Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
06/02/2011

Le Podcast Edito Egypte : Ceci n’est pas une pipe islamique


Alors que la poursuite des événements en Égypte plonge les chancelleries occidentales dans l’embarras, les Frères musulmans hésitent à abandonner un positionnement en second plan afin de ne pas altérer le mouvement de sympathie exprimé par la diplomatie internationale à l’égard du soulèvement égyptien. Mais, à l’instar du célèbre tableau de René Magritte, notre éditorialiste questionne la présentation de la crise par Al-Jazeera ou les déclarations de Tariq Ramadan et du porte-parole des Frères musulmans : plus ces derniers insistent sur le caractère « non islamique » de cette révolution, plus la lucidité et la raison invitent, selon lui, à penser le contraire.


Le Podcast Edito Egypte : Ceci n’est pas une pipe islamique
L’image et le sens. Évincement de la première par une manipulation du second. Vision manifeste et pourtant soucieuse d’en proposer une lecture brouillée. Cet éditorial ne vous parlera pas des événements égyptiens. Mais plutôt, tel un révélateur chimique, de ce qu’ils mettent en relief ou de ce qu’ils révèlent en creux. L'Égypte des derniers jours est devenue un gigantesque Wikileaks géopolitique. Voire philosophique et humain. Rapide tour du monde.

Alors que dans cette crise, l’Europe disparaît sous le poids de sa propre inconsistance, les autorités chinoises effacent le mot « Égypte », « révolution » et « immoler » des moteurs de recherche : l’Année du lapin commence sur Internet comme une tortue. L’inconditionnel et puissant soutien américain de trente années s’effiloche, quant à lui, en quelques heures : un vrai-faux lâchage qui en fera réfléchir plus d’un à l’avenir. La diplomatie US tâtonne et hésite : souhaité par Washington, un « changement immédiat » doublé d'une « transition ordonnée » veulent éviter l’arrivée au pouvoir de forces que l’on n’ose pas nommer. Au risque de ternir l’élan du « discours du Caire » du 4 juin 2009 -quelle ironie de l’histoire !- destiné à redonner du crédit arabe à la politique étrangère des États-Unis. Rappelons en un passage mémorable :

"Je suis venu ici au Caire en quête d’un nouveau départ pour les États-Unis et les musulmans du monde entier, un départ fondé sur l’intérêt mutuel et le respect mutuel, et reposant sur la proposition vraie que l’Amérique et l’islam ne s’excluent pas et qu’ils n’ont pas lieu de se faire concurrence. Bien au contraire, l’Amérique et l’islam se recoupent et se nourrissent de principes communs, à savoir la justice et le progrès, la tolérance et la dignité de chaque être humain."

Présentateur fasciné de la chaîne Al-Jazeera

Sur le plan régional ensuite: en Syrie, le président Bachar El Assad réaffirme la solidité du régime. Simultanément, il crée en janvier dernier, un fonds d’urgence d’aide sociale de 250 millions de dollars destiné aux 500.000 familles les plus pauvres et augmente tout aussi soudainement la subvention étatique pour les dépenses de chauffage des fonctionnaires et des retraités. Tout en « célébrant » le trente-deuxième anniversaire de la Révolution iranienne, le Guide Ali Khamenei se félicite pour sa part de ce « réveil islamique » au Moyen-Orient. Mais Téhéran étouffe chez lui la contestation, multiplie les arrestations arbitraires et accélère les exécutions d’opposants. Enchaînons avec d’autres faux-semblants : « Les Frères musulmans ne vont pas venir au pouvoir » précise Tariq Ramadan dans une interview au JDD. D’un tel auteur, cette affirmation ne nous rassure pas. De son côté, Rashad Al-Bayoumi, le porte-parole de la Confrérie explique savamment au Spiegel : « la révolution ne doit pas être présentée comme une révolution des Frères musulmans, une révolution islamique ». Frères musulmans réputés proches de l’AKP en Turquie dont la nature ambivalente est par ailleurs subtilement décryptée par un article signé Ali Kemal Dogan dans le dernier numéro de « Moyen-Orient ». Écoutons enfin les sermons prononcés vendredi midi Place Tahrir. Ils martelaient, selon Al-Jazeera, un unique slogan : « ceci n’est pas une révolution idéologique ou islamique ». Tout en montrant, admettait le présentateur fasciné de la chaîne qatarie, « une impressionnante foule compacte en prière sur la place de la liberté ». Magritte avait raison : la pipe pour les uns mais la fumée pour les autres.

podcastegypte.mp3 Podcast_Egypte.mp3  (2.87 Mo)




Par (dernière modification le 07/02/2011)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...



Le Podcast Journal sur :