Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
J.N.B.L.
09/01/2015

Nigeria: Shell verse finalement 55 millions de livres sterling aux victimes

Communication de notre partenaire


Bien qu'elle se soit longtemps fait attendre, l'indemnisation versée par le géant pétrolier Shell à une population anéantie par des épanchements de pétrole dans le delta du Niger constitue une victoire importante pour les victimes de négligences de la part d'entreprises, ont déclaré Amnesty International et le Centre pour l'environnement, les droits humains et le développement mercredi 7 janvier.


nigeria_shell_indemnisation__versee_aux_victimes.mp3 Nigeria Shell indemnisation versée aux victimes.mp3  (281.63 Ko)


Six ans après que deux déversements de pétrole ont détruit les moyens de subsistance de milliers de personnes dans la zone de Bodo, une action en justice engagée au Royaume-Uni a incité Shell à conclure un arrangement à l'amiable avec la population affectée, en procédant à une indemnisation d'un montant de 55 millions de livres sterling (soit quelque 70 millions d'euros). Sur cette somme, 35 millions seront versés à 15.600 personnes à titre individuel et les 20 millions restants iront à la collectivité.

"Si cette décision est une victoire très attendue par les milliers de personnes ayant perdu leurs moyens de subsistance à Bodo, le versement d'une indemnisation un tant soit peu équitable n'aurait pas dû prendre six ans. Dans les faits, Shell savait qu'un accident finirait par arriver à Bodo. L'entreprise n'a pris aucune véritable mesure pour le prévenir, puis elle a fait de fausses déclarations sur la quantité de pétrole qui s'est répandue. Si Shell n'avait pas été contrainte à révéler cette information dans le cadre de l'action en justice engagée au Royaume-Uni, la population de Bodo aurait été complètement escroquée"
, a déclaré Audrey Gaughran, directrice du programme Thématiques mondiales à Amnesty International.

L'attente a coûté cher aux résidents de Bodo. Beaucoup d'entre eux qui vivaient de la pêche et de l'agriculture ont vu leur activité détruite par ces fuites. Tout au long de cette période, ils ont dû vivre avec une pollution persistante et, faute d'indemnisation, beaucoup ont connu une pauvreté éreintante.




Par J.N.B.L. (dernière modification le 08/01/2015)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 22




Dans nos blogs :

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...

L’Amérique post-Trump [Revue de presse]

Trois semaines après l’élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le monde entier s’étonne encore de ce résultat inattendu....



Le Podcast Journal sur :