Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
J.N.B.L.
01/02/2011

L'actualité des droits humains et de leurs violations

Communication de notre partenaire


Les situations évoquées ici sont toutes préoccupantes et s’il est difficile, voire inutile de les hiérarchiser, on ne manquera cependant pas d’avoir en cette occasion un regard particulier sur la Tunisie et l’Egypte, dans les rubriques correspondantes.
Le sommet de Davos sera difficilement pénétré par l’idéal des droits humains mais la voix de Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International y exprimera nos attentes en matière de normes contraignantes à l’égard des entreprises.


DAVOS: Déclaration de Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International

"Dans notre monde de plus en plus globalisé, on voit qu’un nombre croissant de groupes transnationaux puissants tirent profit de systèmes de règlementation surannés. Le système actuel s’avère très favorable aux entreprises. Il n’est pas conçu pour leur faire respecter des règles de bonne conduite ni pour faire face à l'évolution inhérente à l'économie mondiale. Ceux qui barrent la voie au développement sont perçus, au mieux, comme une nuisance, au pire, comme une menace. De nos jours, nous comptons trop sur les entreprises disposées à coopérer et ne nous penchons guère sur les nombreuses autres qui sont obnubilées par les profits. Pour assister à un réel changement, il faut substituer aux normes librement consenties des normes contraignantes, c’est fondamental."


Afghanistan: L’ouverture de la session parlementaire met en évidence une crise de la responsabilisation


Le gouvernement afghan doit enquêter sur des milliers d’allégations portées contre des députés afghans – faisant état de violations des droits humains, de faits de délinquance et de fraude électorale –, alors que la deuxième session parlementaire s’ouvre mercredi 26 janvier, a déclaré Amnesty International. Pas moins de 40 députés sont ainsi accusés de graves atteintes aux droits fondamentaux (meurtre, enlèvement, extorsion, menaces visant des militants et des journalistes, et violences en relation avec les élections) alors qu’ils étaient déjà en fonction.

Viêt-Nam: Amnesty International dénonce la peine de prison prononcée contre un militant

Amnesty International dénonce la peine de huit ans d’emprisonnement prononcée contre un militant vietnamien en faveur de la démocratie, ancien responsable du Parti Communiste, pour avoir publié sur Internet des articles pro-démocratiques.
Vi Duc Hoi a été déclaré coupable, mercredi 26 janvier, de "diffusion de propagande contre le gouvernement" par un tribunal de la province de Lang Son, dans le nord du pays. Selon la décision du tribunal, une fois sa peine de prison purgée, il sera assigné à résidence pendant cinq ans. Vi Duc Hoi, membre du Bloc 8406, un réseau de militants en faveur des droits humains et de la démocratie, a beaucoup écrit sur la corruption et l’injustice au VIêt-Nam.

Bangladesh: Les forces de sécurité entraînées par le Royaume-Uni doivent cesser de procéder à des exécutions extrajudiciaires

Amnesty International demande au gouvernement britannique de faire part à la Premier ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina, de ses préoccupations relatives aux informations faisant état de torture, d’exécutions extrajudiciaires et de recours excessif à la force imputables au Bataillon d'action rapide (RAB). Sheikh Hasina est en visite au Royaume-Uni cette semaine, alors qu’une vague d’accusations laisse entendre que les forces de sécurité bangladaises ont commis des exécutions extrajudiciaires.

Ouganda: Enquêter sur l'homicide d'un défenseur des droits des personnes LGBT

Amnesty International demande aux autorités ougandaises de veiller à ce qu'une enquête crédible soit menée sur la mort d'un militant œuvrant en faveur des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT). Cet homme était parvenu à faire condamner un journal de diffusion nationale l'ayant désigné comme étant homosexuel.
David Kato, chargé des actions de plaidoyer à l'organisation Sexual Minorities Uganda, est mort durant le trajet vers l'hôpital mercredi 26 janvier dans l'après-midi, après qu'un agresseur inconnu lui eut asséné un coup sur la tête chez lui dans le district de Mukono, aux abords de Kampala.


Par J.N.B.L. (dernière modification le 31/01/2011)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 60





Dans nos blogs :

« Un clip au poil » 22 juin

Un clip au poil #6 : Best Coast - Crazy For You En cas de canicule, il est fortement recommandé d'écouter Best Coast les doigts de pied en...



Le Podcast Journal sur :