Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
10/12/2014

L'histoire d'une femme tout simplement

Écoutez un regard décalé


L'histoire de Susan Travers est une splendide épopée et comme souvent pour celle-ci, elle ne se termine pas forcément bien. Dans son livre "La Légionnaire"*, Gérard Bardy nous fait partager un épisode méconnu de l'histoire de la France Libre dont il est devenu un des spécialistes. Un épisode de la France Libre mais aussi et surtout de l'histoire de la Légion étrangère. En effet, l'Anglaise Susan Travers fut et reste la seule femme a avoir intégré le corps fantasmagorique des képis blancs.


regard_decale_la_legionaire.mp3 Regard décalé La Légionnaire  (1.69 Mo)


La vie de Susan Travers est tout simplement le destin d'une femme du XXe siècle. Née dans une famille de la petite aristocratie anglaise, l'enfant grandit au sein d'une famille désunie qui l'oublie. C'est tout le drame de sa vie. Ce manque d'amour après lequel au bout du compte elle courra tout le long de sa vie et qu'en définitive, elle ne trouva guère. Au commencement, Susan s'ennuie et nous ennuierai presque. Elle mène une vie sans intérêt et la consume avec d'autres qui semble-t-il profitent largement d'elle. D'une naïveté que l'on peut qualifier de désarmante, elle passe de bras en bras, tombe amoureuse, y croit, ait déçu et recommence. Heureusement survint la guerre. Et celle qui avait fait montre d'une certaine détermination à mener sa vie, à sortir des sentiers battus et au bel entraînement physique va y trouver l'occasion de s'y révéler. Cette femme veut vivre un destin exceptionnel et elle le vivra. Seul bémol, elle le vivra à travers les hommes qui continuent à traverser sa vie. Toujours cette éternelle recherche de l'amour.

Après un passage par les pays scandinaves en 1940, Susan Travers s'engage dans les Forces Françaises Libres à Londres auprès du général de Gaulle. Rapidement, elle part pour l'AOF avec la Légion étrangère placée sous les ordres du Général. Elle y rencontra tout d'abord un prince géorgien qui fut le grand amour de sa vie, mais marié et père de famille. Il en fut de même avec le général Koenig. Engagé comme chauffeur, il lui fait la cour et lui fait comprendre que ce qu'elle cherche en courant ainsi après sa vie, c'est l'amour d'un homme - qui ressemble en plus à son père - et une vie tranquille. Elle n'aura que des bribes de tout cela et fut traitée quoiqu'elle en dise, et là dessus elle est d'une pudeur exemplaire, bien mal par le vainqueur de Bir Hakeim. Tour à tour, chauffeur, maîtresse, intendante, infirmière, héroïne... n'a-t-elle pas sauvé la vie de nombreux blessés et même celle de Koenig? Elle donna tout et reçu en retour fort peu.

Ce livre est aussi le portrait d'une femme dans un monde d'hommes. Il faut dire qu'elle prit tous les risques: la guerre, l'armée, la Légion étrangère surtout. Pouvait-il en être autrement? Le récit de la vie de Susan Travers donne l'impression de n'avoir duré que quelques mois. De l'invasion de la Finlande durant l'hiver1939/1940 à la bataille de Bir Hakeim en mai et juin 1942, l'aristocrate anglaise donna le meilleur d'elle-même et le bruit des canons estompé, plus rien. La rencontre d'un destin avec l'Histoire. Avant et après, pas grand chose. Celle qui avait fréquenté les plus grands combattants, les héros de la Seconde Guerre mondiale fut heureuse qu'un adjudant la regarda et surtout la respecta en tant que femme. C'est cet homme qui en définitive, lui apporte ce dont elle a besoin, amour et stabilité. Mais là aussi, la guerre fit son œuvre et l'homme n'en sortit pas indemne. L'autre combat de Susan Travers fut d'accepter d'avoir une autre vie après celle vécue pendant la guerre. De voir dans la vie de famille et l'éducation réussie offerte à ses fils, une victoire peut-être encore plus grande que celle de Bir Hakeim.

* Gérard Bardy: La Légionnaire


Par (dernière modification le 10/12/2014)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5




Dans nos blogs :

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...

L’Amérique post-Trump [Revue de presse]

Trois semaines après l’élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le monde entier s’étonne encore de ce résultat inattendu....



Le Podcast Journal sur :