Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
29/01/2014

Le nazi et le psychiatre: mortel transfert


Parution aux éditions Les Arènes d’une passionnante étude historique réalisée par Jack El-Hai, sur un face-à-face entre un criminel nazi et un jeune psychiatre américain avant le procès de Nuremberg. Un travail à même d’éclairer les pulsions mortifères de l’être humain et leur redoutable puissance transférentielle.


nazi_psychiatre.mp3 nazi psychiatre.mp3  (1.62 Mo)


Peu avant le procès de Nuremberg, un jeune psychiatre américain, le capitaine Douglas McGlashan Kelley reçoit la mission de prendre en charge la santé mentale d’Hermann Göring et d’autres criminels nazis afin de s’assurer que ces derniers puissent comparaître "sains d’esprit et responsables de leurs actes". C’est la fascinante histoire de ces échanges et de leur fatale conclusion – le suicide, douze ans plus tard du médecin dans les mêmes conditions que celles de son prisonnier la veille de son exécution – que le journaliste américain Jack El-Hai restitue au cours d’une minutieuse enquête, traduite de l’anglais par Daniel Roche et parue aux éditions Les Arènes.

A partir d’archives inédites et d’entretiens avec le fils du psychiatre, Jack El-Hai guide le lecteur dans sa découverte des principaux traits de caractère et des mécanismes d’influences réciproques entre les deux protagonistes. Il détaille avec force précisions les attitudes arrogantes, dominatrices et non dénuées d’un charisme morbide d’Hermann Göring depuis son arrestation par les forces armées américaines, son passage par Augsbourg où il était attendu par des officiers de renseignement de la VIIème armée US, jusqu’à son arrivée au centre d’interrogatoire de Mondorf-les-bains près de Luxembourg. A l’issue du vol qui conduira le Reichsmarschall à Augsbourg, le pilote sollicitant une dédicace, s’exprimera en ces termes: "je me suis interrogé sur ce que nous savions vraiment de ces êtres pervers". L’enquêteur britannique du procès Airey Neave constatera quant à lui que Göring, successeur désigné du Führer en 1935, "était beaucoup plus rusé et dangereux" que les autres détenus. Éléments annonciateurs de la future mécanique, mêlant identification projective au contrôle destructeur de l’objet, et dont le psychiatre Douglas Kelley sera autant acteur que victime.


Manipulation réciproque entre le criminel et le médecin

La dimension la plus intéressante de l’ouvrage réside en effet dans cette relation transférentielle, progressive et à haut risque, entre l’ambitieux médecin et son "illustre" patient. Si Kelley tente de manipuler Göring en misant "sur son amour-propre afin d’accélérer le sevrage" de son addiction aux psychotropes, le Reichsmarschall "joue de son côté sur l’orgueil professionnel de Kelley en se soumettant à ses directives". "Une relation chaleureuse" doublée d’une "fascination mutuelle" selon l’auteur, se développe entre les deux interlocuteurs aux environnements familiaux et aux anamnèses individuelles pour le moins chargés. Dans cette "confrontation entre deux mégalomanes dotés l’un comme l’autre" selon Jack El-Hai, "d’une solide assurance", l’objet d’étude Göring en vient littéralement à captiver Kelley qui outrepasse sa mission de suivi médical et se lance dans une exploration aveugle du personnage. Et ce, afin de décrypter et de diagnostiquer "un profil psychiatrique nazi" type. Fruit de ses recherches, son ouvrage "22 cellules à Nuremberg" publié en 1947 anticipera les thèses exprimées par Hannah Arendt couvrant pour le New-Yorker le procès "Eichmann à Jérusalem" de 1961 et celles de l’expérience de l’universitaire Stanley Milgram en 1963, sur la personnalité "ordinaire" des exécutants nazis. Une adjonction de 1915 dans les "Trois Essais sur la théorie de la sexualité" de Freud ne nous rappelle-t-elle pas la Vertretungsfähigkeit des pulsions, leur capacité à la mobilité et l’interchangeabilité: en clair, la possibilité d’une pulsion perverse à venir à la place d’une autre, non perverse et vice-versa?

Verrouillage transférentiel

Dans ce mélange des genres situé à la croisée de la psychiatrie et de la criminologie, un épisode particulier témoigne du verrouillage transférentiel entre Kelley et Göring, voire d’une introjection psychique partielle du second par le premier. Lors du procès, Göring demande à Kelley d’adopter sa petite fille Edda et de l’emmener vivre aux États-Unis dans l’éventualité de sa condamnation à mort et peut-être de celle de son épouse, par le tribunal. Jack El-Hai écrit : "à son retour quelques mois plus tard, Kelley fera part de cette proposition à son épouse Dukie, dont on ignore la réaction à la perspective d’adopter et d’élever la fille d’un dignitaire nazi". L’auteur minimise considérablement la portée de cette "révélation" et n’explicite pas la manière, pourtant essentielle du point de vue de l’inconscient, dont le psychiatre américain a pu présenter cette requête à son épouse. L’a-t-il évoquée en termes ironiques au simple détour d’une conversation? L’a-t-il, au contraire, présentée formellement à Dukie? Cela mériterait sans aucun doute des recherches supplémentaires.

Sadisme insoupçonnable

L’historien ne s’embarrasse pas de cette affaire: il décrit à la place les dernières années de cet homme nourri d’un indiscutable instinct de contrôle. Il met à jour la désintrication pulsionnelle entre Eros et Thanatos chez ce "chercheur de vérité jusqu’au tréfonds des replis les plus obscurs de l’âme humaine". Au point de faire endosser à son jeune fils, le rôle de "sujet expérimental du père" en le soumettant compulsivement à toutes sortes de tests cognitifs. Des "sujets au-dessus de tout soupçon peuvent dériver vers un sadisme incompréhensible", selon le spécialiste Jean-Claude Maleval ("Criminologie et Psychiatrie", Ellipses, 1997).

Ce faisant, Jack El-Hai ne rencontre aucune difficulté pour nous suggérer la chute inexorable de Kelley dans une jouissance psychotique. Les conditions hystéroïdes, théâtrales et tragiques, de son suicide qui le conduisent à absorber le contenu d’une capsule de cyanure, rappellent "l’ultime geste de défi héroïque du Reichsmarschall". Dans l’obsession mutuelle des deux hommes de vaincre la mort et d’échapper à l’oubli, l’authenticité mortifère et attractive du pire leur a tenu lieu de destin commun.


Par (dernière modification le 29/01/2014)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Guerres hors la loi - 14/11/2016

1 2 3 4 5 » ... 55




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :