Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
18/12/2016

L'édito de la semaine: féminisme contre diversité


Le silence assourdissant de ceux qui nous dirigent fait écho à la quantité impressionnante des commentaires que nous pouvons lire sur Alep et le massacre de ses habitants dans les médias et autres réseaux sociaux. Chacun y exprime son mal-être et tout ce que cette extermination en direct bouleverse en nous. Mais c’est tout.


edito_181216.mp3 Edito 181216.mp3  (1.76 Mo)


Nous sommes affectés mais cela ne change rien pour ceux qui meurent pendant que nous écrivons sur leurs derniers instants. On s’étonne, on s’alarme, on dénonce, on s’ébaubit en oubliant que depuis toujours on égorge allègrement et que chaque décennie a eu son bain de sang que ce soit dans les Balkans, au Rwanda ou ailleurs. On extermine tous les jours dans l’indifférence passée les quelques instant de révolte. Alors bien sûr nous société surmédiatisée nous rappelle ce qui se passe ailleurs, et pendant quelques temps, c’est vrai, nous sommes retournés, mais après? Rien. Si quand même, quelque chose… quelque chose qui reste après coup, la révélation que nous acceptons tout, même notre médiocrité révélée.
Alors que faire? Continuer à se lever tous les matins pour aller gagner de l’argent pour vivre et faire vivre sa famille? Continuer tous les matins à jouer le jeu ou se décider à agir? Notre société tel quel ne fonctionne manifestement plus et ce ne sont pas ceux qui ont la prétention de se présenter à des élections qui changeront quoi que ce soit puisque au pire il ignore le mal-être ambiant au mieux, les solutions qu’ils proposent sont complètement dépassées. Écoutez-les, pour eux le vote blanc et l’abstention n’expriment rien et ne doivent pas être pris en compte. C’est cela la démocratie? Pourtant, des solutions il y en a. Qui peut ignorer tout ce qui se passe autour de soi, toutes ces initiatives qui se mettent en place pour proposer un autre monde. De nouvelles idéologies sont proposées, certaines font peur, c’est normal, l’homme et la femme sont souvent effrayés par ce qui est nouveau. Mais ne nous trompons pas d’ennemis. N’opposons pas les idéologies d’avenir aux anciennes comme nous avons pu le voir lors de l’élection de Miss France le samedi 17 décembre 2016. Accepter encore que des femmes au physique répondant aux canons de la beauté imposée défilent aux couleurs de leurs régions me semble plus qu’archaïque. Laissez les enfants regarder un tel programme où ils vont pour les unes s’identifier et pour les autres croire que les filles sont toujours ainsi, est un véritable scandale. Mais le pire, c’est l’acceptation des médias et la couverture qu’ils en font à partir du moment où on a su que la gagnante était Guyanaise. Cette région française n’ayant pas encore eu sa gagnante, le jeu et la victoire de la concurrente était beaucoup plus acceptables puisque preuve de la diversité de la population française! Mais qui doute de cette diversité? Qui doute de la beauté des Guyanaises? Qui doute du niveau d’éducation des candidates? N’opposons pas féminisme à diversité encore une fois ne nous trompons pas d’ennemi. S’il faut absolument en passer par les jeux du cirque du XXIe siècle, alors proposons un jeu où d’autres valeurs et capacités seraient mis en exergue. Si nous devons faire la promotion de quelque chose ce n’est pas du physique de quelqu’un mais plutôt de ses réalisations basées sur des valeurs. Et que l’on ne nous dise pas comme cela a été fait que ces filles ne sont pas des gourdes et qu’elles utilisent ce jeu pour se frayer un chemin afin trouver leur place dans une société sexiste en utilisant à leur avantage, ses critères. Profiter d’un système parce que vous répondez à ses critères n’est pas une stratégie à long terme surtout quand elle est basée sur l’aspect physique…
Cette émission fait appel à nos plus bas instincts, comme d’autres divertissements proposés à la télévision. Nous sommes tous fatigués et aimons tous nous reposer après une journée d’effort, pour autant à quand des programmes qui sollicitent sainement nos cœurs et nos esprits? Des programmes où on ne s’agresse pas verbalement voire physiquement juste pour faire rire au détriment des autres? Donnons une chance à la nature humaine!


Les actus vidéos du 12 au 18 décembre 2016



Par (dernière modification le 18/12/2016)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

De profundis - 02/07/2017

Au spectacle ce soir - 28/05/2017

1 2 3 4 5 » ... 6





Dans nos blogs :

"Dirty Fashion": Les dessous de la politique à bas prix dans l'industrie de la mode

Les géants de la fast fashion ont des comptes à rendre. Dans un rapport intitulé "Dirty Fashion", la Changing Markets Foundation dénonce la...



Le Podcast Journal sur :