Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
12/08/2011

Interview : Le pays otage de brebis galeuses


Deux pasteurs protestants se sont exprimés dans le cadre de notre enquête. Il s’agit des Pasteurs Mazaburu de la Cathédrale du Centenaire Protestant à Kinshasa et de l’Evêque Mehuma de la 21e CNCA de Kisangani. Tousdeux reconnaissent que la corruption est dénoncée par tout le monde, mais les initiatives pour combattre ce fléau, ne semblent pas produire des fruits.


A la cathédrale du centenaire protestant  prière de délivrance de l’assemblée contre les maux (c) référence plus
A la cathédrale du centenaire protestant prière de délivrance de l’assemblée contre les maux (c) référence plus

coulage_radio_01.mp3 COULAGE RADIO#01.mp3  (4.76 Mo)


En qualité de pasteur ou berger que dites-vous de la corruption en RDC ? Car vos brebis fidèles ne suivent pas le modèle du Christ.

Pasteur Mazaburu : la pauvreté pousse à la corruption.

Dr Mazamburu pasteur a la cathédrale du centenaire protestant kinshasa : Vous me voyez mettre certaines choses par écrit. La situation est grave. Comme disent les Français, il y a péril en la demeure. Cette situation qui est grave, ne fait que s’empirer. La corruption a atteint un niveau qu’on peut dire de non retour. Mais, ce n’est pas pour autant que nous en tant que pasteur, nous allons nous décourager parce que l’Eglise doit toujours triompher du mal. Je disais que vous avez indiqué certaines pistes. Pour essayer de réduire, endiguer, c’est un peu difficile, pour essayer de réduire la corruption dans notre pays, il faut attaquer le mal à ses racines. Vous avez parlé de la peur, moi je voudrais parler de la pauvreté. Quand on vit dans la pauvreté, un homme commet certains pêchés, qu’on ne devrait pas commettre si on avait une vie économique assez normale. Je prend un exemple qui me vient à l’esprit, mettez quelqu’un, vous prenez un policier, qui est marié, qui a des enfants, c'est-à-dire qu’ils doivent aller à l’école, payer les frais scolaires, s'ils sont plusieurs, payés les syllabus, il faut s’inscrire aux interrogations, aux examens, souvent ils ne sont pas toujours dans les camps, il ya ceux qui nagent à la cité, c'est-à-dire qu’il doit louer une maison, il a une femme, les enfants peuvent tomber malade, lui peut tomber malade aussi. Mais qu'est-ce qu’on donne à un policier de notre pays ? A la fin du mois comme salaire. C’est inimaginable et inhumain, je parle comme berger pasteur. C’est que notre frère vive à la réputation congolaise, avec les agents, c’est inacceptable, j’ai pris l’exemple d’un policer. Je pouvais rendre l’exemple d’un enseignant, d’un infirmier et j’en passe. La bible nous dit, c’est d’ailleurs notre prière de chaque jour (grand, petit ; bref toutes le couches de la société) ne nous soumettez pas à la tentation. Quand vous payer mal quelqu’un vous le soumettez à la tentation. Il va tomber dans cette tentation de la corruption vous l’obligez à demander de l’argent , à demandez ceci et cela, à tout ceux qui passe devant lui. L’Evêque Mehuma dans la prédication d’aujourd’hui a parlé de Kuluna (des jeunes qui attaquent les gens à l'arme blanche pour les dépouiller. Comment ce phénomène est-il né ? Comment vivent ces enfants dans leur familles. On dit qu’ils sont des enfants des rues. Qu’est ce qui fait que, nous ayons aujourd’hui beaucoup d’enfants dans la rue, des enfants abandonnés à eux-même, qui n’ont rien à manger, qui deviennent agressif. Et on ne peut pas le encadrer. On est là dans les positions où on ne peut pas aussi créer des centres de rééducations comme un palliatif. Parce que Satan est là derrière avec le péché et la nature humaine quand nous laissons faire, nous les responsables, habillés par le saint esprit, comme nous enseigne les écritures. Je ferais mention ici, d’un grand pourcentage des chrétiens en RDC, (80% des catholiques et protestants) sans compter les Eglises de réveil). Et, curieusement, notre pays n’avance pas. A quoi sert l’évangile ? On a vraiment le saint esprit en soi. Où on est en train de faire une mascarade. On est en train de se moquer de Dieu, faisant croire qu’on a un grand nombre de chrétiens, alors que ce n'est pas le cas, ce ne sont pas des chrétiens, si je revenais un peu à l’histoire de l’Europe, la France, l’Angleterre ont beaucoup étudié la foi chrétiennes, l’origine de la transformation de l’Eglise au Moyen-âge. Et même si vous parlez des Etats-Unis aujourd’hui, comme grande puissance, c’est encore pire parce que, ce sont des protestants, c’est la loi chrétienne protestante qui a crée la vie sociale, qu’on a aujourd’hui aux Etats-Unis d’Amérique personne ne peut me contredire. Mais comment la foi chrétienne au Congo ne peut rien changé. C’est vouloir dire que cette foi chrétienne n’existe pas, en surface, ou encore qu’on est en train de tromper des gens chrétiens. La foi chrétienne ne signifie pas moyen, ce n'estpas une idéologie, c’est une vie. Quand on accepte le christ, la bible nous dit, les choses anciennes sont passées on adopte une manière de vivre. Je parle avec des exemples concrets. Vous êtes général, vous êtes colonel, chrétien, chrétien catholique, chrétien protestant. Comment lisons nous des journaux qui annonce autant d’argent dans une entité dans l’arrière pays pour payer les militaires, cette argent n’est pas arrivée à destination. Non seulement ça n’arrive pas à destination, on n’annonce aucune action pour limiter les détournement, c'est-à-dire c'est l’impunité. On connait que tel montant à été détourné pas telle personne elle est libre comme qui dirait, nous félicitons les anti-valeurs, au lieu de les réprimées. Nous autres, nous ne comprenons rien du tout. On interpelle les ministre au niveau de l’Assemblée Nationale et à la télévision, des questions précises ; mais il se fait malheureusement qu’il y a une année passée, on a interpellé certains députés dans un dossier de la corruption. On leur rappel dans une commission, pour arranger ça et cela, était qu’à même bien payé mais ils sont allés repertorié seulement parce qu’il ont hésités par esprit d’égoïsme, de tout prendre pour eux-même sans se soucier des œuvres. Pourtant, il y a un principe biblique, qui dit aimez -vous les uns, les autres. Nous avons élus les députés à l’Assemblée Nationale, pas pour qu’il s’enrichissent et que les pauvres restent dans leur situation, les députés représentent quand on élabore le budget par exemple, le budget de notre pays tout les députés sont des chrétiens, même s'il y a d’autres qui sont versé dans la franc maçonnerie. On ne peut pas peser de son poids chrétiens pour élaborer un bon budget, pour qu’on paie bien les enseignants. Les enseignants seront corrompus, est tous continue à demander l’argent aux élèves et aux étudiants. Ne vous plaignons pas de cet état de chose. Je ne suis pas entrain d’encourager qui que ce soit.
Il faut que les pasteurs refusent la corruption, ça commence par là. Nous avons aujourd’hui au Congo, plein de faux pasteurs, faux évêques, faux bishops, qui sont derrière l’argent c’est moi qui le déclare. Esclave d’argent, d’ailleurs la bible déclare on ne pas servir Dieu et l’argent. Quand on verse trop derrière l’argent, l’évangile en souffre. Les pasteurs, doivent rester pasteurs avec le peu que Dieu leur a donné pour survivre. D’ailleurs ce n’est pas peu. Mais les pasteurs politisés comme j’ai dit des pasteurs qui auront l’argent des candidats pour qu’ils influencent leur communauté, sa paroisse afin de voter pour ces candidats là. Ça s’appelle la corruption. Mais je me demande comment Jésus christ juge des tels pasteurs il y aura ceux qui iront en enfer, seulement pour avoir pris l’argent d’un candidat député pour qu’on unvote. Et, le jour dernier, jésus christ lui dira toi tu ne vas pas entrer dans mon Royaume. Et lui de demander, qu’est ce que j’ai fait ? il n’a pas commis d’adultère, il n’a pas volé, il n’a pas tué, il n’est pas sorcier, mais il pris l’argent.
Je pensait du budget en disant. En élaborent le budget à l’assemblée national, nous semblons oublier qu’il y a des enseignants familiers, des infirmiers qui ont droit à la vie. Je voudrais n’est pas oublier quelque choses. Quand je parle des députés, je n’envoie pas cette suppression, je ne la critique même pas. Partout dans le monde, les ministres, les députés, les gouverneurs je dirais, les gens qui sont haut placés dans la société ont toujours eu un peu plus d’argent que le peuple. C’est ce que je veux d’entrée récuser ici, c’est qu’on veut toujours plus grand et bien pour les bons peuples. Il faudra que nos députés aient beaucoup d’argent, les ministres, il faut que ça soit riche. Nous sommes dans un pays riche, mais ce contexte là, n’est pas bon qu’il ait deux rangs sociaux seulement, le rang des riches et les rangs des pauvres. Je ne voudrais pas entrée dans les principes économiques ici, parce que je ne suis pas économiste. Mais j’aimerai qu’en même citer ceux qui disent : si dans une société donnée ; l’équité n’est pas fait sur le plan économique, ce pays là ne décollera jamais économiquement. Je cite de mémoire, je compare un pays à un avion, la décollage économique. Aussi longtemps que nous avons des pilotes, des co-pilotes qui pensent qu’il doivent aller seuls dans les airs, et laisser les passagers par terre sens position avec eux, c’est un avion inexistant. Economiquement, nous tournerons toujours en rond, d’ailleurs nous régresserons. Je voulais par là dire que pour envoyer ou diminuer, parce que j’ai dis qu’on ne peut endiguer la corruption, c’est un péché dans l’homme, dans se nature, il faudra que nous commencions, nous les responsables à voir les choses d’une autre manière, d’une manière chrétienne, d’une manière d’aimer aussi les autres, je ne veux pas aller dans philippien chapitre 2 ; n’est pas seulement pensé à ses propres intérêts. Il faut aussi penser aux intérêts des autres. Le mal congolais commence là bien, quand vous parlez de la corruption mes frères qui travaillent dans le gouvernement par exemple au parlement, descendez au niveau des provinces, ils ne pensent qu’à leurs propres intérêts. Un chrétiens ne peut pas toujours penser à ses propres intérêts. J’aime beaucoup la bible, je cite un verset de la bible, je cite un verset de mémoire. Il dit pensez aussi aux autres. Ça veut dire que quand moi je gagne un peu d’argent, je peux aussi penser aux autres. Les enseignants gagnent combien ? Parce que, ces sont des êtres humains comme moi, des Congolais a part entière comme moi. Avec ce sang congolais qui coule dans leur vaine comme moi. La situation est grave. Ce que je recuse ici. Parce que devant Dieu l'engagement est sans appel. Toute autorité vient de Dieu, ça, c’est encore la bible. Dieu donne son pouvoir par délégation, afin que le peuple dans le monde vive selon sa volonté. Et, la volonté de Dieu riche, des trop riches pendant que les autres croupissent dans la pauvreté. Ce n’est pas la volonté de Dieu. J’ai beaucoup parlé de l’intérêt personnel, pour qu’on mette fin à cet égoïsme très prononcé, je te ramène au règne de Kabila le père. Les portes de Makala était ouverte. Vous êtres ministre, vous êtes tombé dans ce cas de corruption, vous irez à Makala. Il faut que nos ministre corrompus à Makala que le député corrompus aillent à makala, nos médecins corrompus, aussi des pasteurs corompus, leurs place c’est à Makala aussi longtemps qu’on ne commence pas à mettre la maison sur ceux qui détournent les fonds publics, nous avons prêcher, en vain. D’ailleurs même Dieu, Dieu saint puni. Il a préparé l’enfer pourquoi il faut la grâce mais à un moment donné on sera jugé.

Identité

Pasteur Mazaburu: la pauvreté pousse à la corruption (c) André Ipakala
Pasteur Mazaburu: la pauvreté pousse à la corruption (c) André Ipakala
Pasteur Mazaburu, professeur à l’institut théologique de Bunia, président communautaire de CECA/16 à Isiro. Modérateur provincial à la province orientale. Directeur de l’ISC à Isiro. Directeur du cabinet de l’ECC (église du christ au Congo regroupe toute les communautés protestantes). Directeur de cabinet de Monsieur Monni, actuel président de l’Eglise protestante en RDC et secrétaire général chargé de l’Administration et des finances à l’ECC

Evêque Mehuma est ce que vous pouvez nous dire, l’Eglise à échoué dans la sensibilisation des brebis. Parce que les brebis donnent l’impression de ne pas respecter les consignes des bergers. Ils continuent à promouvoir la corruption.

L’église n’a pas échoué parce que l’église, c’est le seigneur jésus lui – même. C’est le corps du christ. Christ ne peut pas échouer. C’est vraie corruption a atteint des profondeurs très inquiétante. Et, a pris plusieurs formes. Même dans l’église, on trouve la corruption sous plusieurs formes. Mais l’Eglise est en train d’enseigner la parole de Dieu contre cette anti valeur. Puisque la parole de Dieu dans 2 timothée chapitre 3, verset 16, dis que toute écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice ; l’Eglise n’a pas échoué, l’Eglise ne peut jamais échouer. Mais, il peut arriver que dans toutes les bergeries les brebis galeuses ne manquent pas. Mais ce qui nous inquiètent, c’est que nos chrétiens en qui, nous avons placé notre confiance et que nous faisons embaucher dans des institutions, où ils doivent prendre des décisions, ceux là aussi, ne parviennent à se battre comme il faut contre ce fléau. La corruption, nous allons continuer à prêcher la parole de Dieu. Mais que dans des cas comme celui-ci, il faut un réveil spirituel. C’est ce qui manque pour le moment.

Est ce vous avez un plan au niveau de votre communauté, existe-t-il un plan de lutte contre la corruption ?

Eveque Mehuma : Oui, oui, il y a un plan nous avons organisé des séminaires, dernièrement à Shaumba il y a eu un séminaire des aumôniers protestants de la police. Nous avons même fait venir des aumôniers des autres confessions religieuses. On a parlé suffisamment de cette question de la corruption on a proposé des gens pour aller lutter contre la corruption dans des aumôniers policiers. Et, nous qui étions là sous avons déjà commencé à faire la restitution au niveau de noséglises. Nous avons pensé que, nous allons commencer par l’enseignement approfondi et précis contre la corruption. Commnet il faut vraiment l’éviter pour éviter de tomber dans des situations plus graves. Voilà le plan, et nous commençons par des séminaires, nous trouvons quelque agent qui doivent aller d’église à l’église.

Pasteur Mazebunu

Je pense que la foi chrétienne est une voie, c’est pas une théorie etc… nous même, nous sommes souvent tentés d’être corrompus, en tant que pasteur et responsable d’église nous disons non. C’est n’est pas parce que nous avons des millions d’argent. C’est tout simplement la question de vivre l’évangile, j’en profite pour vous donner mon témoignage j’étais président d’un bureau de vote de compilation des élections de 2006. C’est pour dire que la corruption a atteint tout les niveaux de la société. Ça vient, ça vient encore des élections. Vous êtes candidat n’essayer pas de corrompre.










Par (dernière modification le 09/08/2011)









Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :