Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
26/12/2011

Un mardi du MuCEM


Le MuCEM, Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, s'intéressera à celles du XXIe siècle et jettera un regard neuf sur les cultures méditerranéennes. Il se construit actuellement d'après les plans de plusieurs architectes de renom international dont Jean Nouvel et s'étendra sur trois sites de 40.000 m2. L'un deux, de 15.000 m2, s'organise au Fort-saint-Jean, construction du XIIe siècle.


Fort Saint-Jean à Marseille. Photo (c) Robert Valette
Fort Saint-Jean à Marseille. Photo (c) Robert Valette

mucem.mp3 mucem.mp3  (446.97 Ko)


L'ouverture officielle aura lieu en 2013 et de nombreuses expositions sont prévues. On sait que cette année-là, Marseille sera capitale européenne de la culture. Par ailleurs, les collections du MuCEM sont importantes, elles proviennent du MNATP, Musée des arts et traditions populaires, enrichies par certaines du Musée de l'Homme. C'est ainsi qu'on dénombre notamment 500.000 photographies, 140.000 cartes postales, 70.000 partitions musicales ou 460 heures d'enregistrements audiovisuels. Le MuCEM n'a pas attendu son inauguration pour être actif, il s'est exposé "hors les murs" en 2011 à Paris et à Nantes. Il organise aussi depuis octobre 2010, ce qu'on appelle "les mardis du MuCEM", une série de conférences destinées à mettre en relief les rapports entre les civilisations méditerranéennes et celles d'Europe. Son inspirateur en est Thierry Fabre, responsable de la programmation des relations internationales du MuCEM et créateur des rencontres d'Averroes à Marseille. Au rythme d'un par mois, ces mardis ont lieu à 18 h 30 à l'auditorium de la bibliothèque de l'Alcazar, établissement à vocation régionale, rouvert le 30 mars 2004 à l'emplacement du célèbre music-hall qui vit défiler tant de gloires à partir de son inauguration le 18 octobre 1857. "Arménie/Turquie, les chemins de la reconnaissance ?" a ouvert le cycle, le 11 octobre dernier, avec Michel Marian maître de conférences à l’IEP de Paris et Cengiz Aktar directeur du Centre pour l’Union européenne à l’Université Bahcesehir d’Istanbul. A suivi le 22 novembre, "Israël / Palestine, récits de frontières" avec Riccardo Bocco, professeur de sociologie politique à l'Institut des Hautes Etudes Internationales de Genève, Stéphanie Latte Abdallah, historienne, politologue et chercheur à l'Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman, IREMAM-CNRS, à Aix-en-Provence et Cédric Parizot, chercheur au CNRS, responsable du pôle Euro-Méditerranée à la Maison méditerranéenne des sciences de l'homme, MMSH. Le 13 décembre, c'était "Ecrire la guerre d'Algérie, entre littérature et Histoire" autour d'Alexis Jenni, auteur de "L'Art français de la guerre", paru en août dernier chez Gallimard et Prix Goncourt 2011. Participait aussi à cette rencontre, Sofiane Hadjadj écrivain, co-directeur des éditions Barzakh à Alger. Cette réunion était réalisée en partenariat avec le centre de résidence littéraire de “La Marelle – Maison des projets d'auteurs” qui fait partie de la Friche Belle de Mai sur le site des anciennes usines de la Seita. “La Marelle" est située dans la maison de l'ancien directeur de cet établissement.

De grands sujets d'actualité

Suivront au début 2012 d'autres rencontres. Le 17 janvier, "Les révolutions arabes, un an après", avec Jean-Pierre Filiu, historien et arabisant, professeur associé à Sciences Po-Paris. Le 14 février, "Espagne, état de crise?" avec Josep Ramoneda, directeur du Centre culturel contemporain de Barcelone. Et le 13 mars, "Grèce, le complexe du Parthénon" avec Takis Théodoropoulos, écrivain et éditorialiste du quotidien grec Ta Nea, les Nouvelles.
La rencontre du 13 décembre a commencé au Grand Hôtel Beauvau situé rue Beauvau, à deux pas de l'Opéra de Marseille et du Vieux port. Le nom de la rue rappelle le prince Charles Juste de Beauvau, gouverneur de Provence de 1782 à 1790. A Paris son souvenir subsiste dans l'hôtel du prince où est installé le ministère de l'Intérieur, sur la place Beauvau. Pour sa part, le Grand Hôtel Beauvau est un des premiers hôtels de Marseille, il a accueilli Lamartine, on peut supposer que c'était avant l’embarquement du poète pour ce qui deviendra son "Voyage en Orient", Mérimée, George Sand et Chopin entre autres. Cette rencontre du 13 décembre traitait de la guerre d’Algérie, question particulièrement sensible. Cinquante ans après l’indépendance de ce pays, les controverses sont encore présentes et les passions toujours vivaces. La littérature peut-elle être une aide ? C'est à cela que tente de répondre L’Art français de la guerre, vaste fresque romanesque d'Alexis Jenni, au cours de ces quelque 600 pages d’histoire de la France de la seconde moitié du XXe siècle, vue à travers les guerres coloniales d'Indochine et d'Algérie.


Par (dernière modification le 24/12/2011)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Guerres hors la loi - 14/11/2016

1 2 3 4 5 » ... 55




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :