nouvel éclairage ?


APPRÉCIATIONS DIABLOTO.INFO

MARK WEBBER

L'Australien a survolé le Grand-Prix d'Espagne (pôle position + victoire) ; le Taureau Rouge lui donne des ailes, la concurrence interne avec Sebastian Vettel aussi. Le résultat est excellent. Puisse-t-il rééditer l'exploit plus souvent : il en est capable, mais donne trop souvent l'impression de se contenter d'être le numéro deux de l'écurie autrichienne.
Note : 9,5/10.

SEBASTIAN VETTEL
On s'attendait à mieux de la part du jeune Allemand, tant on s'habitue à ses exploits. Un départ dominé par Webber, quelques problèmes apparemment d'ordre techniques, sa course a été relativement terne. La sortie de piste de Lewis Hamilton, alors en seconde place, lui permet de récupérer une place et ainsi, de terminer finalement sur le podium, à la troisième place.
Note : 6/10.

FERNANDO ALONSO
Le double Champion du monde a intelligemment profité de ce Grand-Prix à domicile. En terminant opportunément second, il engrange de gros points venant gonfler son capital en vue du titre mondial.
La chance récompense souvent le talent. Sa fiabilité psychologique et sa régularité sont des atouts pour une Scuderia actuellement en demi-teinte, qui par ailleurs ne semble pas compter particulièrement sur Massa, de fait relégué au rang de second pilote.
Note : 8/10.

LEWIS HAMILTON
La performance de Lewis était de toute beauté : attaque et freinages de fin du monde dont il a le secret, le menaient à une superbe place amplement méritée, à faible distance du Webber volant. Las, la défaillance de sa roue avant gauche le menait doit dans le mur. Abandon très amer pour le jeune Britannique, alors que sa performance et son talent n'y sont pour rien. La bataille est âpre, même pour la mécanique ! Et Mac Laren devra solutionner cette faiblesse.
Note : 9/10.

MICHAEL SCHUMACHER
Enfin, "Schumi" est de retour ! Le grand, le vrai, le beau Schumi : avec ses manœuvres autoritaires mais très loyales, sans pusillanimité, même si le concurrent est le Champion en titre, n'est-ce pas Jenson ? A l'issue de la course, Michael s'est déclaré "assez content". Le septuple Champion du monde laisse ainsi entendre que certes lui-même reprend le rythme et que sa Mercedes est en progrès, mais pas encore suffisamment. Saluons tout de même la performance à sa valeur, à l'aune de plus de trois ans d'absence de compétition à ce niveau.
Note : 8/10.

JENSON BUTTON
Le Champion du monde sortant, et actuellement leader du Championnat 2010, a relativement déçu. Dans ses passes d'armes avec Michael Schumacher, il est sorti vaincu, alors que dans l'ensemble sa prestation, surtout comparée à celle de son équipier Hamilton, s'est avérée assez banale. Cependant, en n'allant pas "chercher" la Mercedes qui le précédait, il limite les dégâts en ramenant de bons points à l'écurie de Woking : Mac Laren en a bien besoin, tant la concurrence la talonne de près désormais. Jenson - et Lewis ! -, devront marquer plus, et au plus vite.
Note : 5/10.

ADRIAN SUTIL
Ce jeune Allemand se révèle être une valeur sûre. Certes, il peut commettre ici ou là quelque erreur : c'est le métier qui rentre. Cependant, au volant de sa modeste mais étonnante Force India, il ne manque jamais de se distinguer : il est ainsi le meilleur des "seconds couteaux" (ce n'est pas péjoratif : simplement, il y a des écuries mieux nanties et aguerries). Adrian, est le type de pilote qui, si les circonstances s'y prêtent, peut faire un exploit. A Monaco, par exemple, où il y a deux ans il aurait fait au moins quatrième, si le Champion du monde de l'année précédente, Kimi Raikkonen, ne l'avait percuté par l'arrière au freinage du Port..
Note : 8/10

ROBERT KUBICA
Le Polonais est une valeur sûre. Bien que retardé par un aileron endommagé lors du départ sur sa Renault, Robert a entrepris une de ces courses de métronome dont il est capable. Le résultat ne le satisfait pas compte-tenu de ce dont il aurait été capable sans l'incident, toutefois il marque encore des points toujours précieux.
Note : 6/10.

FELIPE MASSA
Le Brésilien de chez Ferrari se dit satisfait de sa sixième place. Alonso en sera encore plus content : ça lui rappellera qu'il n'a pas plus à craindre de lui que ce qu'il avait à craindre de Nelsinho Piquet ou Romain Grosjean, ses équipiers précédents...
Note : 4/10.

JAIME ALGUERSUARI
Le rookie continue sa progression. Le plus jeune pilote du plateau, qui n'a que quelques Grand-Prix derrière lui, rentre à nouveau dans les points, ce qui en soit est déjà une excellence performance. De plus, sans un accrochage avec Karun Chandhok - qui, de par les (sous)performances de sa Hispania Cosworth, a joué les chicanes mobiles - aillant entraîné une pénalité, le jeune Espagnol pouvait espérer encore mieux. Mais ça viendra, une autre fois.
Note : 7/10.

RUBENS BARRICHELLO
Le vétéran Brésilien est une vraie mine pour l'écurie Williams, qui ne regrette pas d'avoir fait confiance à "l'ancêtre". Ses qualités de metteur au point, son immense expérience, son sens de l'attaque toujours présent, sa vaillance, sont autant d'atouts pour la toujours prestigieuse écurie anglaise. De fait, son jeune équipier Nico Hülkenberg se montrant encore ... "jeune", justement, toute l'écurie compte sur Rubens, qui vaille que vaille rapporte régulièrement des points. Les seuls jusqu'à présent pour une voiture à moteur Cosworth.
Note : 7,5/10.

GRAND-PRIX D'ESPAGNE 2010, BARCELONA-MONTMELO

CLASSEMENT COURSE

1. Mark WEBBER (AUS) RED BULL RENAULT, en 1h35'44"101 (moyenne : 192,471 km/h);
2. Fernando ALONSO (E) FERRARI + 24"065;
3. Sebastian VETTEL (D) RED BULL RENAULT+ 51"338;
4. Michael SHUMACHER (D) MERCEDES + 1'02"195;
5. Jenson BUTTON (GB) MAC LAREN MERCEDES + 1'03"728;
6. Felipe MASSA (BR) FERRARI + 1'05"767;
7. Adrian SUTIL (D) FORCE INDIA MERCEDES + 1'12"941;
8. Robert KUBICA (PL) RENAULT + 1'13"677;
9. Rubens BARRICHELLO (BR) WILLIAMS COSWORTH + 1 tour
10. Jaime ALGUERSUARI (E) TORO ROSSO FERRARI + 1 tour
11. Vitali PETROV (RU) RENAULT + 1 tour
12. Kamui KOBAYASHI (J) SAUBER FERRARI + 1 tour
13. Nico ROSBERG (D) MERCEDES + 1 tour
14. Lewis HAMILTON (GB) MAC LAREN MERCEDES + 2 tours
15. Vitantonio LIUZZI (I) FORCE INDIA MERCEDES + 2 tours

24 partants ; 15 classés

CLASSEMENT AU CHAMPIONNAT PILOTES

1. BUTTON Jenson (GB) McLaren Mercedes 70 points
2. ALONSO Fernando (E) Ferrari 67
3. VETTEL Sebastian (D) Red Bull Renault 60
4. WEBBER Mark (AUS) Red Bull Renault 53
5. ROSBERG Nico (D) Mercedes 50
6. HAMILTON Lewis (GB) McLaren Mercedes 49
7. MASSA Felipe (BR) Ferrari 49
8. KUBICA Robert (PL) Renault 44
9. SCHUMACHER Michael (D) Mercedes 22
10. SUTIL Adrian (D) Force India Mercedes 16
11. LIUZZI Vitantonio (I) Force India Mercedes 8
12. BARRICHELLO Rubens (BR) Williams Cosworth 7
13. PETROV Vitaly (RU) Renault 6
14. ALGUERSUARI Jaime (E) Toro Rosso Ferrari 3
15. HÜLKENBERG Nico (D) Williams Cosworth 1

CLASSEMENT AU CHAMPIONNAT CONSTRUCTEURS

1. MAC LAREN MERCEDES (D) 119 points
2. FERRARI (I) 116
3. RED BULL RENAULT (A) 113
4. MERCEDES (D) 60
5. RENAULT (F) 46
6. FORCE INDIA MERCEDES (IND) 24
7. WIILIAMS COSWORTH (GB) 8
8. TORO ROSSO FERRARI (I) 3


Par Momoka Takeuchi (dernière modification le 11/05/2010)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le marathon azuréen - 22/11/2016

L'hebdo athlétique - 22/06/2016

L'hebdo athlétique - 14/06/2016

L'hebdo athlétique - 08/06/2016

L'hebdo athlétique - 25/05/2016

L'hebdo athlétique - 17/05/2016

L'hebdo athlétique - 04/05/2016

L'hebdo athlétique - 29/04/2016

1 2 3 4 5 » ... 17




Dans nos blogs :

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...



Le Podcast Journal sur :