Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

La chronique culturelle de Colette: Rimbaud à l'honneur


Deux faits viennent nous rappeler le génial écrivain qui acheva sa courte carrière poétique à 19 ans en 1873. Avant de commencer une vie aventureuse qui se terminera à Aden d'où il ne repartit que pour rejoindre Marseille et y mourir à 37 ans le 10 novembre 1891 à l’hospice de la Conception.


chronique_culturelle_141116.mp3 Chronique culturelle 141116.mp3  (773.63 Ko)


En octobre 1873, paraissait à compte d'auteur chez l'imprimeur l'Alliance typographique à Bruxelles, "Une saison en enfer", un recueil de 53 pages. Ce fut un échec commercial même si Paul Verlaine qualifia l'ouvrage de "prodigieuse autobiographie psychologique, écrite dans cette prose de diamant qui est la propriété exclusive de son auteur". L'auteur, Arthur Rimbaud, distribua quelques exemplaires à ses amis et quelque 500 autres furent retrouvés en 1901 à Bruxelles. L'auteur n'ayant jamais payé son éditeur, ce dernier n'avait pas pris la peine de les mettre en vente. De cette œuvre, il ne subsiste seulement que trois feuillets qu'avait conservés religieusement Isabelle, la sœur cadette d'Arthur Rimbaud. Ils ont été acquis pour 2,9 millions de francs le 17 novembre 1998 par la Bibliothèque nationale de France. C'est donc d'un véritable trésor et les éditions des Saints-Pères ont décidé de l'éditer sous la forme d'un tableau de 30cmx60cm. Y figurent des fragments de "Mauvais sang", de "Nuit de l'enfer" et d'"Alchimie du verbe". 1.000 exemplaires seront ainsi édités et disponibles uniquement sur Internet. Au prix de 129€. Chaque exemplaire, encadré dans un bois noir et entre deux verres, est numéroté.
Par ailleurs, l'arme à feu avec laquelle Paul Verlaine tira en juillet 1873 sur Rimbaud sera mise en vente aux enchères le 30 novembre 2016 chez Christie's à Paris. Ce revolver 7 mm, à six coups, de modèle Lefaucheux est estimé aujourd'hui entre 50.000 et 60.000€. Verlaine l'avait acheté le matin même du "drame de Bruxelles" chez l'armurier Montigny avec une boîte de 50 cartouches, pour 23 francs. Confisqué par la police, le revolver sera rendu à l'armurerie avant d'être cédé en 1981, au moment de la fermeture de ce magasin, à son actuel propriétaire, lequel a décidé de le mettre en vente.
Dans un hôtel de Bruxelles, situé rue des Brasseurs, le 10 juillet à 14h, Verlaine ivre avait tiré sur Rimbaud qui songeait à le quitter, le blessant au poignet. Verlaine "l’époux infernal" lui avait crié "Voilà pour toi, puisque tu pars!". Il est arrêté et incarcéré aux Petits-Carmes. Il est condamné à deux ans de prison le 8 août 1873. Le 25 octobre 1873, il est transféré à la prison de Mons où il restera jusqu'au 16 janvier 1875. Il y écrira des vers sublimes qu'on retrouve dans plusieurs recueils "Sagesse", "Jadis et naguère" ou "Parallèlement". Quant à Rimbaud, il revient chez sa mère, Vitalie Rimbaud, à la ferme du hameau de Roche de la commune de Chuffilly-Roche, dans le département des Ardennes. Il s'enfermera dans le grenier et rédigera ce qui deviendra le recueil de poésies le plus prodigieux "Une saison en enfer". Verlaine et Rimbaud se reverront une dernière fois, en février 1875, à Stuttgart.



14/11/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo "Cap Sosno" - 29/08/2017

Expo "Borderline" - 27/08/2017

1 2 3 4 5 » ... 77





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :