Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Podcast Journal Animal

Témoignage : refuge

Vos articles dans votre Podcast Journal


Je voulais témoigner de ma difficulté à me rendre au refuge pour promener des chiens, ce que je fais chaque semaine depuis que j'ai perdu un de mes chats. Mes émotions sont trop fortes souvent et ma culpabilité à donner un espoir à ces êtres avant d'être obligée de les remettre en cage. Ne parlons même pas des chats que je n'ai pas le droit de sortir (on ne peut les promener comme des chiens malheureusement) et qui sont condamnés à grimper au grillage de leur cage. Pourtant tout est fait dans ce refuge pour qu'ils soient traités de la meilleure manière possible ! Le refuge n'est pas en cause mais l'abandon et le coeur des hommes !


Refuge

Parce qu’ils sont là-bas
Tous ces chiens et ces chats,
Des êtres sans visages,
Numéros d’une cage,

Des humains, les jouets
Juste bons à jeter,
Trop fous ou trop âgés
Ou juste ‘démodés’,

Toujours trop ‘quelque chose’,
‘Justifiant’ qu’on dépose
Des ans de loyauté
Et de fidélité
Au coin d’une poubelle,
Comme de simples pelles,
Pour être ramassés,
Devenir prisonniers,
Innocents condamnés
Pour avoir trop aimé,

Parce que je perçois
Au travers de leur voix
‘L’âme’ qu’on leur dénie
Qui m’appelle et gémit,
Et que leurs yeux supplient
De les sauver d’ici,
Et que mon cœur s’étreint
Quand leur regard s’éteint
Quand ils me voient partir
Et leur espoir périr,

Oui car je ne peux pas
Tous les prendre avec moi
Et leur rendre l’amour
Qu’ils m’offrent à leur tour,
Parce que la raison
Prévaut sur l’émotion
Et que mon cœur blessé
Se force à s’y plier,

Je leur donne un moment
D’ivresse, d’ébattement,
Las, aux chiens seulement,
-Les chats souffrent autant-,

Leur regard me désarme,
Et là coulent mes larmes
Sur la belle amitié
Qui eût pu exister
Et sur ma lâcheté,
Les laissant espérer
Un bonheur partagé
Qui ne sera jamais !


A moins qu’un jour peut-être ...


Marie-Claude Lefebvre.

Lire la suite sur : ANIMAL

30/10/2010




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo "Ecce Terra" - 18/11/2017

Le "Projet 99" - 29/10/2017

Noon, une voix en or - 23/10/2017

1 2 3 4 5 » ... 78





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :