Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Lea Raso della Volta

La Belle Province fait son cinéma


La SODEC (Société de Développement des Entreprises Culturelles du Québec) et l’association Cannes-Cinéma présentent, le jeudi 18 mars, au public de l'Espace Miramar, deux films canadiens : "Les grandes chaleurs" (2009) de Sophie Lorain, suivi de "Ma fille, mon ange" (2006) d'Alexis Durand-Brault.


Les grandes chaleurs, est le premier long métrage de Sophie Lorain, qui raconte l’histoire de Gisèle, une travailleuse sociale de cinquante deux ans, qui tombe amoureuse d’un homme beaucoup de trente deux ans son cadet.

L’histoire qui aurait pu être un remake de "Mourir d’aimer", fait fi de ce "dernier tabou social" comme se plaît à le nommer, la cinéaste et "qui n’a rien au fond, de choquant et n’a aucune raison de faire l’objet d’une controverse ; et ce d’autant plus que Gisèle apprend de son époux, sur son lit de mort, qu’il n’a pas été un modèle de fidélité conjugale".

Ces aveux tardifs permettront à Gisèle de céder sans trop d’états d’âme, aux avances de Yannick, jeune cleptomane, dont elle s’est occupée des années auparavant et qui depuis lors ne cesse de la poursuivre de ses assiduités. Charmeur, enjôleur et séduisant, le jeune homme fera tomber une à une les barrières dressées par l’entourage de Gisèle.

Tout dans Les grandes chaleurs est en demi-teinte. Les intrigues secondaires servent à alléger un sujet qui aurait pu, sinon, tomber dans la pire des lourdeurs ; un piège que Sophie Lorain esquive avec brio.

Le film est avant tout une superbe histoire d’amour, où tout respire la vie, la simplicité d’une évidence et le bonheur et l’amour.

Avec Ma fille mon ange Alexis Durand-Brault, signe un magnifique thriller qui se déroule dans l’univers glauque de la pornographie. L’action se déroule à Québec, Germain Dagenais, ancien avocat devenu conseiller politique est marié à Jeanne depuis trente ans. Leur fille unique Nathalie est partie à contrecœur étudier le droit à Montréal. Elle y découvre rapidement les folies de la vie nocturne et se fait prendre lentement mais sûrement dans les rets d'un entrepreneur du "divertissement adulte".

Un soir, à l'insu de sa femme, Germain visite des sites pornographiques sur Internet et découvre l'inimaginable! Nathalie, sa propre fille, annonce qu'elle sera la vedette d'une prestation XXX dans quatre jours !

Dévoré de culpabilité, il part pour Montréal afin d'empêcher Nathalie, son ange, de commettre à ses yeux l'irréparable.

Coup de théâtre, le jour du tournage, l'acteur porno qui devait initier Nathalie au métier est retrouvé mort la police retrouve à son domicile des cassettes video de ses ébats amoureux. Qui l'a tué? Nathalie a t-elle renoncé au dernier moment ? Germain est-il allé au bout de sa mission ? mais les voies qui mènent à la vérité sont semées d’embûches et les vrais mobiles sont parfois des arcanes jalousement gardées.

Dominique Langevin, Conseillère aux Affaires Internationales pour la SODEC présentera les deux films au cinéma de l’espace Miramar à Cannes, le jeudi 18 mars, dès 18:30.

17/03/2010




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo "Ecce Terra" - 18/11/2017

Le "Projet 99" - 29/10/2017

Noon, une voix en or - 23/10/2017

1 2 3 4 5 » ... 78





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :