Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
23/06/2016

Une campagne choc de Médecins du Monde censurée


La nouvelle campagne choc de l'ONG Médecins du Monde contre les prix gonflés des médicaments devait sortir lundi 13 juin 2016. Jugée néfaste pour l'industrie pharmaceutique, elle a été censurée par l'Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP).


Un militantisme qui déplait aux industries pharmaceutiques

Trois des dix affiches de la campagne. (c) Médecins du Monde
Trois des dix affiches de la campagne. (c) Médecins du Monde

campagne_choc_msf.mp3 Campagne choc prix médicaments MSF.mp3  (615.71 Ko)


Médecins du Monde devait lancer une campagne publicitaire qui visait à dénoncer les prix prohibitifs de certains médicaments et traitements contre le cancer ou l'hépatite C. L'ONG voulait provoquer le débat. Objectif atteint!

Pour sa campagne publicitaire, Médecins Du Monde a voulu frapper fort. L'ONG se positionne en lanceur d'alerte et interpelle le gouvernement sur l'urgence de la situation. Au travers de 10 affiches, elle mettait l'accent sur les prix élevés de certains médicaments qui soignent des maladies comme l'hépatite C, la leucémie ou encore la grippe. Intitulée "Le prix de la vie", la campagne montrait aussi les zones d'ombre autour des prix fixés par les laboratoires. Avec des paroles fortes comme: "Une leucémie c'est en moyenne 20 000% de marge brut" ou encore "Chaque année en France le cancer rapporte 2,4 milliards d'euros", MDM a rapidement attiré l'attention de l'Autorité professionnelle de régulation de la publicité (ARPP).

Des "prix qui ne sont pas justifiés" selon l’ONG qui dénonce les "marges colossales et révoltantes" des laboratoires pharmaceutiques dans sa campagne conçue par l’agence DDB Paris.

Les traitements contre le cancer sont devenus aussi un marché particulièrement juteux pour les firmes pharmaceutiques. Ainsi le Glivec, un traitement contre la leucémie, est aujourd’hui vendu 40 000 euros par an et par patient pour un coût de production estimé à seulement 200 euros.

Les laboratoires avancent trois explications: la recherche coûte cher, le bénéfice thérapeutique est grand, et les coûts de production sont importants. Or, pour MDM, aucun de ces arguments ne tient la route.

La campagne ayant été refusée par l'ensemble des afficheurs en raison d'un risque de réactions négatives de la part de l'industrie pharmaceutique, les 1.200 bénévoles de l’ONG ont donc commencé un "affichage sauvage" de la campagne, par ailleurs diffusée via le Web et les réseaux sociaux et dans les grands quotidiens nationaux.




Par (dernière modification le 21/06/2016)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le pied - 02/07/2016

La vitamine D - 17/05/2016

1 2 3 4 5 » ... 13




Dans nos blogs :

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...



Le Podcast Journal sur :