Connectez-vous S'inscrire

Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Lundi 24 Novembre 2014
17:10
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)
J.N.B.L.

La Russie s'engage à ne plus signer des contrats de vente d'armes avec la Syrie

Communication de notre partenaire

14/07/2012
Lu par 848 visiteurs web

La Russie continue de manquer à ses obligations envers le peuple syrien, bien qu'elle ait annoncé qu'elle ne conclurait pas de nouveaux contrats de vente d'armes avec le gouvernement de Bachar el Assad dans un avenir immédiat, a déclaré Amnesty International lundi 9 juillet 2012.


"Si les déclarations faites par un représentant de l'État russe sont exactes, c'est une annonce peu convaincante. En effet, le gouvernement russe ne doit pas se contenter de suspendre la signature de nouveaux contrats avec la Syrie, il doit aussi cesser d'honorer les contrats existants. La Russie doit mettre un terme immédiat à tous les transferts d'armes à destination du gouvernement syrien, y compris en matière d'assistance technique. Alors que la Russie continue de faire barrage aux initiatives de la communauté internationale visant à trouver une solution viable, la population syrienne est en proie à une spirale sanglante de la répression et de la violence. Un grand nombre d'armes fournies auparavant par la Russie et d'autres pays sont aujourd'hui utilisées dans ces affrontements", a indiqué Ann Harrison, directrice adjointe du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient d'Amnesty International. L'organisation demande l'instauration immédiate d'un embargo sur les armes afin de stopper le transfert d'armes à destination du gouvernement syrien, la saisine du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) par le Conseil de sécurité concernant la situation dans le pays, et le gel des avoirs du président Bachar el Assad et de ses proches collaborateurs.

Au moment où la Russie fait ces déclarations, des négociations cruciales concernant un traité international sur le commerce des armes se poursuivent à l'ONU, à New York. Les représentants russes ont jusqu'à présent cherché à empêcher que ce traité ne s'appuie sur des règles fortes en matière de droits humains, règles pourtant nécessaires en vue de prévenir de futures atrocités.

Amnesty International appelle de ses vœux l'adoption d'une "règle d'or" en matière de régulation des transferts d'armes - au cœur des négociations sur un traité mondial et exhaustif.

russie_6.mp3 Russie.mp3  (432.37 Ko)



Par J.N.B.L. — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 848 fois — Contenu mis à jour le 12/07/2012




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 31











Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents