Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
23/10/2016

Le Maroc officialise son intention d'adhésion à l'Union africaine


Après la reconnaissance de la République arabe sahraouie démocratique par l’OUA (Organisation de l’unité africaine), le Maroc quitte l’organisation en 1984 en signe de protestation. 32 ans plus tard, le roi Mohammed VI souhaite mettre fin à la politique de la chaise vide et veut intégrer l’Union africaine, l’organisation qui a succédé à l’OUA.


Le sommet de l'UA à l'occasion de son 50e anniversaire, le 25 mai 2013 à Addis-Abeba, en Éthiopie. Image du domaine public.
Le sommet de l'UA à l'occasion de son 50e anniversaire, le 25 mai 2013 à Addis-Abeba, en Éthiopie. Image du domaine public.

maroc_ua.mp3 Maroc UA.mp3  (171.22 Ko)


Le retour du Maroc au sein de l’UA n’est évidemment pas sans conditions, le roi du Maroc appelle à la "neutralité" et au règlement de conflit concernant le Sahara Occidental, à travers le Conseil de sécurité de l’ONU. Selon le roi Mohammed VI, il ne pourra y avoir de dénouement sauf si le royaume rejoint l’UA. L’Union retrouverait ainsi, comme il l’affirme, "sa neutralité". Elle "ne peut donc, seule, préjuger de l’issue de ce processus", l’Union ne peut pas parler à la place du Maroc. Si la demande du roi Mohammed VI est acceptée, l’UA pourra enfin "contribuer d’une manière constructive à l’émergence d’une solution".

En 1984, le roi Hassan II se dissocia totalement de l’ex-OUA au moment de l’adhésion de la RASD pour exprimer son mécontentement et traita même l’Organisation de "conférence de tam-tam". Aujourd’hui, son fils prend le relai et officialise sa demande de retour: "cela fait longtemps que nos amis nous demandent de revenir parmi eux, pour que le Maroc retrouve sa place naturelle au sein de sa famille institutionnelle. Ce moment est donc arrivé" .

Toutefois, l’espoir d’exclure la RASD reste vif, "Après réflexion, il nous est apparu évident que quand un corps est malade, il est mieux soigné de l’intérieur que de l’extérieur", affirme Mohammed VI. Selon ses propos, la RASD serait une défectuosité, une sorte de microbe qui aurait contaminé l’UA. La nouvelle stratégie du roi du Maroc serait donc de neutraliser la source de l’infection en entrant directement dans ce "corps malade".

Les intentions du Maroc sont bien claires et le lobbying chérifien a déjà commencé: Une motion pour suspendre la RASD à été signée par 28 État africains sur 54 au total, à Kigali, la capitale rwandaise où s’est tenu le dernier sommet de l’UA.




Par (dernière modification le 22/10/2016)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 56




Dans nos blogs :

Classement des 5 personnalités qui vont marquer l'année 2017

Sur grand ou petit écran, à la radio ou dans les urnes, ils vont être omniprésents en 2017 grâce à leur culot. Autant donc retenir le nom...

La question du sport au Koweït

Suite au maintien de la suspension du Koweït de toute compétition internationale par le CIO et la FIFA, une session parlementaire...

Koweït-Irak: des relations au beau fixe

A l’occasion de la tenue de la commission ministérielle mixte irako-koweïtienne, le 29 décembre 2016 à Bagdad, 53 accords et mémorandums...



Le Podcast Journal sur :