Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Nigeria: Un mineur condamné à mort est libre au bout de 17 ans

Communication de notre partenaire


Patrick Okoroafor n'avait que 14 ans quand il a été arrêté en 1995 et 16 ans lorsqu'il a été condamné à mort pour vol à main armée, un délit qu'il assure ne pas avoir commis. A 31 ans, il vient d'être libéré de prison, à la suite d'une campagne mondiale menée sans relâche par Amnesty International.


Amnesty International considère que son procès était contraire aux règles d'équité les plus élémentaires et a demandé à maintes reprises sa libération immédiate et sans condition. Patrick Okoroafor a régulièrement figuré dans la campagne mondiale d'envoi de lettres de solidarité organisée par Amnesty International et a reçu plus de 10.000 cartes et lettres.
Une fois libéré, il a déclaré: "Lorsqu'Amnesty International a lancé son appel en faveur de ma libération de prison, et après avoir lu certaines des milliers de lettres, cartes et messages que m'avaient envoyés ses sympathisants, j'ai commencé à espérer être libre dans un avenir pas trop lointain."

Les autorités de l'État nigérian d'Imo ont commué la condamnation à mort de Patrick Okoroafor en peine de réclusion à perpétuité quelques mois après qu'elle a été prononcée. En octobre 2001, la haute cour a statué que sa condamnation à mort était illégale, nulle et non avenue et a commué sa peine en détention "à la discrétion du gouverneur" – détention illimitée. En 2009, un an après qu'Amnesty International a lancé sa campagne en faveur de la libération de Patrick Okoroafor, sa peine a été ramenée à 10 ans. L'année suivante, elle a été encore réduite, à deux ans. Il a finalement été remis en liberté le 30 avril 2012.

Lucy Freeman, chercheuse d'Amnesty International spécialiste du Nigeria, a déclaré: "C'est formidable que Patrick Okoroafor soit enfin libre. Il a été privé du droit à un procès équitable et victime d'une erreur judiciaire. Malheureusement, Patrick Okoroafor n'était qu'un prisonnier parmi tant d'autres au Nigeria qui n'ont pas bénéficié d'un procès équitable. Les violations des droits humains sont courantes dans la justice nigériane. Les arrestations et détentions arbitraires, la torture et les procès iniques sont caractéristiques de l'expérience de nombreux prisonniers."

nigeria_2.mp3 Nigeria.mp3  (537.68 Ko)



13/05/2012








Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :