Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Où en est la mobilisation contre la loi El Khomri?


Les détracteurs de la Loi El Khomri ont promis de forcer le gouvernement français à enterrer son projet, comme avait été contraint de le faire Dominique de Villepin avec le Contrat Première Embauche, en 2006. Suite à la grève nationale lancée le 9 mars 2016 pour combattre ce projet de loi, retour sur la forte mobilisation qu'il a entraîné, aussi bien sur la toile que dans la rue.


Les jeunes manifestent à Marseille le 9 mars 2016. Photo (c) SuperBenjamin
Les jeunes manifestent à Marseille le 9 mars 2016. Photo (c) SuperBenjamin
loi_el_khomri.mp3 Loi El Khomri.mp3  (429.38 Ko)

Entre 224 et 500.000 participants ont répondu à la grève nationale organisée mercredi dernier à travers toute la France. Un mouvement dont le ton contestataire avait trouvé le "la" sur le web avant qu'on en reprenne le chant dans la rue. En effet, la mobilisation sociale survenue la semaine passée se veut la prolongation d'une mobilisation numérique, avec une pétition en ligne réunissant aujourd'hui plus d'un million de signatures.

Une contestation numérique dont de nombreux "youtubeurs" se sont aussi voulu la voix en se réunissant sous le collectif #Onvautmieuxqueca. Représentant les inquiétudes d'une génération en première ligne dans la lutte contre la précarité, ce collectif a participé à la campagne numérique d'ampleur qui s'est déchaînée contre le projet de loi El Khomri.

La loi El Khomri, présentée en février sous le titre "Projet de loi sur les nouvelles protections pour entreprises et salariés", est ainsi considérée comme une menace directe pour les droits des salariés.


En cause, l'assouplissement des heures supplémentaires, promises à être augmentées en quantité (46 heures maximum contre 44 heures actuellement) mais aussi sur la durée (16 semaines maximum contre 12 semaines actuellement). L'assouplissement de la notion de licenciement économique devrait également permettre le licenciement pur et simple d'un employé n'acceptant pas la modulation de ses horaires de travail. Enfin, le plafonnement des indemnités perçues par les salariés victimes de licenciement abusif (mesure qui avait déjà été rejetée par le Conseil constitutionnel lors d'une des premières versions de la Loi Macron), fait partie des points noirs du projet de loi.

Un tel plafonnement signifierait qu'un employé ayant plus de 20 ans d'ancienneté dans une entreprise et licencié abusivement ne percevrait que 15 mois de salaire, contre 30 en moyenne aujourd'hui. Soit une réduction de près de 50% des indemnités prévues par le Code du Travail.

Le gouvernement Valls avait déjà reporté la présentation de la loi El Khomri en Conseil des ministres pour un délai supplémentaire de deux semaines, tout en excluant le report complet de cette dernière. Les organisations syndicales étudiantes ont quant à elles appelé à de nouveaux rassemblements les 17 et 31 mars 2016.

La manifestation du 17 mars 2016 à Paris


18/03/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Keep calm and think - 15/08/2017

1 2 3 4 5 » ... 62





Dans nos blogs :

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...



Le Podcast Journal sur :