Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
I.A.
14/04/2013

Tennis: Le Monte-Carlo Rolex Masters 2013 jour par jour


C’est au cœur de la Principauté de Monaco, Place du Casino, qu’a été donné le coup d’envoi de la 107e édition du Monte-Carlo Rolex Masters, avec un tirage au sort effectué par Rafael Nadal, le tenant du titre, dans la prestigieuse Salle Blanche du Casino, à l’occasion de la célébration des 150 ans de la Société des Bains de Mer.


Novak Djokovic et Andy Murray donnent le coup d’envoi

Peu avant le tirage au sort, Novak Djokovic, N°1, et Andy Murray, N 2, ont participé à une exhibition exceptionnelle de mini-tennis sur la Place du Casino.

Rafael Nadal, de retour après sept mois d’absence pour blessure au genou et déjà vainqueur de trois tournois cette saison (Sao Paulo, Acapulco et le BNP Paribas Masters 1000 d’Indian Wells), fait figure de favori. Il affrontera au 1er tour le vainqueur du match opposant son compatriote Fernando Verdasco (N°28) et l’Australien Marinko Matosevic (N°51). En quart de finales, il pourrait affronter le Serbe Janko Tipsarevic (N°9) ou le Français Gilles Simon (N°13), avant une possible demi-finale contre Andy Murray ou Jo-Wilfried Tsonga (N°8). Le Manceau, numéro un français entrera en lice face au Russe Nikolay Davydenko ou un qualifié. Et il pourrait, dès le 3e tour, croiser le chemin du Suisse, Stanislas Wawrinka (N°17).

Dans le haut du tableau, Novak Djokovic, qui semble remis de son entorse à la cheville droite, débutera le tournoi mercredi contre le Russe Mikhail Youzhny (N°31) ou l’Espagnol Daniel Gimeno-Traver (N°48). Il pourrait ensuite affronter l’imprévisible Letton Ernests Gulbis au 3e tour avant un possible choc contre l’Argentin Juan Martin Del Potro (N°7) en quart de finales.
Dans le haut du tableau toujours, Richard Gasquet (N°10) pourrait débuter le tournoi face à un autre Français, Benoît Paire (N°38). Il pourrait ensuite rencontrer, en quart de finales, le Tchèque Tomas Berdych (N°6) qu’il vient de battre récemment au tournoi de Miami. Le numéro deux français a donc une jolie carte à jouer. Plus compliqué, en revanche, pour Julien Benneteau (N°27) qui hérite dès le premier tour du jeune canadien Milos Raonic (N°16) pour une jolie affiche de début de tournoi. Enfin, Gaël Monfils, invité par le Tournoi monégasque, qui vient de renouer avec la compétition à Houston sous l’œil de son nouvel entraîneur Éric Winogradsky, aura affaire à un qualifié au premier tour.

Cliquez ici pour suivre le tournoi en direct

Premier jour

Novak Djokovic. Photo courtoisie (c) Realis
Novak Djokovic. Photo courtoisie (c) Realis
Très ensoleillée, cette journée des premiers matchs du tableau principal a été très calme. Elle a vu notamment l’élimination de Bernard Tomic face à l’Ukrainien Alexandr Dolgopolov. Comme la veille, c’était la foule des grands jours aux abords des courts d’entraînement où, notamment, l’octuple vainqueur Rafael Nadal, a tapé la balle pendant deux heures avec Viktor Troicki. Pendant que Richard Gasquet s’entraînait lui avec Tomas Berdych, pendant deux heures également.
Novak Djokovic et Andy Murray ont tous les deux participé à une table ronde avec la presse lundi au Monte-Carlo Country Club. L’Écossais, numéro deux mondial est prêt pour cette 107e édition du Monte-Carlo Rolex Masters, coup d’envoi de début saison sur terre battue en Europe. Le numéro un mondial, qui se sent de mieux en mieux chaque jour avec sa cheville, s’est dit confiant quant à sa participation.

Novak Djokovic: "Je me sens mieux de jour en jour. La perspective de jouer ici au Monte-Carlo Rolex Masters est toujours une source d’inspiration supplémentaire pour moi. Parce que je vis à Monaco. C’est là que je passe le plus de temps quand je ne suis pas sur le circuit. Je m’entraîne au Monte-Carlo Country Club, sur ce court. Jouer chez moi est une source de motivation de plus pour essayer d’être fit et prêt à jouer. Je me suis entraîné sur le court ces derniers jours. Mais je suis encore dans le processus de renforcement de ma cheville. Le dernier IRM que j’ai passé était plutôt encourageant. Ca se présente bien, ma cheville va mieux que je ne l’espérais mais je ne peux pas garantir aujourd’hui à 100% que je serai sur le court mercredi. Je dois voir si je suis capable de me pousser dans mes retranchements sans ressentir de la gêne."

Andy Murray: "Je sens que je progresse au fil des ans sur terre battue. Ce sont les déplacements surtout que je dois améliorer essentiellement. Or, cette année, je sens que je me déplace mieux. Physiquement, je me sens beaucoup mieux que l’an dernier avant d’entamer la saison sur terre ici à Monte-Carlo."

Richard Gasquet: "Le premier tour sera important. Sur la terre, il faut jouer, jouer. Ca fait un an que je n’ai pas joué. Il y a toujours une petite appréhension. Mais je vais essayer de me concentrer sur le tournoi et de faire du mieux que je peux."

A la question "Si Rafael Nadal était un animal, lequel serait-il?" le Français Jérémy Chardy, qui a été l’un des premiers à affronter l’Espagnol sur terre battue depuis son retour de blessure (défaite en demi-finale à Vina Del Mar au Chili 6-2, 6-2) a volontiers répondu dans un grand sourire: "Le Lion, non? C’est un peu le roi de la jungle. Il est à la fois souple et puissant, majestueux, respecté des autres, rapide… Bref c’est un bel animal…"

Lundi 15 avril, Journée de la femme

Une journée très française sur les courts avec des résultats contrastés pour les Bleus. Avec deux belles surprises, la victoire de Benoît Paire et de Édouard Roger-Vasselin. Ils se sont tous les deux qualifiés pour le deuxième tour. Une jolie performance si l’on songe qu’ils disputaient l’un et l’autre leur tout premier match dans le tableau principal du Monte-Carlo Rolex Masters. Roger-Vasselin a sorti Robin Haase en 1h10 sur le score de 6-3, 6-2 en 1h10. Il affrontera Andy Murray (N°2), au deuxième tour. Paire, lui, s’est imposé 6-4 6-4 face au Croate Ivan Dodig. Au tour suivant, il sera opposé à Richard Gasquet, tête de série numéro 7.

Grosse déception, en revanche, pour Gilles Simon (N°13), Julien Benneteau (N°25) et Jérémy Chardy (N°29). Ils ont respectivement chuté contre Roberto Bautista (6-3, 7-6), Milos Raonic (6-1, 6-4) et Pablo Andujar (6-7, 7-5, 6-2). Simon, semi-finaliste l’an dernier contre Rafael Nadal est particulièrement déçu. Il a mis cette défaite sur le compte de la fatigue, une semaine après la rencontre de Coupe Davis en Argentine.

Jo-Wilfried Tsonga entrera lui en lice demain mardi face à Nikolay Davydenko. Le numéro un français a fait aujourd’hui une visite au Village, accompagné de Mélanie-Antoinette de Massy, marraine de cette journée exceptionnelle, à la rencontre de femmes invitées pour l’occasion par la prestigieuse marque horlogère suisse.

Mardi 16: Tsonga et Gasquet assurent

La journée de mardi a vu l’entrée en lice au Monte-Carlo Rolex Masters des numéros un et deux français, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet.
Tsonga a ravi le public du court central du Monte-Carlo Country Club en s’imposant en deux sets (7-6, 6-2) face au Russe Nikolay Davydenko. Jo-Wilfried Tsonga: "Ça a été assez bien. On peut toujours mieux faire mais pour une entrée en matière, j’ai fait un match solide. Ce n’est mon plus grand match non plus. Je peux faire beaucoup mieux mais c’est toujours bien de passer. Surtout contre Davydenko. C’est un joueur qui a prouvé qu’il pouvait être dangereux et capable de battre n’importe qui à n’importe quel moment. J’ai réussi à faire quelque de correct."
Gasquet, lui, a dû batailler en trois sets pour venir à bout de son compatriote Benoît Paire. Pour son retour en Europe, Gaël Monfils, bénéficiaire d’une invitation s’est incliné en trois sets face à l’Espagnol Albert Montanes (6-2, 2-6, 6-4). Richard Gasquet: "C’était difficile. Physiquement, j’ai fait ce que j’ai pu mais Benoît tape fort. J’étais loin de la balle à certains moments. Mais mon expérience m’a permis de réussir à élever mon niveau de jeu au 3e pour gagner ce match."

Sur le central toujours, Juan Martin Del Potro a réussi à éviter le piège face à l’imprévisible ukrainien Alexandr Dolgopolov. A noter encore, l’élimination de Janko Tipsarevic (N°9). Le Serbe a été battu par le jeune et talentueux Grigor Dimitrov sur le score de 7-6 6-1.

Mercredi, c’est Novak Djokovic qui fera son entrée dans le tournoi. Le numéro un mondial sera opposé au Russe Mikhail Youzhny. Mais avant cela, le court central pourra vibrer pour Rafael Nadal (tête de série numéro 4), octuple vainqueur. Rappelons que l’Espagnol vise un neuvième titre consécutif au Monte-Carlo Rolex Masters. Il y a écrit l’histoire l’an dernier en devenant le premier joueur de l’histoire à décrocher un si grand nombre de victoires consécutives dans un même tournoi. Et malgré une absence du circuit pendant sept mois - de juillet 2012 à février 2013 - Rafael Nadal fait figure de grand favori. Il a remporté trois des quatre tournois qu’il a disputés depuis son retour à la compétition.

Mercredi 17, un sans faute pour les têtes de série

Photo courtoisie (c) Realis
Photo courtoisie (c) Realis
Soleil et chaleur en ce mercredi 17 avril sur le court central du Monte Carlo Country Club où la journée a débuté avec la qualification de Tomas Berdych, tête de série numéro 4. Le Tchèque s’est imposé en deux sets (7-5 6-4) face à l’Espagnol Marcel Granollers. Puis ce fut l’entrée en scène de Rafael Nadal, sous les applaudissements appuyés. Pour son retour sur sa terre après une année marquée par sept mois d’absence sur le circuit pour blessure au genou, l’octuple vainqueur du Monte-Carlo Rolex Masters a commencé sur les chapeaux de roue.

Au point que son adversaire, l’Australien Marinko Masotevic a levé les bras en signe de victoire lorsqu’il a réussi à remporter le premier et seul jeu du premier set à 4-0. Le champion de Manacor, tête de série N°3, n’a mis que 62 minutes pour décrocher sa 43e victoire d’affilée sur ce court central si cher à son cœur. "J’ai bien joué au début avec la bonne intensité, sans commettre d’erreur. J’essayais de trouver le bon rythme, le bon feeling avec la balle et de prendre les bonnes décisions. Commencer un match en menant 4-0 est un avantage, c’est bon pour la confiance", a dit Nadal.

Les choses furent moins faciles, en revanche, pour Novak Djokovic. Le numéro un mondial a eu besoin de temps avant de vraiment entrer dans son match. On sentait le Serbe prudent dans ses mouvements. Mené 5-1, "Nole" a perdu le premier set face au Russe Mikhail Youzhny (N°31 ATP), avant de retrouver son rythme de croisière et de s’imposer en trois sets 4-6 6-1 6-4. "A un moment pendant le match, je me suis tordu la cheville de nouveau. Mais mon bandage était efficace et j’ai réussi à surmonter la douleur. Je suis très heureux d’avoir gagné et de pouvoir jouer. Au début du 3e set, j’ai joué particulièrement bien. Je me sentais mieux", a précisé Djokovic.

Derrière, ce fut au tour du numéro 2 mondial, Andy Murray d’entrer en lice. Pour son premier match sur terre battue, l’Écossais n’a fait qu’une bouchée du Français Édouard Roger-Vasselin.
Sur les autres courts, Stanislas Wawrinka, tête de série N°13, a déroulé face à l’Espagnol Albert Montanes. Une victoire expéditive en deux petits sets 6-1 6-1 qui lui a permis de décrocher son ticket pour un troisième tour face à Andy Murray.

A noter encore, en ce mercredi 17 avril, l’anniversaire de Jo-Wilfried Tsonga. Le numéro un français, qui, jeudi, affrontera Jurgen Melzer, vainqueur de Nicola Almagro, a eu droit à une petite surprise pour ses 28 ans, préparée par Rolex et les organisateurs du tournoi (voir photo).

Jeudi 18: Tsonga et Gasquet en quarts, Murray, Berdych et Del Potro éliminés

Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet disputeront les quarts de finale du Monte-Carlo Rolex Masters 2013, le vendredi 19 avril 2013. Les deux Français se sont en effet aujourd’hui qualifiés en éliminant respectivement l’Autrichien Jürgen Melzer 6-3, 6-0 et le Croate Marin Cilic 7-5, 6-4 en huitième de finale.

Tête de série n°6, Tsonga rejoint donc le grand huit pour la deuxième année consécutive et affrontera le Suisse Stanislas Wawrinka, n°13, tombeur du n°2 mondial Andy Murray.
Tête de série n°7, Gasquet engrange de précieux points puisqu’il était absent l’an dernier. Le Biterrois sera opposé à l’Italien Fabio Fognini, vainqueur de Tomas Berdych 6-4, 6-2.

Certaines tête d’affiche sont en effet tombées en huitième de finale. Andy Murray, tête de série n°2, a été balayée par Stanislas Wawrinka 6-1, 6-2 en 58 minutes et ne décrochera pas une 400e victoire sur le circuit ATP cette semaine. Pour Wawrinka, demi-finaliste en 2009, il s’agit seulement de la 6e victoire en 48 rencontres contre des Top 5 mais déjà la deuxième à Monte-Carlo (après Roger Federer en 2009).



Tomas Berdych ne réitérera pas sa demi-finale de 2012. Le Tchèque a été défait par l’Italien Fabio Fognini, 32e mondial, sur le court des Princes 6-4, 6-2, sous les hourras d’un public transalpin toujours plus nombreux au Monte-Carlo Country Club.

Juan Martin Del Potro a également été stoppé dès les huitièmes de finale. L’Argentin, qui avait participé à la Coupe Davis pour soigner son poignet, a dévissé face à Jarkko Nieminen 6-4, 4-6, 7-6 et 2h37 de jeu après avoir pourtant servi pour le match à 5-4 au troisième set. Le gaucher finlandais, 49e mondial, se qualifie pour la première fois en quart de finale du Monte-Carlo Rolex Masters.

Pas de souci en revanche pour Rafael Nadal. L’octuple tenant du titre continue son parcours tranquille après sa victoire 6-2, 6-4 contre Philipp Kohlschreiber. En quart de finale, le Majorquin affrontera Grigor Dimitrov, qui pour sa première participation au grand tableau, démontre tout son talent. Après Tipsarevic, le Bulgare a battu l’Allemand Florian Mayer 6-4, 6-2.

Nouvelle petite alerte pour Novak Djokovic. Le Serbe, toujours anxieux en raison de sa cheville, a, comme contre Youzhny, concédé la première manche contre l’Argentin Juan Monaco avant de retourner la situation et s’imposer 4-6, 6-2, 6-2 en 2h02. La défaite de Del Potro est sans doute une bonne nouvelle pour lui.

Vendredi 19, journée haute en couleurs

Fabio Fognini. Photo courtoisie (c) Realis
Fabio Fognini. Photo courtoisie (c) Realis
Jo-Wilfried Tsonga disputera les demi-finales du Monte-Carlo Rolex Masters, sa première dans un Masters 1000. En cinq participations au tournoi, le Français n’avait jamais passé le stade des quarts de finales. Tsonga, tête de série N°6, est venu à bout du Suisse Stanislas Wawrinka, tête de série N°13 et tombeur d’Andy Murray la veille, au terme d’un match serré en trois sets (2-6 6-3 6-4). "Le début de match a été très difficile car Stan a très bien commencé et m’a posé des problèmes avec son revers. Dans le troisième set, nous étions tous les deux touchés. C’était le sprint final. J’ai été plus solide que lui sur la fin. Je n’ai pas pu prendre le pas sur lui. Affronter Nadal ici est un incroyable défi. Il a gagné 8 fois ce tournoi. Tout ce que je pourrai faire ne sera que du bonus pour moi. J’ai tout à gagner, rien à perdre", a dit Tsonga.

Après ce premier duel, le public du court central du Monte Carlo Country club a vécu des émotions lors du grand match entre le tenant du titre Rafael Nadal et le jeune Grigor Dimotrov. Le talentueux Bulgare, dont le style est souvent comparé à celui de Roger Federer, a failli faire vaciller l’octuple vainqueur du tournoi monégasque. Nadal a perdu le deuxième set, - le 6e seulement depuis sa première victoire en 2004 - avant de trouver la solution face à un adversaire qui a eu des crampes sur la fin de la partie.
"J’ai joué contre un très bon joueur et j’ai gagné 6-4 dans le 3e après un match difficile. C’est normal lorsque tu disputes les quarts de finales d’un Masters 1000. Contre Tsonga, je vais devoir jouer de manière agressive. Je dois jouer mon jeu. Si je joue au même niveau que lors du 3e set aujourd’hui, j’espère vraiment avoir mes chances", a précisé Nadal.

Fabio Fognini (sur la photo), tombeur de Tomas Berdych, poursuit sa belle épopée dans cette 107e édition du Monte-Carlo Rolex Masters. L’Italien a offert un vrai récital contre Richard Gasquet. Il s’est imposé en 1h26 sur le score 7-6 6-2 contre le numéro deux français. Pour le plus grand bonheur des très nombreux supporters italiens présents dans les gradins et qui scandaient son nom. Fognini est le premier joueur transalpin à disputer les demi-finales du Monte-Carlo Rolex Masters. Il y retrouvera Novak Djokovic. Le numéro un mondial s’est imposé facilement (6-4 6-3) face au Finlandais Jarkko Nieminen.

Samedi 20: ce sera une finale Nadal-Djokovic

Rafael Nadal. Photo courtoisie (c) Realis
Rafael Nadal. Photo courtoisie (c) Realis
Lors de la première demi-finale, Nadal a éteint les espoirs du public de voir un Français disputer une finale au Monte-Carlo Rolex Masters pour la première fois depuis la victoire de Cédric Pioline en 2000. Sur un court central balayé par le vent, l’Espagnol est venu à bout de Jo Wilfried Tsonga en deux sets 6-3 7-6, portant à 46 son nombre de victoires consécutives sur la terre battue monégasque. "Rafa" se déplaçait bien mieux que lors de son quart de finales de la veille face à Grigor Dimitrov. Mais il a quand même dû batailler jusqu’au tie-break pour enlever le deuxième set et remporter la rencontre. En effet, au moment de servir pour le match à 5-1, Nadal plus nerveux qu’à son habitude, a perdu son jeu. Ensuite, à 5-3, il offrait à nouveau à Tsonga la possibilité de débreaker. L’Espagnol a finalement réussi à faire la différence dans la manche décisive et à s’offrir son billet pour sa neuvième finale. L’octuple vainqueur, de retour sur le circuit depuis février après sept mois d’absence pour blessure, n’a pas encore retrouvé toute sa forme mais reste néanmoins redoutable sur ocre. "Si tu ne ressens pas d’émotion à l’idée de disputer une finale à Monte-Carlo, tu fais mieux de rentrer chez toi pour jouer au golf ou aller pêcher. Mais je ne suis pas heureux de jouer contre Djokovic. Je ne suis pas ce type de joueurs qui prétendent qu’ils préfèrent jouer contre les meilleurs. Je préfèrerais jouer contre un adversaire plus facile", a précisé Nadal.

L’autre demi-finale opposait Novak Djokovic à Fabio Fognini. Le numéro un mondial n’a fait qu’une bouchée de l’Italien. Tombeur aux tours précédents, de deux têtes de série, Tomas Berdych et Richard Gasquet, Fognini n’était plus que l’ombre de lui-même samedi avec 26 fautes directes à son actif pendant cette demi-finale. Le Serbe s’est imposé 6-2 6-1 faisant complètement oublier les problèmes de chevilles qui semblaient le tracasser en début de semaine.

La finale de ce dimanche entre deux très grands champions s’annonce ouverte même si Rafael Nadal part légèrement favori en ces lieux où il règne en maître depuis si longtemps.
"A chaque fois que tu affrontes Rafa, tu sais à quoi t’en tenir. Tu sais que tu devras relever le défi le plus difficile qui soit sur terre battue. Je suis prêt pour ça. Je suis très content d’avoir pu progresser physiquement, mentalement et émotionnellement au fil du tournoi. J’ai perdu deux fois en finale ici contre lui mais je me dois d’être optimiste", a affirmé Djokovic.

Dimanche 21, la finale consacre Novak Djokovic

Photo courtoisie (c) Realis
Photo courtoisie (c) Realis
Novak Djokovic a remporté la 107e édition du Monte-Carlo Rolex Masters, son premier succès sur son lieu de résidence. "Gagner à Monte-Carlo a une signification toute particulière pour moi. J’habite ici, je connais très bien le club, les gens qui y travaillent. C’est incroyable. Il y a quelques jours, je me demandais si je pourrais jouer ce tournoi. Battre Rafael Nadal et soulever ce trophée aujourd’hui, pour être honnête c’est complètement surréaliste. Je savais que si j’arrivais à maintenir mon niveau de jeu, j’avais de sérieuses chances de le battre. J’avais conscience que j’avais une montagne à gravir et j’ai réussi à surmonter cet énorme challenge. Ce trophée je le voulais depuis 7 ans, depuis que je vis ici. J’ai eu deux mois difficiles, physiquement et émotionnellement mais je suis arrivé exactement là où je voulais être. J’ai envie de gagner Roland Garros, ce n’est pas un secret. Mais je dois rester concentré sur les tournois à venir et surtout garder la forme et mon état d’esprit positif. C’est sûr que ça dope la confiance..."

Agressif, tout en maîtrise, Djokovic a démarré sur les chapeaux de roue, remportant les 5 premiers jeux en 25 minutes. Nadal a réussi à sauver 5 balles de 6-0 contre lui sur son service avant de perdre la manche 6-2. Dans le second set, les deux joueurs ont livré un combat mental, perdant à tour de rôle leur service pour se retrouver à 6 partout. Dans la manche décisive, le Serbe a, à nouveau, fait la différence alors que Nadal commettait là encore plus de fautes directes qu’à son habitude.

Avec cette victoire face à Rafael Nadal, le numéro un mondial a mis un terme à la série de huit succès consécutifs pour l’Espagnol à Monaco. Invaincu depuis 2005, le numéro 5 mondial n’a pu que s’incliner face à la supériorité du Serbe au cours de cette finale. C’était la troisième finale en cinq ans entre ces deux joueurs exceptionnels sur le court central du Monte-Carlo Country Club. Nadal l’avait emporté en 2009 et 2012. Cette victoire permet à Novak Djokovic de remporter l’un des deux seuls Masters 1000 qui manquait à son palmarès. Il ne lui reste plus que celui de Cincinnati pour compléter sa collection. C’est son 37e titre sur le circuit ATP et le 14e Masters 1000.


Par I.A. (dernière modification le 21/04/2013)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le marathon azuréen - 22/11/2016

L'hebdo athlétique - 22/06/2016

L'hebdo athlétique - 14/06/2016

L'hebdo athlétique - 08/06/2016

L'hebdo athlétique - 25/05/2016

L'hebdo athlétique - 17/05/2016

L'hebdo athlétique - 04/05/2016

L'hebdo athlétique - 29/04/2016

1 2 3 4 5 » ... 17




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :