Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
17/03/2016

Les conséquences du séisme de 2003 à Boumerdès


Treize ans après le terrible séisme qui a secoué la wilaya de Boumerdès (50 km à l’est d’Alger) faisant 2.300 morts, plus de 12.000 blessés et des dégâts matériels considérables, la population sinistrée garde encore les stigmates de cette catastrophe naturelle.


De l’espoir au désenchantement

Un chalet du site Zemmouri, Boumerdès, Algérie. Photo (c) Naima Ait Ahcene
Un chalet du site Zemmouri, Boumerdès, Algérie. Photo (c) Naima Ait Ahcene

consequences_seisme_2003.mp3 Conséquences du séisme 2003.mp3  (938.06 Ko)


Treize années après, le programme est pratiquement achevé, il reste quelques 154 familles recensées en attente de relogement. Les bungalows de 35m², faussement appelés "chalets", sont construits avec des panneaux sandwich, comprenant deux chambres, un hall-cuisine et sanitaire.

Le temps ayant fait son œuvre, la vie est devenue difficile pour la population résidente: "Nous vivons dans des chalets précaires rongés par l’humidité qui nous ont rendus malades, et à cela s’ajoute l’insalubrité, l’insécurité et la propagation des fléaux sociaux", clame Ahmed, l’un des habitants d'un site à Zemmouri. "Nous vivons dans une situation misérable depuis 2003, les autorités nous ont oublié", ajoute-t-il.

Les chalets provisoires doivent normalement être démolis une fois que leurs habitants auront été relogés, or, la situation actuelle est tout autre. Ces habitats sont soit détournés par les sinistrés relogés qui les laissent à un membre de leur famille, soit, ils ont fait l’objet de trafic en tout genre, la corruption aidant, les indus occupants et leurs familles ont remplacé les sinistrés.

Finalement le relogement provisoire est devenu définitif, en voulant résoudre le problème des sinistrés, l’État a créé une nouvelle situation devenue ingérable.


L'un des sites de bungalows à Zemmouri, Boumerdès



Par (dernière modification le 16/03/2016)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 58




Dans nos blogs :

L'UNICEF s'alarme: 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim dans quatre pays d'Afrique

Près de 1,4 million d'enfants peuvent mourir de la famine cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon le Fonds...



Le Podcast Journal sur :