Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Jeanne Voisin

La guerre du guacamole n'a finalement pas eu lieu


Elle était cependant à deux doigts d'éclater, reléguant au second plan la crise grecque ou la situation chaotique de l'Ukraine, sans compter celle du Moyen-Orient. Et ceux qui imaginaient déjà une nouvelle guerre de Troie en sont pour leurs frais. Les choses sont semble-t-il, rentrées dans l'ordre.


recette_guacamole.mp3 Guacamole.mp3  (106.94 Ko)

Tout a commencé quand le 1er juillet, Melissa Clark, chroniqueuse gastronomique du New York Times, avait osé écrire "Ajouter des petits pois à un guacamole traditionnel est une de ces idées radicales qui semble complètement évidente une fois qu’on y a goûté". Elle avait même eu l'outrecuidance de préciser que lesdits petits pois "apportent une douceur intense et une texture craquante à la préparation, ce qui lui donne davantage de substance sur les chips". Rappelons que le guacamole est ce délicieux plat mexicain à base d'avocat auquel on ajoute oignons et piment notamment. Immédiatement après cette déclaration, ce fut donc le tollé et deux camps se formèrent, les partisans du renouvellement de la recette et les tenants de la tradition. Naturellement des messages indignés ou enthousiastes s'échangèrent sur la toile. Parmi les détracteurs de cette recette sacrilège, on trouve le président Obama que l'on dit connaisseur et fort amateur de cuisine mexicaine. Il envoya aussitôt un tweet "Je respecte le New York Times, mais je ne crois pas au coup des petits pois dans le guacamole. Oignons, ail, piment. Classique". Et cela dépasse les clivages politiques puisque le Texan Jeb Bush, candidat aux primaires républicaines en vue de l'élection présidentielle de 2016 et dont la femme est mexicaine, s'est rangé aux côtés du président démocrate. Du moins pour ce qui concerne l'appréciation du guacamole aux petits pois. Il n'a pas oublié que le Texas avait été espagnol puis mexicain jusqu'en 1845. Devant les réactions que la recette de Melissa Clark avait suscitées, son auteur a réagi aussi sur twitter et a déclaré "Personne ne s'est énervé quand les gens ont ajouté de la betterave au houmous". Il est vrai que le Moyen-Orient a actuellement d'autres sujets d'embrasement… En définitive, il semble que le scandale du guacamole aux petits pois ait fait long feu et on peut donc considérer que les hostilités ont cessé. Si par hasard elles reprenaient, nous ne manquerions pas d'en informer nos fidèles lecteurs.


12/07/2015




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le yassa de poulet - 11/09/2017

1 2 3 4 5 » ... 10





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :