Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
01/04/2015

Un pas en avant, un pas en arrière...

Écoutez un regard décalé


Régulièrement, l'on entend que le Sénat n'a plus de rôle à jouer dans notre société et que cette chambre basse est dépassée. Les sénateurs viennent de confirmer ces assertions en entérinant leur opposition à la pénalisation des clients des prostituées.


regard_decale_senat.mp3 Regard décalé Sénat.mp3  (565.96 Ko)


Lorsque l'on va sur le site web des nouvelles news consacré à l'information vue par des femmes sur les femmes, on peut lire que "les choses avancent lentement certes mais qu'elles avancent". Je le crois aussi mais Dieu que c'est long, lent et douloureux. Néanmoins, il n'y a pas le choix.
Le vote se serait joué à une voix près. C'est déjà quelque chose. Après avoir attendu un an et demi, les sénateurs ont enfin daigné s'occuper de cette loi. Mais ces derniers ne sont pas prêts à faire passer les prostitué(e)s de statut de délinquant(e)s à celui de victimes. Le délit de racolage est rétabli et les clients ne seront pas inquiétés. Nous avons envie de dire tout ça pour ça, sachant que la loi va repartir à l'Assemblée nationale et que ce sont les députés qui auront le dernier mot. Avec une majorité de socialistes au parlement et alors que la loi émane de ces derniers, celle-ci vraisemblablement devrait passer. Pourquoi jouer ce rôle de rétrogrades alors que c'est justement l'occasion où jamais de faire passer un message de modernité et de respect de l'autre? Si les sénateurs et sénatrices avaient voulu confirmer leur réputation de vieux barbons, ils n'auraient pas pu faire mieux. Politiquement c'est assez stupide, car ils n'y a plus qu'eux pour penser que les femmes et les hommes votant à droite sont favorables à la pénalisation des prostituées. La société avance, lentement certes mais elle avance et il faudrait le rappeler à ces messieurs-dames coincés sous les lambris de leur chère république passablement chahutée ces derniers temps. Peut-être est-ce cela d'ailleurs qui leur fait peur?
Quand comprendra-t-on que c'est le client qui encourage la prostitution et par conséquent l'aliénation des femmes à un système qui les maintient à l'état d'objet?

Après l'affaire du Carlton, les sénateurs ont dû se sentir obligés de s'intéresser à cette loi, longtemps restée dans les cartons. Mais leur travail est un retour en arrière significatif. Qu'on le veille ou non la loi doit aussi intervenir ici. Dans nos sociétés, où rien ne se met en place naturellement, la loi doit jouer son rôle. Sinon rien n'avance. Il faut obliger la femme et l'homme à se respecter, qu'on le veille ou non, cela ne se fait pas naturellement. Ignorer ce fait c'est perdre du temps, et du temps nous en avons perdu depuis longtemps en n'osant pas, en attendant, en comptant sur... etc... tout cela c'est de la blague, la seule solution c'est légiférer.

Légiférer pour que les femmes puissent être représentées lors des dernières élections départementales. Où l'on a vu des hommes perdre les élections pour n'avoir pas accepté une colistière. Et de le reprocher à la loi sans penser à se remettre en question, tellement persuadés qu'ils ont les compétences eux et pas elles, tellement novices en la matière. La faute à qui? Et depuis quand quelqu'un est-il irremplaçable? Cela fait mal à l'ego, certes, mais ces messieurs s'en remettront, nous le faisons bien nous - certes plus ou moins inconsciemment - depuis des millénaires...



Par (dernière modification le 01/04/2015)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :