Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
02/02/2017

Philippines: campagne sanglante contre les drogues


Il s’appelle Rodrigo Duterte, il est président des Philippines, et depuis son élection en juin 2016, il a décidé d’éradiquer les drogues dans son pays. Mais pour y parvenir, il utilise des méthodes pour le moins controversées…


Des exécutions sommaires

Métamphétamine, drogue dont s'inspire le "shabu". Photo (c) Radspunk
Métamphétamine, drogue dont s'inspire le "shabu". Photo (c) Radspunk

drogues_philippines.mp3 Drogues Philippines.mp3  (795.1 Ko)


La drogue la plus répandue à Manille, c’est le "shabu", un dérivé de méthamphétamine plus communément appelée "cocaïne du pauvre". Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle fait des ravages depuis des années. Selon le bureau des drogues, près d’1,3 million de Philippins seraient consommateurs. C’est pour cela que le président a décidé d’agir en encourageant les policiers et même les citoyens à participer à son éradication.

Bilan des opérations: 43 morts par jour. Des exécutions sommaires devenues banales aux Philippines, des corps abandonnés sur le bitume… Les délations affluent, car de nombreuses personnes sont visées, du petit revendeur au chef de cartel, laissant des épouses, mères et enfants apeurés.


Une seule solution: guérir

Pour échapper au pire, les consommateurs n’ont plus le choix, ils doivent se sevrer. Mais c’est un comble, il n’existe que très peu de centres de désintoxication, alors ils sont pris d’assaut. Certains parviennent à ne plus y toucher, mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont épargnés, car si leur nom figure sur les listes de surveillance, alors leur tour viendra. Un cauchemar pour les familles qui attendent leur tour, la peur au ventre. Car les officiers n’ont aucune pitié, et viennent chercher les consommateurs jusqu’à leur domicile.

Malgré ces mesures, les trafics persistent et si le problème n’est pas réglé, il se pourrait bien que les Philippines suivent le chemin de la Colombie ou du Mexique.




Par (dernière modification le 02/02/2017)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

L’instant Guetta - 14/07/2017

1 2 3 4 5 » ... 60





Dans nos blogs :

Comment rafraîchir nos animaux de compagnie en période estivale

C’est l’été… et avec l’arrivée des beaux jours, la chaleur, voire la canicule. Comment veiller au bien-être de votre compagnon à quatre...



Le Podcast Journal sur :