Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Sébastien Belloir
30/10/2011

John Shannon, un 'explorateur de mélodies'

Vos articles dans votre Podcast Journal


Le chanteur songwriter américain John Shannon a sorti un nouvel album sur le label ObliqSound, intitulé "Songs of the Desert River"


10 titres folk éthérés à écouter en boucle

Cliquez sur l'image pour commander en ligne
Cliquez sur l'image pour commander en ligne
Pour la plupart des musiciens, la musique c’est leur vie. Pour John Shannon, chanteur et auteur-compositeur de Pittsburg, la musique c’est la vie. Conviction merveilleusement illustrée dans chaque note qui compose son œuvre. Il se définit lui-même comme un "explorateur de mélodies". La spiritualité de John Shannon inspire si intensément son écriture que l’homme semble se rapprocher encore plus de la nature. John Shannon est parti à la recherche de nouvelles mélodies et nous révèle 11 nouveaux morceaux de sa voix feutrée en s’accompagnant gracieusement à la guitare dans ce deuxième album.
Songs of the Desert River est réalisé avec un ensemble de musiciens connu sous le nom de Wings of Sound. C’est le fruit d’une évolution du style que John Shannon avait fait naître dans American Mystic, premier album sorti en 2008.
Ce travail fait écho au profond lien que l’artiste entretient avec la nature et son inspiration est tellement puissante, sa façon de chanter et jouer semble si naturelle qu’on se demande ce qui est engendré en premier, la chanson ou celui qui la joue?
Il est rare qu’une telle fusion – guitare et chant – ait une sonorité si grandiloquente.
"La musique, c’est un don qu’il faut savoir partager avec les autres", dit John Shannon. "Si l’on se rend accessible à certaines mélodies qui proviennent du vent et aux événements qu’offrent la nature, elles résonnent en nous. Il y a une sorte de condition spirituelle qui donne accès à cette beauté de la nature. Pour moi, le fait d’avoir cette attitude permet à ma musique d’être en lien avec l’esprit."

Quand on écoute John et son interprétation colorée d’une mélancolie mélodieuse, on sait que ses chansons ne pourraient pas mieux être illustrées. Sa vocalité apaisante, presque susurrée se marie parfaitement avec son "finger-picking" hors pair (terme trop grossier pour rendre justice à sa technique, comme le dit le UK Sunday Times) et nous emporte là où l’esprit peut s’abandonner et le coeur se sentir en paix.
Son talent de guitariste lui a permis de collaborer avec des pointures de l’avant garde musicale comme Sonya Kitchell et Gary Go qui lui ont fait traverser les océans avant d’atterrir à Paris où il a enregistré les fondations de Songs of the Desert River.
Très inspiré par le producteur visionnaire Hector Zazou à qui il a dédicacé l’album, John sentait qu’il manquait encore des éléments propres a la sonorité qui le distingue. De retour a New York, il a travaillé sur des idées complémentaires pour l’arrangement de chaque morceau en intégrant d’autres parties de guitare, de voix, de contrebasse et de bugle pour enrichir la palette des sons. "Pour arriver à ce résultat, j’ai eu besoin de repartir dans le désert de l’Arizona où j’avais commencé à écrire cet album."
Une fois là-bas, il a participé à un "Vision Quest" une sorte de parcours de méditation, comme il l’avait déjà vécu quelques années plus tôt. "Tu t’assieds au milieu d’un cercle pendant 4 jours et 4 nuits avec seulement de l’eau à boire. Tu dois avoir une perception profonde de toi-même et appréhender ta vision des choses. Réelle ou non, rêves et veille, corps et esprit sont des notions qui s’évaporent. Tu dois te laisser envelopper par le mystère ou bien tu n’atteindras pas cette vision de toi-même."

L’album Songs of the Desert River est désormais accompli, physiquement et métaphysiquement. John Shannon est prêt à le partager surtout en concert où il délivre une expérience qu’il espère être tout aussi mystique pour son public que pour lui.
"Je suis vraiment né pour faire ce que je fais", dit-il simplement et sans aucune prétention. "Je suis l’énergie qui me pousse à faire ce que je fais. Tu peux juste penser être l’auteur d’une chanson, mais si tu penses faire un tout avec l’univers, c’est la chanson qui s’empare de toi."


Par Sébastien Belloir (dernière modification le 30/10/2011)



Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 71




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :