Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
M.R.
31/01/2009

PERUVIAN ARTS ou LES TOILES DE l’ECOLE DE CUZCO


Œuvres Originales du XIXe au XXe siècle


(c) DR
(c) DR
LA MAISON DE L’AMERIQUE LATINE DE MONACO et le PERUVIAN ARTS ont le plaisir de vous présenter une collection de peintures de la très fameuse « ECOLE DE CUZCO », dont la création remonte à l’époque de la « Conquista » c’est à dire au XVI° Siècle, et qui est devenue une des plus fameuses institutions picturales sous l’impulsion du clergé espagnol venu évangéliser le peuple péruvien.
Cette école existait déjà du temps des Incas , mais les européens venus de la péninsule ibérique ont apporté aux peintres autochtones leur savoir quant à la finesse du tracé et de la précision, alors qu’en échange ces derniers leur communiquaient leur connaissance en matière de couleurs aux pigments naturels (d’ailleurs très appréciées et recherchées par les Maître Flamands de l’époque) et notamment leur très fameuse couleur rouge, d’un ton orangé que l’on qualifie de « rouge de Cuzco », puisque créée par cette élite de peintres à CUZCO, capitale Péruvienne des Incas, dans les montagnes Andines.

Cette exposition nous dévoile quelques unes des peintures à l’huile de la collection de Christopher LORD provenant de la très Célèbre Ecole de CUZCO d’Amérique du Sud. Cette école fut fondée par deux Peintres Italiens, Bonardo BITTI et Angelino MEDORO, vers le milieu du XVI° Siècle à CUZCO (Pérou actuel), qui était à l‘époque la nouvelle Capitale conquise de l’Empire Inca, et qui fut écrasée par les Conquistadors Espagnols aux ordres de Francis PIZARO, en 1533. Les Espagnols y établirent une « Vice Régence » de la Couronne Espagnole en 1535, qui était le Centre Administratif de toutes les Possessions en Amérique Centrale et du Sud. Ce qui, aujourd’hui, engloberait le Panama, le Venezuela, le Chili, la Colombie, l’Equateur, le Pérou, la Bolivie, le Paraguay, le Chili et l’Argentine. Le « Vice Royaume » fut nommé « Nouvelle Espagne » et fut sous-divisé au XVIII° Siècle en trois « Vice Régences » nommées « Nouvelle Grenade » au Nord, « Pérou », au Centre et « Rio Plata » au Sud. L’ECOLE DE CUZCO, prospéra en « Nueva Espana » ou « Nouvelle Espagne » et plus tard au « Peru ». La Capitale Administrative fut basée dans la nouvelle ville de LIMA sur la Côte, tandis que la Capitale Culturelle demeura pour quelques temps encore dans la vieille Capitale INCA de CUZCO, qui dans leur langage voulait dire « Nombril » (i.e. de l’Empire ). Dans le sillage des Conquistadors vinrent de nombreux hommes militaires et religieux, ainsi que des artistes, des artisans et des Colons...
Ils découvrirent que le peuple des autochtones avait, - outre d’autres talents très développés - , une aptitude toute spéciale pour la peinture, - bien que leurs sujets soient largement ou exclusivement – des scènes de la nature, comme des paysages fleuris, et champêtres avec des oiseaux et des arbres. Les nouveaux venus de l’époque de BETTI et MEDORO leur ont tout appris sur les formes plastiques et humaines, et leurs caractéristiques aussi bien que – Chose la plus importante - TOUT sur la FOI Catholique.

C’est ainsi que l’Ecole de CUZCO, faisant partie intégrante du Collège Théologique de San Antonio, commença à produire presque exclusivement des Œuvres aux Thèmes Religieux (bien sur, l’Art Pictural de l’époque ne représentait que de Scènes Religieuses) – mais exécutées par le savant mélange de deux styles : Le Naturel Autochtone et la Sophistication Européenne – une sorte d’Osmose Culturelle et Religieuse. Les Œuvres de l’Ecole de CUZCO, présentées à l’occasion de cette exposition, sont des Peintures à l’huile originales (non des copies) et sont exécutées sur Toiles, Bois ou Cuivre. Les thèmes sont principalement stylisés, représentant des Anges et des Archanges, des Madones, des Saints et d’autres Scènes Religieuses. Il y a eu plus tard des travaux plus profanes, principalement des portraits de Nobles et de leurs progénitures.

La plus grande partie des costumes qui habillent les personnages de ces œuvres, sont des représentations des vêtements de l’Epoque de l’étincelante Cour Espagnole, laquelle a du avoir une grande influence sur les peintres autochtones. Les Œuvres sont caractérisées par la richesse des couleurs, la délicatesse et la finesse des sujets ainsi que par l’opulence des détails précis des costumes dépeints. Plusieurs Anges sont dépeints comme des défenseurs de l’Eucharistie (ce qui fut un grand problème au XVII° Siècle au Pérou) ou de l’Immaculée Conception. Ils sont souvent représentés armés avec des Arquebuses ou des tromblons qui étaient, à l’époque les armes les plus récemment développées et qui avaient si bien contribuées à la chute des Incas – chose idéale pour défendre la Foi ...!

La tradition du style de peintures de l’Ecole de CUZCO s’est poursuivie sans interruption à travers les siècles – malgré quelques périodes de déclin - et ce jusqu’à nos jours dans le style des peintures iconiques de Russie et de Grèce. Malheureusement cette forme unique d’Art est dans son déclin depuis que la génération actuelle des peintres Sud-Américain préfèrent les thèmes plus modernes ; si bien que de nombreux artistes sont obligés d’abandonner presque complément cette forme d’Art, pour cause de difficultés financières. Christopher LORD a fait une sélection très précise afin d’organiser cette exposition, choisissant exclusivement des Œuvres travaillées par des autochtones les plus fins du genre – vivants ou décédés - du Pérou, de L’Equateur et de la Bolivie. Plusieurs de ces Œuvres sont classées comme ayant été faites par des « Artistes Inconnus » dans la pure tradition d’Humilité et d’Anonymat imposée, à l’origine, aux peintres autochtones par le pouvoir des Maîtres Religieux. C’est pour cette raison qu’il nous est difficile de déterminer l’époque exacte à laquelle ont été réalisées plusieurs de ces Œuvres ; cependant (quelques fois par des moyens techniques )– nous pouvons estimer quelques unes d’entres elles comme étant du XVIII° Siècle ou du XIX° Siècle – aussi bien que celles contemporaines.

Tous les artistes, dont les toiles sont nominatives, sont issus du XX° siècle et beaucoup d’entre elles sont du début du siècle (1900 - 1930). Au Pérou, l’exportation de ces toiles est strictement contrôlée, à cause de la diminution progressive de la production que le gouvernement considère comme faisant un peu partie intégrante de son patrimoine et le Peruvian Arts a donc dû déposer des photographies de chaque toile exportée, au MUSEE NATIONAL du Pérou, afin que celui-ci ait une trace de la destination de chacune de ces œuvres. Ce fait a ajouté de façon on ne peut plus positive, à la valeur intrinsèque de ces Œuvres de l’ECOLE DE CUZCO.

Infos:
Du mardi 3 février au samedi 21 mars 2009 inclus
Tous les jours de 15 à 20h, sauf dimanches et jours fériés
Maison de l’AMÉRIQUE LATINE de MONACO
Sous la Présidence d’Honneur de S.A.S le Prince Albert II de Monaco
Europa - Résidence - Place des Moulins MC - 98000 - Monte-Carlo -
Tel :+377.93.25.17.51 Fax : +377.93.25.76.57
amerique_latine@libello.com - www.amerique-latine.org


Par M.R. (dernière modification le 01/02/2009)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :