Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Stéphane Boscagli
22/10/2008

TOUR D'EUROPE EN AUTOSTOP - La rencontre du 6ème type à Bardejov


Stéphane Boscagli est en train de faire le tour de l'Europe en autostop. Son but: aider l'Association Athina Ichtyose de Monaco. Voici son nouveau récit


TOUR D'EUROPE EN AUTOSTOP - La rencontre du 6ème type à Bardejov
Bonjour à toutes et bonjour à tous,
Ce tour d'Europe me permet de passer d'un pays à un autre sans grande difficulté puisqu'ils font tous partis de la communauté européenne. Cependant, lorsque je quitte un pays pour un autre... j'ai toujours les mêmes interrogations... "Vais-je pouvoir bénéficier, dans ce nouveau pays, d'un accueil aussi chaleureux que dans les précédents ?" et "Comment vais-je pouvoir traduire la trentaine de mots et de phrases dont je me sers au quotidien ?". A la première question... La réponse est "OUI" sans hésitation.
Depuis le début de ce périple, je n'ai jamais rencontré de personne hostile à ma présence. Bien au contraire, le fait de dire que "Je suis Français"... m'a souvent servi et ouvert de nombreuses portes. De plus, cela m'a donné l'occasion de rencontrer un grand nombre d'étrangers maîtrisant parfaitement la langue française.
A ma grande surprise, même dans les petits villages reculés des pays déjà traversés, il y avait pratiquement toujours quelqu'un avec qui j'ai pu échanger des mots en français. A la seconde question....
La technique est simple... il faut que je puisse rencontrer rapidement un habitant du pays parlant anglais. Cette personne, si elle accepte de se prêter au "jeu" va devoir traduire les quelques mots et phrases que je lui communique en anglais... à elle, ensuite, de les traduire dans sa langue maternelle. A ce moment là, je n'ai plus qu'à retranscrire en phonétique les éléments qui me seront indispensables tout au long de mon séjour.

Ceci m'amène à l'histoire suivante :
Je passe la frontière entre la Pologne et la Slovaquie pour me rendre directement dans la ville de Bardejov (classée par l'UNESCO). Une fois arrivé en ville, j'obtiens ma fameuse traduction... grâce à une personne de l'office du tourisme de Bardejov. La fin de la journée approche. Je m'apprête à quitter la ville pour trouver un endroit où dormir dans la campagne environnante.
Mon plan est simple : trouver un véhicule qui pourra me sortir de la ville afin de me laisser en rase campagne... dans le but d'y installer ma tente le temps d'une nuit. Je suis installé à un endroit stratégique qui oblige les automobilistes à s'arrêter. En effet, je suis positionné à côté d'un panneau de signalisation "STOP". Le piège est tendu !!!
Il est vrai aussi que je ne suis pas à l'aise avec cette nouvelle langue. J'ai en mémoire toutes les phrases en Polonais... et ce redémarrage à "zéro" m'est difficile. Il faut dire aussi que c'est comme ça à chaque fois. Comment pourrait il en être autrement après avoir passé plus de 3 semaines consécutives dans un même pays ?
Bref... si je veux absolument trouver un véhicule... il va falloir que je commence et me lance dans cette nouvelle langue. Voilà que le 6ème véhicule approche... je me présente en Slovaque... le jeune automobiliste sensible à mes efforts pour parler dans sa propre langue... me propose de m'exprimer en anglais. Certainement pour éviter de perdre trop de temps à écorcher tous les mots. Après lui avoir exposé mes intentions de camper dans la campagne de Bardejov. (N'oublions pas que le véhicule est toujours en train de marquer le "STOP") ... Le conducteur me propose de passer 3 jours dans sa villa située dans un village isolé... histoire de rencontrer sa famille et ses amis.
Je n'ai quelques secondes pour apprécier ou pas les bonnes intentions de l'individu. Avec une seule question en tête : "Dois-je ou pas accepter cette invitation ?" J'accepte en définitive la proposition d'hébergement...


TOUR D'EUROPE EN AUTOSTOP - La rencontre du 6ème type à Bardejov
Nous voilà parti à plus de 12 kilomètres de Bardejov. La route est pratiquement déserte. Les maisons se font de plus en plus rares. Nous atteignons, enfin le petit village de STEBNIK... qui comprend environ 350 âmes. Et effectivement, le village est reculé. Il se trouve à 380 mètres d'altitude au milieux de nombreuses collines boisées.
Le chauffeur est âge de 28 ans. Il se prénomme Slavo (diminutif de Slavomir).

Slavo m'installe dans une des chambre de la maison.
Puis, nous reprenons le véhicule... Slavo veut me faire découvrir le superbe panorama depuis un restaurant situé à plus de 500 mètres d'altitude...
Panorama depuis lequel, nous pouvons admirer toute la région.
La soirée ne fait que commencer car après le restaurant, nous retournons à Stebnik pour retrouver ses amis dans le seul pub du village. C'est vendredi soir et en cette fin de semaine tous les hommes du village sont présents... La bière et la vodka coulent à flot !!
L'ambiance y est extraordinaire. Tout le monde s'amuse et rigole.
La soirée se terminera vers minuit.

Le lendemain, Slavo souhaite me faire découvrir les villages aux alentours avec leurs églises bâties exclusivement en bois (réalisées sans un seul clou.. qu'avec des chevilles en bois) dont l'une vient d'être classée (il y a seulement 6 semaines) par l'UNESCO.
L'intérieur de cette dernière est exceptionnelle... elle est entièrement peinte. C'est absolument magnifique.
L'après midi est consacrée au baptême de son cousin où nous sommes invités à la réunion familiale. Le repas se fera dans la plus pure tradition slovaque... à savoir une multitude de petits plats arrosés par la célèbre vodka.

Le jour suivant est l'occasion de voir jouer l'équipe de football de Stebnik. L'équipe est entraînée par Slavo. Cela nous permet de reprendre quelques forces avant le début de la semaine.

Pour la petite histoire... Slavo m'avouera qu'il avait été très sensible au fait que je fasse l'effort de parler slovaque. Et c'est ce petit détail qui l'a amené à m'inviter chez lui.

Une fois de plus, cette rencontre vous donne un aperçu infime de la générosité des gens que j'ai pu rencontrer tout au long de mon parcours.
Des exemples comme celui-ci... j'en ai beaucoup d'autres...
Je suis désolé de ne pas pouvoir raconter toutes ces rencontres sincères et merveilleuses dont j'ai bénéficié depuis plus de 8 mois de voyage...



Par Stéphane Boscagli (dernière modification le 22/10/2008)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

AVE pour le Canada - 05/03/2016

1 2 3 4 5 » ... 18




Dans nos blogs :

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...



Le Podcast Journal sur :