Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
J.N.B.L.
10/10/2010

L'actualité des droits humains et de leurs violations


La peine de mort, les libertés et droits sont au centre des actualités relatées.


Serbie: Belgrade Pride 2010

Des membres d’Amnesty International sont allés de toute l’Europe à Belgrade pour soutenir les militants des organisations de lesbiennes, de gays et de personnes bisexuelles et transgenres (LGBT) dans leur marche contre la discrimination ce 10 octobre.
"Nous sommes à Belgrade pour soutenir les appels en faveur de la diversité et de la tolérance, de l’égalité devant la loi pour tous, et de la fin de la discrimination sur la base de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre", a déclaré David Diaz Jogeix, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.

Fidji: Les droits à la liberté d’expression et de réunion d’un ancien Premier ministre bafoués

Le 5 octobre, Amnesty International a exhorté le gouvernement fidjien à abandonner les charges retenues au titre de la règlementation d’urgence contre un ancien Premier ministre du pays, après qu’il eut été accusé de n’avoir pas demandé l’autorisation d’organiser une réunion publique.
Mahendra Chaudhry, qui est par ailleurs l’actuel secrétaire général de la Fédération nationale des paysans, a été appréhendé le 1er octobre 2010 avec cinq de ses collègues à Rakiraki, une ville située dans l’ouest de la principale île de l’archipel. Lorsqu’il a été arrêté, il parlait à un groupe de paysans rassemblés devant le logement de l'un de ceux-ci.

Guatemala: Réglementation des exécutions

Le Congrès guatémaltèque doit abolir la peine de mort et non la réglementer, a déclaré Amnesty International, alors que les membres du Parlement du Guatemala ont entamé les débats sur un projet de loi qui permettrait d’appliquer ce châtiment pour la première fois depuis 2000.
La nouvelle loi instaurerait la possibilité d’une grâce présidentielle pour les condamnés à mort, une mesure qui permettrait au pays de recourir à la peine capitale en réponse, selon les termes des responsables politiques, à la pression du grand public face à la recrudescence des violences imputables aux gangs.

Éthiopie: Libération d’une dirigeante de l’opposition

La chef de file de l’Unité pour la démocratie et la justice (UDJ) a été libérée de la prison de Kaliti mercredi 6 octobre après avoir purgé 21 mois de sa peine de réclusion à perpétuité. Birtukan Mideksa avait été arrêtée le 28 décembre 2008, accusée d’avoir enfreint les conditions d’une précédente grâce.

États-Unis: La peine de mort

Amnesty International a exhorté ce vendredi 8 octobre les États-Unis, seul pays à avoir procédé à des exécutions dans les Amériques en 2009, à mettre un terme à cette pratique cruelle et inhumaine.

Inde: Expulsions forcées et autres atteintes aux droits humains commises à Delhi pendant les Jeux du Commonwealth

Plusieurs milliers de vendeurs saisonniers et de personnes travaillant dans la rue risquent de se retrouver sans emploi car la police les empêche de mener leurs activités pendant les Jeux du Commonwealth. La majorité des personnes expulsées sont placées dans des abris de fortune collectifs dont les résidents se plaignent qu’ils manquent d’eau et de sanitaires et affirment qu’ils sont impropres à l’habitation.
Cette situation est liée à la politique d’expulsions forcées des personnes pauvres et marginalisées menée par les autorités locales de Delhi à l’approche des Jeux du Commonwealth, qui ont débuté le 3 octobre.

Maroc et Tunisie: Le travail des défenseurs des droits humains doit être respecté et protégé

Amnesty International déplore la décision prise le 30 septembre par les autorités marocaines d’interdire l’entrée de leur territoire à un défenseur des droits humains tunisien connu. L’organisation appelle les autorités marocaines et tunisiennes à respecter et protéger le travail des défenseurs des droits humains. Kamel Jendoubi, qui mène campagne contre les violations des droits humains en Tunisie, a été refoulé à son arrivée à l’aéroport le 30 septembre, manifestement suite à des pressions des autorités tunisiennes.
Kamel Jendoubi, qui a la double nationalité française et tunisienne, avait pris un vol de Paris pour se rendre au Maroc le jeudi 30 septembre au soir, afin d’assister à une réunion de militants des droits humains. Il a été empêché de descendre de l’avion, mais aucune explication ne lui aurait été donnée concernant les raisons pour lesquelles il n’était pas autorisé à entrer dans le pays. Il a déclaré à Amnesty International qu’il avait effectivement été contraint de passer la nuit à bord, en dépit de sa mauvaise santé, avant de retourner à Paris le vendredi matin.

Nations unies: Réaffirmation historique du caractère juridiquement contraignant des droits à l’eau et à l’assainissement (Droits Economiques Sociaux et Culturels, DESC)

Amnesty International salue l’adoption par le Conseil des droits de l'homme des Nations unies d’une résolution qui affirme que le droit à l’eau potable et à l'assainissement découle du droit à un niveau de vie suffisant. Cette résolution réaffirme concrètement que le droit à l’eau et à l’assainissement est implicitement inscrit dans plusieurs traités relatifs aux droits humains, notamment le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC), auquel 160 États sont parties, et la Convention relative aux droits de l'enfant, ratifiée par presque tous les États du globe, et qu’il est par conséquent juridiquement contraignant.
Il s’agit de la première résolution du Conseil des droits de l'homme qui reconnaît le droit à l’eau et à l’assainissement. Cette résolution s’inscrit dans le droit fil de la déclaration du Comité des droits économiques, sociaux et culturels, qui a reconnu que le droit à l'eau – à l’instar des droits à la nourriture et à un logement décent – découlait du droit à un niveau de vie suffisant inscrit dans l’article 11 du PIDESC. En outre, la résolution du Conseil affirme que le droit à l’assainissement découle également du droit à un niveau de vie suffisant.

Géorgie: Les personnes déplacées à l’intérieur de leur pays ne sont toujours pas logées convenablement

D’après des sources locales, quelque 5 000 personnes ont été expulsées de force de leur logement à Tbilissi, capitale de la Géorgie, au cours de cinq opérations d’expulsion en juin, juillet et août 2010. Ces expulsions semblent s’être déroulées en violation des normes internationales. En particulier, les autorités n’ont pas véritablement consulté les personnes déplacées, ne les ont pas averties dans un délai raisonnable et n’ont pas fourni de logements adaptés en remplacement. Dans certains cas, les autorités n’ont proposé aucune solution de relogement aux personnes expulsées, à qui elles ont conseillé de trouver à se loger chez des proches ou des amis.

Egypte: Risque d’expulsion forcée pour les habitants de "cabanes" du Grand Caire

À l’occasion de la Journée mondiale de l'habitat, le 4 octobre, Amnesty International, le Centre égyptien pour le droit au logement et la Coalition internationale de l'habitat-Réseau des droits à la terre et au logement ont lancé leur appel alors que les habitants de 33 de ces zones, au Caire et près de Guizeh, risquent d’être expulsés de force de leur domicile et d’être relogés dans la Ville du 6 octobre et la Ville du 15 mai, respectivement aux abords de Guizeh et du Caire, où quelque 35 700 logements doivent leur être attribués. En mai 2010, le Premier ministre, Ahmed Nazif, a annoncé que les zones dans lesquelles ces personnes vivent actuellement doivent être évacuées afin de faire place à un projet de redéveloppement s’inscrivant dans le cadre d’une vision stratégique pour le Grand Caire à l’horizon 2050.

Guinée-Bissau: Loi criminalisant les mutilations génitales féminines

Le document final de l’Examen périodique universel de Guinée-Bissau a été adopté par le Conseil des droits de l’homme. Amnesty International salue la déclaration de la Guinée-Bissau concernant deux recommandations en passe d’être mises en œuvre, en faveur de l’interdiction de toute discrimination à l’égard des femmes et de l’inscription dans la législation et dans la Constitution du principe d’égalité entre les femmes et les hommes (A/HRC/15/10, paragraphes 66.1 (France) et 66.2 (Pays-Bas).

Iran: Des avocats de la défense sont privés de liberté

Déclaration conjointe de Shirin Ebadi, Amnesty International, Human Rights Watch, la Campagne internationale pour les droits humains en Iran, la Commission internationale des juristes (CIJ), la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), la Ligue pour la défense des droits de l’homme en Iran (LDDHI), l’Union internationale des avocats et l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT).
Shirin Ebadi, lauréate du prix Nobel de la paix et avocate iranienne, Amnesty International, Human Rights Watch, la Campagne internationale pour les droits humains en Iran, la Commission internationale des juristes, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme, la Ligue pour la défense des droits de l’homme en Iran, l’Union internationale des avocats et l’Organisation mondiale contre la torture ont condamné ce vendredi 1er octobre la détention prolongée en Iran, sans inculpation ni jugement, de l’avocate spécialiste des droits humains Nasrin Sotoudeh et ont demandé la libération immédiate et inconditionnelle de cette femme, détenue uniquement en raison de ses activités.



Par J.N.B.L. (dernière modification le 10/10/2010)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Guerres hors la loi - 14/11/2016

1 2 3 4 5 » ... 55




Dans nos blogs :

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...

L’Amérique post-Trump [Revue de presse]

Trois semaines après l’élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le monde entier s’étonne encore de ce résultat inattendu....



Le Podcast Journal sur :