Connectez-vous S'inscrire
Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Publicité

Samedi 26 Juillet 2014
19:11
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)

J.N.B.L.

Rio+20: Le document final

Communication de notre partenaire

26/06/2012
Lu par 1093 visiteurs web

Rio+20 avait pour objectif de renouveler les engagements politiques en matière de développement durable souscrits lors de la première conférence de Rio il y a 20 ans, à travers une évaluation des progrès accomplis et des lacunes de mise en œuvre, et un débat sur les problèmes qui se dessinent pour l'avenir.


"Alors que la récession économique mondiale va de pair avec une crise des droits humains, il est préoccupant de constater que les engagements résultant de la Conférence des Nations unies sur le développement durable "Rio+20" sont réduits au minimum", ont déclaré Amnesty International, Human Rights Watch et le Centre pour le droit international de l'environnement (CIEL), à la clôture de la conférence.

"Les pays du G77, le Saint-Siège et le Canada se sont alliés sans vergogne contre l'engagement en faveur des droits humains, soutenus à l'occasion par les États-Unis. En dépit de cette opposition, le langage des droits a survécu dans le document final, mais manque terriblement d'audace",
a indiqué Jan Egeland, directeur exécutif adjoint à Human Rights Watch. Le Saint-Siège a mené la charge contre les droits en matière de sexualité et de procréation, avec l'appui du G77, organisation de pays en développement. Dans le document final, les pays participants ont souligné la nécessité de promouvoir un accès universel à la santé en matière de procréation, notamment au planning familial et à la santé en matière de sexualité, et d'intégrer la santé en matière de procréation dans les stratégies et les programmes nationaux. Cependant, toute mention explicite des droits en matière de procréation a été supprimée. Le Canada, le G77 et les États-Unis ont ensemble refusé de réaffirmer la responsabilité des entreprises concernant le respect des droits. Tout au long des négociations, les gouvernements ont également omis de prendre en compte leurs obligations en termes de droits humains lorsqu'ils siègent en qualité d'actionnaires des institutions financières internationales (IFI).

Dans le document final (voir ci-dessous le fichier joint en pdf téléchargeable, en anglais), les gouvernements ont reconnu que le développement durable nécessitait une réelle mobilisation et la participation active de la société civile et de nombreux groupes marginalisés, comme les personnes souffrant de handicaps. Cependant, ils ont rayé toute référence aux droits à la liberté d'association et de réunion, ont déploré Amnesty International, Human Rights Watch et CIEL. Tandis que le droit à la liberté d'expression, pierre angulaire de la participation et de la responsabilisation, n'a même jamais figuré dans le projet de document final. En outre, les organisations de la société civile ont fait part de leur consternation face aux maigres possibilités qui leur ont été offertes de participer efficacement au sommet de Rio. Les dirigeants du monde ont réaffirmé l'importance du respect de tous les droits fondamentaux au développement, de la Déclaration universelle des droits de l'homme, de divers instruments relatifs aux droits et de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones.

Dans le document final, les gouvernements ont reconnu l'importance de certains droits économiques et sociaux, notamment les droits à l'alimentation, à la santé et à l'éducation. Pour la première fois lors d'un sommet majeur des Nations unies, ils ont réaffirmé le droit à l'eau potable et à l'assainissement. Ils se sont engagés à œuvrer pour que l'accès à ces services devienne progressivement une réalité pour tous.
Par ailleurs, Rio + 20 n'a pas intégré la relation entre droits humains et protection environnementale, ont déclaré les organisations. Si les tribunaux régionaux, nationaux et internationaux et les organismes de surveillance de droits humains reconnaissent de plus en plus les dommages environnementaux comme des causes de violations des droits humains et ont fermement établi la responsabilité de l'État en matière de protection de l'environnement, le sommet Rio + 20 a ignoré le droit à un environnement sain.

"La protection de l'environnement est indispensable à la pleine jouissance de tous les droits humains. Sans la reconnaissance explicite du droit à un environnement sain, le document de Rio + 20 passe à côté de la crise mondiale écologique et économique à laquelle sont confrontées l'humanité et la planète", a indiqué Marcos Orellana, directeur droits humains et environnement à CIEL.

La Déclaration de Rio de 1992, déclinée en 27 principes destinés à guider le développement durable pour l'avenir, faisait référence au droit au développement, au droit international et reconnaissait que les citoyens devaient avoir accès aux informations relatives à l'environnement et la possibilité de participer aux processus de prise de décision.

http://www.uncsd2012.org/content/documents/774futurewewant_english.pdf Final document Rio+20
rio_20_1.mp3 Rio 20.mp3  (422.17 Ko)



Par J.N.B.L. — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 1093 fois — Contenu mis à jour le 25/06/2012




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

IMAGE DU JOUR: Kiwis - 16/07/2014

IMAGE DU JOUR: Merle - 30/06/2014

IMAGE DU JOUR: Pavot - 10/05/2014

1 2 3 4 5 » ... 18













Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents