Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
04/02/2017

Le clip féministe qui secoue l’Arabie saoudite


Dans le clip "Hwages (obsessions)" de l'artiste saoudien Majed Al Esa, des Saoudiennes en niqab chantent, dansent, font du roller et du skate, jouent au basketball pour dénoncer les conditions des femmes dans leur pays dominé par les hommes. Une vidéo qui fait des remous dans le royaume wahhabite.


Caricature relative à la campagne #women2drive lancée en 2011 sur les réseaux sociaux pour le droit de conduire des Saoudiennes. Photo (c) Carlos Latuff.
Caricature relative à la campagne #women2drive lancée en 2011 sur les réseaux sociaux pour le droit de conduire des Saoudiennes. Photo (c) Carlos Latuff.

clip_arabie_saoudite.mp3 Clip Arabie saoudite.mp3  (1.1 Mo)


Elles chantent, dansent, font du sport... En dialecte saoudien, "Hwages" signifie "obsessions", ce qui renvoie à des activités banales pour des Occidentales, mais à des obsessions de liberté pour les Saoudiennes. Dans ce clip de trois minutes, des Saoudiennes en niqab revendiquent leurs droits avec un message chanté: "Que Dieu nous débarrasse des hommes, ils nous ont rendues folles", disent-elles.

En Arabie saoudite, les femmes n’ont que très peu de libertés, ce que rappelle un rapport de l'ONG Human Rights Watch datant de juillet 2016. En plus de l'interdiction de conduire des véhicules, "Les femmes adultes doivent en effet obtenir la permission d'un tuteur masculin pour pouvoir se rendre à l'étranger, se marier ou être libérées de prison. Le consentement préalable de leur tuteur peut être nécessaire pour travailler ou bénéficier de soins de santé. Ces restrictions s’appliquent de la naissance jusqu'à la mort, puisque les femmes sont considérées par l'État saoudien comme des mineures à vie."

Un manque de liberté pointé du doigt dans ce clip qui agite l'Arabie saoudite. La vidéo cumule 6,7 millions de vues sur YouTube depuis sa mise en ligne le 23 décembre 2016. Sur les réseaux sociaux, les Saoudiens sont nombreux à dire qu’ils aiment le rythme et le message du clip alors qu’à l’inverse, l’œuvre a tout pour embêter la frange conservatrice du royaume. Ce n’est pas la première fois que Majed Al Esa fait scandale dans son pays. Au printemps dernier, l’artiste avait fait trémousser l’Arabie saoudite avec son clip baptisé "Barbs (désordonné)" présentant une danse trop provocante au goût de certains Saoudiens et surtout des autorités saoudiennes.


Clip officiel "Hwages (obsessions)" de Majed Al Esa



Par (dernière modification le 01/02/2017)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 58




Dans nos blogs :

L'UNICEF s'alarme: 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim dans quatre pays d'Afrique

Près de 1,4 million d'enfants peuvent mourir de la famine cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon le Fonds...



Le Podcast Journal sur :