Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
20/03/2011

Le Podcast Edito No-fly zone sur l’Elysée


Alors qu’un accord sur les modalités de l’intervention militaire en Libye, suivi immédiatement des premières frappes aériennes, a été trouvé au sommet de Paris convoqué d’urgence samedi dernier, l’initiative élyséenne d’engager la France à la tête d’une coalition internationale devrait politiquement profiter à Nicolas Sarkozy et interdire, pour le moment, tout questionnement sur sa candidature aux prochaines élections présidentielles. Cette décision relègue d’ailleurs au second plan le résultat des élections cantonales. Dans les termes où elle a été annoncée par Nicolas Sarkozy, elle risque néanmoins de créer un précédent embarrassant pour tous les peuples en mal de démocratie.


Le Podcast Edito No-fly zone sur l’Elysée
L’intervention militaire en Libye profitera-t-elle politiquement à Nicolas Sarkozy ? En ces temps d’impopularité due à la situation intérieure, le joker international pourrait se révéler payant avant la fin de partie prévue en 2012. Au point de bloquer des vocations présidentielles qui commençaient à s’exprimer au sein même de l’UMP : 50% et 48% des Français interrogés par BVA pour le Nouvel Observateur créditent respectivement la candidature de François Fillon et celle d’Alain Juppé pour ces prochaines échéances. Il suffisait de regarder, jeudi soir lors de son passage au journal télévisé, le visage radieux du premier Ministre : il dissimulait mal sa jubilation à la vue d’enquêtes qui le posaient en ultime recours pour la droite. Tandis que François Fillon savourait son interview sur France 2, Alain Juppé expliquait non sans plaisir sur TF1, les raisons de son déplacement au Conseil de sécurité de l’ONU. Exit pour le moment les compétiteurs : la crise libyenne offre à Nicolas Sarkozy un répit salutaire. Contrairement à l’Afghanistan où Paris a déployé des troupes au sol pour un combat aux finalités parfois discutées, le spectaculaire engagement aérien français dans un pays du pourtour méditerranéen -moyennant probablement quelques discrets commandos au sol chargés de guider des tirs- devrait logiquement provoquer un effet rassembleur et à même d’interdire, au moins pendant cette période initiale, toute polémique avec le chef de l’Etat: ce consensus instaure, en quelque sorte, une « no-fly zone » politicienne au-dessus de l’Elysée.

Quid des manifestants violemment réprimés en Syrie?

Galvanisé sur le fond du dossier libyen, Nicolas Sarkozy a néanmoins trébuché sur la forme : à la veille d’un Conseil européen des chefs d’Etats et de Gouvernement censé définir la position commune de l’Europe, l’Elysée a pris de court ses partenaires en annonçant unilatéralement la reconnaissance par la France du Conseil National de Transition, incarnant l’opposition libyenne. A cette occasion, Nicolas Sarkozy a également court-circuité son Ministre des affaires étrangères. On regrettera enfin, malgré son caractère peut-être décisif, une impulsion donnée par un philosophe plus à l’aise sur les plateaux de télévision que dans les états-majors en charge de planifier de délicates opérations. Le Président de la République a semble-t-il, tiré cette fois-ci les leçons de son vrai-faux succès diplomatique en août 2008 lorsqu’il négocia en solo les termes d’un cessez-le-feu entre la Géorgie et la Russie. Cessez-le feu imprécis et rédigé dans la précipitation, ce dont le Kremlin sut tirer profit. « Action collective, contributions différenciées », précise le communiqué final de la réunion de Paris. Seule interrogation: qui commande vraiment cette opération? La chaîne Aljazeera fait état d'une concurrence entre Américains et Français sur ce point.

Reste que la volonté présidentielle affichée de contrer « la folie meurtrière d’un régime qui assassine son peuple », selon les paroles solennelles du chef de l’Etat à l’issue de la réunion de Paris, pourrait créer un précédent embarrassant : quid demain des sanglantes répressions en Syrie -ou dans d’autres pays- de manifestants eux aussi « en danger de mort » ? « Décidée à assumer son rôle, son rôle devant l’Histoire », a déclaré Nicolas Sarkozy, la France qui revendique cette « conscience universelle qui ne peut tolérer de tels crimes », sera-t-elle encore au rendez-vous ?

podcastguerrelibye.mp3 Podcast_guerre_Libye.mp3  (2.37 Mo)




Par (dernière modification le 20/03/2011)





1.Posté par geom le 21/03/2011 08:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La question "quid de la Syrie" est donc deja posee, vu les evenements la-bas. Comme avec le leade...  

Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...

L’Amérique post-Trump [Revue de presse]

Trois semaines après l’élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le monde entier s’étonne encore de ce résultat inattendu....



Le Podcast Journal sur :