Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Le ZIG’ FEST a vécu


Le rideau est tombé sur la première édition du festival international de la ville de Ziguinchor lancée ce vendredi 22 avril. Pendant trois jours, ce rendez-vous culturel qui ambitionne d’être le plus grand de la sous-région a connu de fortes affluences, surtout, de populations venues des pays voisins.


Logo du festival international de Ziguinchor
Logo du festival international de Ziguinchor
Venu présider la cérémonie d’ouverture, le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye s’est réjoui de cette heureuse initiative qui selon lui traduit l’ancrage de la Casamance à ses valeurs traditionnelles et son ouverture au monde moderne. A l’endroit de cette région considérée comme multi-ethnique, le chef du gouvernement a exprimé toute la fierté du peuple sénégalais uni dans sa diversité. «Le Sénégal est un creuset de coexistence pacifique entre différentes communautés» a-t-il notamment affirmé.
Rappelant les liens ténus entre culture et développement, le Premier ministre a tenu à mettre en relief leur complémentarité. «La culture est un facteur de développement» a-t-il indiqué. Ainsi, il a, à cet effet, rappelé les efforts du gouvernement en matière de reconstruction de cette région dévastée par une rébellion armée de près de trois décennies.
Grâce au programme d’activité de relance d’urgence en Casamance, a indiqué Souleymane Ndéné Ndiaye, des «avancées ont été réalisées» en terme de construction de salles de classe, de postes de santé, d’hôpital psychiatrique.
Ces propos ont été tenus en présence de Abdoulaye Baldé maire de Ziguinchor et par ailleurs ministre des Forces armées, de Karim Wade, ministre d'État, ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du territoire, des Transports aériens et des Infrastructures et de leurs homologues du Commerce, des Affaires sociales et de la Jeunesse et des Sports. Aux côtés, les pays frères du Mali, de la Gambie et du Guinée Bissau ont été fortement représentés.
Au cours de son séjour dans la capitale du Sud, le Premier ministre a réaffirmé l’option du gouvernement de discuter avec toutes les parties dans la recherche de la paix en Casamance. Dans ce cadre, il a tenu à préciser que les négociations se tiendront en terre sénégalaise et non en dehors.
Accompagné d’une forte délégation, il a rendu des visites de courtoisie aux autorités traditionnelles et coutumières de la région. A cette occasion, il leur a réitéré le soutien du gouvernement mais aussi les a exhorté à prier pour que cesse le conflit casamançais.

Rencontres et débats au menu

En marge du volet culturel, il a été beaucoup question d’économie dans ce festival. Un colloque a été organisé sur le thème : «Investissement et émergence d’une métropole régionale». Et ce, en présence de l’économiste de renom Jacques Attali.
En sus, une foire économique a été lancée, en la circonstance, en vue de promouvoir les produits locaux. L’objectif était ainsi de faciliter l’accès aux marchés national et international. Pour rappel, la Casamance constituait jadis le grenier du Sénégal en ce qu’elle assurait une bonne part de la production agricole nationale. Aujourd’hui, l’on comprend aisément le souci des fils de la région de relancer la vie économique régionale paralysée par l’insécurité née de la rébellion.
Les participants à cette rencontre ont souligné la nécessité de développer la finance régionale. Ils ont, par ailleurs, insisté sur le développement du partenariat public privé comme moteur du développement.

Un agenda culturel riche et varié

Durant trois jours, des sommités du monde de la musique ainsi que de la culture ont étalé tout leur talent.
C’est ainsi qu’au plan musical, il a été noté la participation de plus d’une dizaine de groupe mais aussi de grands noms comme Salif Keïta et Youssou Ndour.
Le monde de la création y a été bien représenté à travers défilés et carnaval.
Par ailleurs, la présence dans la capitale du Sud de «Miss Model of the World» et bien d’autres issues des régions du pays a rehaussé ce grand rendez-vous culturel.

Cette première édition qui arbore les allures d’un succès porte également l’espoir de voir cette région renouer définitivement avec la paix, cette paix que le Sénégal appelle de tous ses vœux. Ce rendez-vous culturel, saura t-il en poser les jalons ? L’avenir nous le dira !

zig_fest.mp3 ZIG_Fest.mp3  (1.68 Mo)



27/04/2010




1.Posté par ptiboneur le 28/04/2010 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mes félicitations pour cet article qui me transporte en Casamance, en particulier à Ziguinchor à ...  

Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :