Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
17/07/2016

L'édito de la semaine: Ce qui est immoral n’est pas forcément illégal


Par où commencer? Comment parler de tout sans dire n’importe quoi? Les événements des jours passés qui ont retenus notre attention sont si nombreux et si importants d’un point de vue journalistique que l’on ne sait plus où donner de la tête.


edito_170716.mp3 Edito 170716.mp3  (543.38 Ko)


J’aurai voulu vous parler du décès du plus célèbre des écrivains hongrois Péter Eszterhazy quelques mois plus tard après la disparition d’un autre tout aussi célèbre, Imre Kertész. Il y a quelques années, Eszterhazy avait découvert que son père avait collaboré avec les communistes. Au moment où l’œuvre d’un historien italien traduite en français parait en France et révèle que Primo Levi a participé à l’exécution de deux pauvres types perdus dans la guerre, il est encore une fois autorisé de penser que ces coïncidences que nous qualifierons de constructives, nous permettent justement de nous rappeler que jamais rien d’humain n’est noir ou blanc. Les meilleurs d’entre nous ont leurs "zones grises" et c’est tant mieux, restant humain grâce à cela.

J’aurai voulu vous parler de la nomination de la nouvelle Première ministre britannique - termes que j’utilise sciemment au féminin. Consciente que l’importance des mots aide à la construction de la pensée et par conséquent à l’évolution de notre société. De la façon dont les médias ont traité cette nomination. Me trompe-je en pensant que cela n’a pas fait la une des journaux? Ce n’est évidemment pas la première fois qu’une femme occupe ce poste, mais cela reste néanmoins encore un événement. The Sun n’a pu s’empêcher de ressortir comme il l’avait fait en son temps pour Hilary Clinton, sa photo d’escarpin. Il y a encore du travail…

J’aurai voulu vous parler de la nouvelle carrière de José Manuel Barroso chez Goldman Sachs et la question de savoir si l’on doit suspendre ou non son traitement d’ancien président de la Commission européenne. Comme si la question se posait…. En effet, rien d’illégal à accepter un poste de président non exécutif et de conseiller dans une des institutions financières internationales les plus controversées de la planète, deux ans après avoir quitté son poste politique. Ceux qui ont trempé dans tous les scandales financiers des 30 dernières années ont l’habitude de recruter auprès des anciens dirigeants politiques. Ceux-là même qui les critiquent du bout des lèvres lorsqu’ils sont au pouvoir. C’est juste immoral lorsque l’on connait un peu le rôle joué par Goldman Sachs dans la crise grecque, cette crise même qui avait a-t-on cru démontrer l’inefficacité de Barroso. En fait, là aussi cela dépend de l’angle de vue. Inefficace et incompétent pour les Européens et les Grecs en particulier mais peut-être parfait pour les financiers internationaux?

Enfin, quelques mots sur le massacre perpétré à Nice. On a beau essayer de nous convaincre qu’il s’agit d’un attentat terroriste, il semble bien pourtant que celui qui conduisait le camion n’était autre qu’un pauvre type, qui battait femme et enfants. Un pauvre type vaguement religieux mais sans réelle preuve d’un engagement véritable. Normalement ce genre d’individu, tue sa femme et se loupe en se suicidant avec les enfants. Les médias parlent de drames familiaux plutôt que de meurtres… là aussi il y a du travail. Cette fois-ci, le pauvre type a vu grand et ne s’est pas contenté de tuer ceux à qui il pourrissait la vie, il a tué des gens heureux le temps d’un moment. Plutôt que d’essayer de nous convaincre qu’il s’agit d’un terroriste manipulé par Daesh qui a tenté de récupérer sans grandes convictions l’affaire, nos gouvernants feraient bien de se taire, leurs déclarations démontrant combien ils sont incompétents et aveugles face à une société qui engendrent de tels individus. Tout ce qui a été dit plus haut explique ce qui s’est passé à Nice. Mais eux ne voient rien et ne comprennent rien, saisissant seulement l’occasion de relancer l’état d’urgence en utilisant cette horreur comme prétexte.



Par (dernière modification le 17/07/2016)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :