Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Christian Colombeau

NOUVEAUTES DISCOGRAPHIQUES: CECILIA BARTOLI ET JONAS KAUFMANN


CECILIA BARTOLI ET JONAS KAUFMANN DANS TOUS LEURS ÉTATS


Le lyrique se porte bien chez Decca

NOUVEAUTES DISCOGRAPHIQUES: CECILIA BARTOLI ET JONAS KAUFMANN
Le lyrique se porte plutôt bien et chic chez Decca. Voici donc, en incontournables de la rentrée discographique, deux albums luxueux qui devraient ravir les plus atrabilaires. Volons à l’essentiel.
Il est de notoriété publique que l’allemand Jonas Kaufmann est LE ténor de la décennie. Une carrière théâtrale exemplaire, pour ainsi dire sans aucun faux-pas, un sérieux, une sympathie évidente, une physique d’éternel jeune premier, un engagement sincère, ont fait de lui en peu de temps l’artiste le plus attachant de sa génération.
Nous avions dit tout le bien que nous pensions de ses airs romantiques gravés il y a deux ans.
Retour très attendu donc que ce récital consacré à des airs véristes qui permet de vérifier tout d’abord une chose, tous les rôles enregistrés ici sont à la portée (sans jeux de mots) du ténor. L’artiste chante donc dans son arbre généalogique et va en surprendre plus d’un.
Très à l’aise dans ce répertoire rendu à sa vérité première (et non pas bramé avec des cris d’orfraie pour satisfaire les amateurs de décibels), Kaufmann y déploie, sans débordement outrancier, le plus beau timbre de la planète.
De Zandonai à Giordano, de Boito à Leoncavallo, Cilea ou Ponchielli, ce non pas simple récital-carte de visite permet au ténor de prouver, sans effort apparent, qu’il est sans doute peut-être le seul, à l’heure actuelle, de respecter ces partitions et leur rendre éclat, vitalité, vérité.
Ce timbre d’or pur, ce legato de tous les instants, cette diction et ce sentiment parfaits sont la preuve que l’artiste développe constamment une technique superlative. L’aigu, à toute épreuve, est sidérant, les demi-teintes pastellistes à souhait, sans mièvreries. Ce ne sont pas quels « a » transformés en « o » qui entacheront une prestation très honnête, à l’enthousiasme communicatif, devant laquelle il faut s’incliner bien bas.
Antonio Pappano à la tête de l’Academia Nazionale di Santa Cecilia, Roma ne se contentent pas d’assumer un simple fond sonore. Leur commentaire orchestral suit la démarche du ténor, mieux, il la magnifie.

Verisme Arias - Decca 4782258

Changement de décor et d’atmosphère avec le ravissant livre-coffret « Sospiri » de Cecilia Bartoli. Dieu sait qu’on l’aime la Diva Romaine. Pour sa simplicité dans ses excès, pour ce qu’elle met comme passion et exubérance dans tout ce qu’elle touche, sa sympathie naturelle, sa passion vraie pour une certaine forme de chant et de musique oubliés.
Annoncé avec un battage publicitaire sans précédent dans l’histoire du disque, force est de reconnaître que le présent album aux photos toujours aussi léchées nous laisse un peu sur notre faim.
On retrouve dans cette compilation le bon (Mozart, Vivaldi e tutti quanti) et le moins bon (Bellini) de ses enregistrements passés, la nouveauté tenant, sauf erreur de notre part, en deux inédits, bourrés comme toujours de virtuosité et de fraîcheur, l’air de Rosina du Barbier de Séville et un aria de Vinci, à la présence plutôt racoleuse. Les airs sacrés du deuxième disque ayant, en leur temps, apporté un certain bonheur.
Loin du côté ludique de ses précédentes prestations discographiques, nous avons ici la saumâtre impression d’un simple produit à glisser sous le sapin de Noël. Mais qui permet d’écouter une artiste au sommet de sont art.
« Sospiri » ou l’art d’accommoder les restes succulents et glorieux des festins d’antan ? La belle Cecilia nous doit une revanche.

Sospiri - Decca 478 2249


01/11/2010




1.Posté par Jean Sol Partre le 01/11/2010 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Offrez-moi une place pour le récital Bartoli à Monte-Carlo le 21 décembre 2010, je vous offre le ...  

2.Posté par Camille Guérini le 03/11/2010 06:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment font-ils pour être aussi beaux et talentueux ? Moi aussi, je vous offre le reste de la so...  

Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.

Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo "Cap Sosno" - 29/08/2017

Expo "Borderline" - 27/08/2017

1 2 3 4 5 » ... 77





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :