Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Fin définitive de la libre circulation après le Brexit


La libre circulation des personnes entre les États membres de l'Union européenne et le Royaume-Uni prendra finalement fin en mars 2019, ont déclaré jeudi 27 juillet 2017 des ministres du gouvernement britannique, malgré le lobbying de nombreuses entreprises pour sa poursuite.


Illustration. Image du domaine public
Illustration. Image du domaine public

brexit.mp3 Brexit.mp3  (182.65 Ko)


C'est la première fois que le gouvernement de Westminster se prononce aussi clairement sur les conséquences du Brexit pour les ressortissants européens. Cependant, le livre blanc du gouvernement, publié plus tôt cette année, précise que la transition sera flexible pour les entreprises qui recrutent du personnel étranger, avec une "phase de transition" pour les nouvelles règles d’immigration post Brexit afin de "donner aux entreprises et aux individus assez de temps pour se préparer et organiser ces nouveaux arrangements".

Selon un rapport de juillet 2017, le cabinet de Theresa May est favorable à l’idée d’étendre cette période de transition jusqu’à la sortie du Royaume-Uni en 2019, pendant laquelle la libre circulation pourra continuer, mais pas au-delà. "Nous sommes très clairs sur le fait que la libre circulation prend fin quand nous sortons définitivement de l’UE", précise Brandon Lewis, ministre de l’Immigration.

Cette décision s’inscrit donc dans la lignée politique du parti au pouvoir, qui a promis de réduire l'immigration nette venant de l’UE à "des dizaines de milliers" de personnes, contre plusieurs centaines de milliers par an actuellement. Actuellement plus de 3 millions de citoyens européens vivent au Royaume-Uni. Dans un entretien accordé au Financial Times, la ministre de l’Intérieur Amber Rudd a voulu rassurer les entreprises et les ressortissants européens qu’il n’y aurait pas de rupture brutale: "Nous veillerons à continuer à attirer ceux qui nous apportent des bénéfices économiques, sociaux et culturels. Mais en même temps, notre nouveau système d'immigration nous permettra de contrôler le volume de personnes venant ici".

A la demande du ministère de l’Intérieur, un comité consultatif de la migration est chargé d’étudier les coûts économiques et sociaux et les bénéfices de la migration de l'UE pour l'économie britannique, son impact sur la compétitivité, et les bénéfices éventuels de la migration sur les emplois très qualifiés. Le comité doit présenter son rapport d'ici à septembre 2018, peu avant l’instauration des nouvelles lois sur l’immigration qui seront présentées au parlement début 2019.

La libre circulation est un pilier central de l’UE, dont le gouvernement conservateur a toujours déclaré vouloir sortir, ce sera donc chose faite le 31 mai 2019.



01/08/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Keep calm and think - 15/08/2017

L’instant Guetta - 14/07/2017

1 2 3 4 5 » ... 61





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :