Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Houssam Kajja
06/03/2013

TRIBUNE - Ya Chibani ô Chibania

Vos articles dans votre Podcast Journal


Les personnes âgées représentent une petite partie de la population marocaine, cette classe d'âge affiche tout de même environ 3 millions pour 2013. Dans cet article nous expliquerons comment les personnes âgées sont-elles traitées, mais aussi par qui sont-ils hébergées et dans quelles conditions.


Image proposée par l'auteur de ces lignes.
Image proposée par l'auteur de ces lignes.
"Ba", "Jédi", "Moui", "Mouwima", voilà comment sont appelés nos anciens. Les grands-parents au Maroc et dans le monde entier sont symboles de sagesse et aussi d'héroïsme grâce ou à cause de la période noire du 20e siècle (guerre, colonisation etc.). Chez les Marocains le mot héroïsme prend tout son sens grâce à certains événements qui ont su marquer le Maroc, tel que la guerre d'indépendance ou la Marche Verte.

On peut se permettre de dire que lorsqu'un couple âgé de marocain reste ensemble, rien ne leur arrive, mais au moment où l'un des deux décède, l'autre est déséquilibré. Si la progéniture est présente au pays, il ou elle est prise en charge directement, une sorte de garde alternée, une semaine chez la fille et deux chez le fils ou bien quand la personne âgée s'ennuie de l'un elle va chez l'autre. Mais au cas où les enfants sont à l'étranger, la garde n'existe plus, parfois l'aïeul est emmené a l'étranger ou bien il reste seul par défaut de patriotisme et elle est donc contrainte à vivre seul. Elle survie grâce à l'argent que lui envoie le fils ou la fille, ou dans les pires des cas elle mendie.

Le Maroc fait partie des pays où les aînés sont pris en charge par la famille, le royaume est une des rares sociétés où l'on se doit de s'occuper de ses "Chibani-ia" comme ils avaient pu le faire.

La majorité des Marocains trouve honteux de placer ses "vieillards" dans une maison de retraite. Pour une grande partie d'entre eux, le fait d'affecter ses anciens dans une maison de repos serait une insulte pour eux, car c'est contre les valeurs qu'on leur a inculquées, pour certains le fait qu'il y ait plusieurs générations sous un même toit, serait l'image d'une famille unie.

Les maisons de retraite au Maroc sont divisées en deux catégories. Luxueuses, pour les familles aisées du pays, avec du personnel qualifié, des médecins 24 heures sur 24, un soutien psychologique et de multiples activités. Les pensionnaires sont issues de familles millionnaires. L'autre catégorie est celle des insalubres. Les conditions de vie dans ces maisons de "repos" sont choquantes et les employés ne sont pas confirmés voire mêmes raquetiers et maltraitent les pensionnaires, les médecins ne viennent que deux fois par semaine et les visites sont payantes. Les pensionnaires font partie de ces familles touchées par le chômage et qui ont du mal à subvenir aux besoins de toute la famille. Cela nous permet de voir une honteuse inégalité pour la solidarité de nos "vieux" mais qui restent assez minoritaires.

Cependant, grâce à la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, les personnes âgées sont mieux accompagnées tant sur le plan financier qu'humain.




Par Houssam Kajja (dernière modification le 06/03/2013)








Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :