Connectez-vous S'inscrire
Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Lundi 1 Septembre 2014
15:40
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)

J.N.B.L.

Syrie: Enrayer la spirale de répression et de violence

Communication de notre partenaire

08/07/2012
Lu par 890 visiteurs web

Il faut prendre des mesures décisives pour enrayer la spirale de plus en plus sanglante de la répression et de la violence en Syrie, alors que le conflit armé menace de s'étendre encore et de redoubler d'intensité, a déclaré Amnesty International à la veille d'une rencontre internationale des "Amis de la Syrie"* qui s'est tenue à Paris le 6 juillet.


L'organisation a demandé l'instauration immédiate d'un embargo sur les armes afin de stopper le transfert d'armes à destination du gouvernement syrien, la saisine du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) par le Conseil de sécurité concernant la situation dans le pays, et le gel des avoirs du président Bachar el Assad et de ses proches collaborateurs.

Alors que des informations de plus en plus nombreuses font état d'exactions commises par l'opposition armée, les États doivent aussi stopper les transferts d'armes à destination des opposants, lorsqu'il existe un risque substantiel qu'elles soient utilisées pour commettre des crimes de guerre et d'autres violations des droits humains. En outre, Amnesty International sollicite la présence d'observateurs indépendants des droits humains, chargés de surveiller, d'enquêter et de rendre compte publiquement des crimes contre l'humanité, des crimes de guerre et des graves atteintes aux droits humains commises par toutes les parties.

"Le temps des discours et des hauts cris sur la situation catastrophique de la Syrie est depuis longtemps révolu, sachant que plus de 12.000 personnes ont déjà péri au cours de 16 mois de manifestations et de troubles",
a déclaré Ann Harrison, directrice adjointe du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient d'Amnesty International.

Tout État qui envisage de fournir des armes à des combattants de l'opposition pour la protection des civils doit effectuer une évaluation rigoureuse des risques fondée sur des informations objectives afin de s'assurer que ces armes ne seront pas susceptibles de servir à perpétrer ou favoriser des crimes de droit international, des crimes de guerre ou d'autres graves atteintes aux droits humains. Si ce risque substantiel existe, il convient de bloquer ces transferts. Ce critère, baptisé la "Règle d'or" en matière de régulation des transferts d'armes, était au cœur des négociations sur un traité mondial sur le commerce des armes, à l'ONU à New York.

* Les "Amis de la Syrie", avec à leur tête la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne et les nations arabes de l'Arabie saoudite et du Qatar, sont un groupe de contact qui rassemble des représentants d'organisations internationales et de plus de 60 États, pour la plupart des membres de l'Union européenne et de la Ligue arabe. Il s'efforce de coordonner les efforts de l'Occident et du monde arabe afin de mettre un terme à la violence en Syrie.

7_1.mp3 Syrie.mp3  (478.9 Ko)



Par J.N.B.L. — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 890 fois — Contenu mis à jour le 08/07/2012




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Gaza respire enfin - 27/08/2014

1 2 3 4 5 » ... 27











Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents