Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
30/06/2016

Pour la première fois, les jeunes du club de Rethel montent en national


Les moins de 17 ans (U17) du Rethel sportif football (RSF) joueront au niveau national la saison prochaine. Un "autre monde", selon le président du club.


Pour les U17 de Rethel, l'objectif l'an prochain sera de se maintenir en national. Photo prise par l'auteur
Pour les U17 de Rethel, l'objectif l'an prochain sera de se maintenir en national. Photo prise par l'auteur

rethel_en_national.mp3 Rethel en national.mp3  (445.92 Ko)


Victor Marchand, président du club de football rethélois (RSF) n'est pas peu fier de l'exploit de son équipe des U17 ("Under 17", c'est à dire les moins de 17 ans). "C'est du jamais vu à Rethel" déclare celui qui est à la tête du RSF depuis sept ans. La performance est d'autant plus remarquable que les Rethélois seront les seuls du département à atteindre la division nationale, suite à la relégation des U17 de Sedan.

Si l'accession au niveau national est une bonne nouvelle, elle a quand même suscité une certaine réflexion chez les dirigeants du club. Victor Marchand reconnaît avoir longuement hésité avant d'accepter la montée, acquise après une troisième place en DH (la première division régionale).


Une grosse logistique

Il faut dire que le passage du régional au national est loin d'être anodin. La saison prochaine, les joueurs devront parfois se déplacer jusqu'à Sochaux ou Mulhouse et donc parcourir parfois 600 km pour jouer un match. En effet, la division nationale est divisée géographiquement (6 groupes) et c'est évidemment dans la division Nord-Est que les U17 du RSF évolueront.

Le budget nécessaire pour évoluer au niveau national a aussi fait hésiter le président du club. Il faudra en effet pas moins de 20.000 euros pour assumer tous les frais de l'équipe U17 la saison prochaine. Les frais de déplacement sont évidemment les plus lourds (presque 13.000 euros) mais il faudra aussi assurer la restauration des jeunes joueurs ou encore payer l'arbitrage. Néanmoins, la fédération française de football (FFF) remboursera une bonne partie des frais de déplacement et de restauration et, au final, cela devrait coûter "seulement" 7.000 euros au club. Sous l'impulsion de la ville et de son adjoint aux sports, Eric Ulpa, Victor Marchand s'est donc décidé à franchir le pas d'autant que le passage en national sera forcément "bon pour l'image du club".

Le plus dur commence dès cet été pour le RSF qui est déjà en plein recrutement de nouveaux joueurs pour étoffer son effectif. En effet, sur la vingtaine de joueurs que compte l'équipe U17 dirigée par Christophe Malherbe, certains ne feront pas partie de l'équipe la saison prochaine car ils intégreront les U19 (les moins de 19 ans). Il manque donc, selon Victor Marchand, "quatre ou cinq joueurs" que le RSF tentera de recruter dans la région, à Charleville, Sedan ou Reims.

A l'heure actuelle, la plupart des membres de l'équipe sont des élèves du lycée Verlaine, où ils ont d'ailleurs intégré la section football mis en place avec le RSF. Pour tous ces joueurs, le football va prendre une place encore plus grande dans leur emploi du temps. Outre les longs déplacements le week-end, ils auront droit à trois entraînements hebdomadaires (au lieu de deux pour les autres équipes). Le président du RSF sait que jouer en national "sera très dur" d'où son objectif: le maintien.

A plus long terme, les U17 actuels devraient être des "garçons capables de jouer en équipe première de Rethel". Depuis quelques années, la formation est au cœur de la stratégie du club rethélois. "Il est devenu difficile de recruter pour l'équipe première" explique Victor Marchand qui compte sur ses 20 éducateurs pour former le jeunes générations. "Le club est maintenant reconnu pour son travail de formation", poursuit-il, au point qu'il devrait recevoir prochainement une labellisation en ce sens par la FFF.

En plein développement, il compte aussi sur la ville pour poursuivre son expansion. Dans le cadre de l'Euro 2016, qui se déroule actuellement en France, 37 millions d'euros vont être dépensés à l'échelle nationale pour rénover les infrastructures des clubs amateurs. Victor Marchand espère bien que la municipalité fera les démarches nécessaires pour obtenir des fonds et ainsi construire une nouvelle tribune et de nouveaux vestiaires. Histoire d'adapter les infrastructures au nouveau standing du club.



Par (dernière modification le 30/06/2016)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le marathon azuréen - 22/11/2016

L'hebdo athlétique - 22/06/2016

L'hebdo athlétique - 14/06/2016

L'hebdo athlétique - 08/06/2016

L'hebdo athlétique - 25/05/2016

L'hebdo athlétique - 17/05/2016

L'hebdo athlétique - 04/05/2016

L'hebdo athlétique - 29/04/2016

1 2 3 4 5 » ... 17




Dans nos blogs :

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...



Le Podcast Journal sur :