Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Jeanne Voisin
17/09/2012

Un air de Provence à Budapest


C'est ce que vous trouverez si vous descendez les quelques marches qui mènent au Bistro 181, 36-38 Izabella utca, au coin de Jósika utca dans le VIIe arrondissement de la capitale hongroise. Arrondissement où il faut bien le dire, les restaurants ne sont pas nombreux.


Photo courtoisie
Photo courtoisie
Celui qu'a ouvert Judit Neubauer le 22 novembre dernier, là où se trouvait un pub, est donc le bienvenu et vaut la peine d'être découvert. Sa propriétaire a travaillé en 2010 à Avignon au restaurant "les Cinq sens", chez Thierry Baucher, Meilleur Jeune Ouvrier de France 1981. Elle y a aussi appris à aimer la Provence dont elle est tombée amoureuse et elle veut en restituer ses saveurs et ses odeurs en Europe centrale. Pour preuve, cette limonade à la lavande qu'elle fabrique elle-même et qui est fort agréable ou la daube provençale, servie à partir de l'automne. La carte écrite joliment à la main change quatre fois par an, suivant le rythme des saisons, elle est rédigée en hongrois et anglais. Le cadre est plutôt rustique, quelques meubles de cuisine d'autrefois et divers récipients ou ustensiles vous plongent dans une atmosphère assez familiale. Une cinquantaine de personnes peuvent prendre place autour de la douzaine de tables. Peu de monde à midi, on y vient surtout le soir, touristes et Hongrois désireux de goûter une bonne cuisine traditionnelle.
Ayant commencé dans la communication, rien ne prédisposait particulièrement Judit Neubauer à la restauration. Parallèlement à ses occupations, elle l'a donc étudiée à Budapest et est même passée par une école new-yorkaise spécialisée dans la boulangerie. Ce qui nous vaut un excellent pain cuit sur place. Certains samedis l'établissement ouvre le matin pour le petit déjeuner et l'on peut goûter croissants et pains au chocolat faits maison.
La carte n'est pas très longue mais tous les plats sont à base de produits frais que Judit choisit au marché voisin, place Hunyadi. Comme entrées, on note par exemple des antipasti provençaux composés de spécialités de cette région, tels tapenade et caviar d'aubergine et de courgette notamment, ou du carpaccio de magret de canard. A moins que vous ne préfériez une soupe à l'oignon ou tout simplement aux légumes du jour. Puis, saumon ou truite selon l'arrivage, poulet grillé accompagné de ratatouille, une quiche végétarienne. Les foies de volaille avec leurs feuilles de roquette sont merveilleux. Si l'on a encore faim ou tout simplement si l'on veut céder à la gourmandise, crème brûlée ou tarte au citron sont proposées, cette dernière absolument délicieuse. Un bon choix de vins français et hongrois, si votre goût vous porte au rouge, Indián Nyár, été indien d'Eger est vraiment à recommander.
Au cas où vous vous demanderiez pourquoi cet établissement s'appelle Bistro 181, sachez que sa propriétaire a habité à Avignon dans une maison sise à ce numéro d'une rue du centre de la ville.
Pour les entrées, compter autour de 1.300 HUF soit quelque 4,5 €. Pour les plats, de 1.500 à 2.850 HUF soit de 5,5 à 10 €. Le dessert vous coûtera environ 800 HUF soit une dizaine d'euros.

Bistro 181
Izabella utca 36-38
1077 Budapest
36 1 321 7879
www.bistro181.hu
info@bistro181.hu
Ouvert du mardi au samedi, de 12 à 15 h et de 18 à 23 h


Par Jeanne Voisin (dernière modification le 16/09/2012)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :