Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

YAOUNDE : PARKINGS PAYANTS SUR LA CHAUSSEE


Une innovation qui est loin de faire l’unanimité.


Yaoundé aujourd'hui

Gilbert Tsimi Evouna
Gilbert Tsimi Evouna
Depuis sa nomination comme délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, en juin 2005 par décret présidentiel, Gilbert Tsimi Evouna, a dévoilé les projets de modernisation qu’il nourrit pour la capitale politique camerounaise. La création des parkings payants, installés non seulement au centre ville, mais aussi dans certains quartiers populeux et résidentiels, dans le processus d’embellissement de la ville est aujourd’hui une innovation qui alimente la controverse. Pour désengorger le trafic dans la ville aux sept collines et éviter des stationnements abusifs des parkings ont été installés sur la chaussée réduisant la dimension normale de cette dernière et si par mégarde un automobiliste se gare sur le trottoir qui n’abrite pas de parking, il sera amèrement surpris à son retour de retrouver un sabot qui côtoie l’une des roues de son véhicule.

Décision conservatoire et effets collatéraux

La forte concentration humaine que subissent les grandes métropoles camerounaises, est sûrement le nœud du problème
La forte concentration humaine que subissent les grandes métropoles camerounaises, est sûrement le nœud du problème
Selon l’avis de quelques automobilistes rencontrés, la résolution du délégué du gouvernement de désengorger les embouteillages dans les artères de la ville est d’une part avantageuse pour les caisses de la Cuy et désavantageuse sur le plan de la sécurité, car en réduisant la chaussée pour installer les parkings, il y a là un sérieux manque d’espace les véhicules de petit gabarit, et ceux plus spacieux, les motos et piétons font la queue, dès que survient un accident, il y a une interruption de la circulation pendant au moins plusieurs heures, la sécurité routière est menacée, les cas de vols, accidents ou autre ne sont en aucun cas pris en charge par la Communauté urbaine de Yaoundé.
La forte concentration humaine que subissent les grandes métropoles camerounaises, est sûrement le nœud du problème que tente de résoudre la Cuy, à sa manière, seulement dans un contexte ou la communication est verticale et ou se fait vivement ressentir une insuffisance des équipements et infrastructures urbains, couplés à une faible offre de services urbains de base les conflits font bon ménage.

Contrat de Ville et le contexte dans lequel cette vision stratégique a été adoptée

Pour désengorger le trafic dans la ville aux sept collines et éviter des stationnements abusifs des parkings ont été installés sur la chaussée réduisant la dimension normale de cette dernière
Pour désengorger le trafic dans la ville aux sept collines et éviter des stationnements abusifs des parkings ont été installés sur la chaussée réduisant la dimension normale de cette dernière
L’Etat et la Communauté Urbaine ont signé le « Contrat de Ville de Yaoundé » pour la période allant de 2006 à 2011.
Le Gouvernement et les Partenaires au développement ont prévu d'investir plus de quatre vingt dix (90) milliards de F CFA pour la période 2006 – 2011 destinés à la réalisation de divers projets urbains.
Le Contrat de Ville n’annonce pas un désengagement total de l’Etat. Au contraire, il vient réaffirmer le rôle régalien de l’Etat, à qui il revient de définir la politique du secteur urbain, de fixer les axes stratégiques de développement urbain qui devront permettre aux Collectivités Territoriales Décentralisées de programmer non seulement la remise à niveau des principales infrastructures des villes, mais aussi les actions prioritaires en vue d’améliorer les conditions de vie des populations dans les quartiers.
Comme le relève le diagnostic urbain, la ville camerounaise souffre de plusieurs dysfonctionnements au nombre desquels :
Un développement spatial anarchique ;
- une forte croissance démographique et spatiale,
- l’insuffisance des équipements et infrastructures urbaines, couplée à une faible offre de services urbains de base,
- un faible niveau d’activités et d’emplois,
- la rareté, la cherté et la faible sécurité des transports urbains.
Ainsi, le Gouvernement, conscient de ces principaux dysfonctionnements, a opté pour un développement concerté de la ville, par le biais du "Contrat de Ville". C’est donc dire, que « Le Contrat de Ville » est une démarche participative, un processus qui permet de définir de manière concertée la vision globale et les stratégies de développement de la ville.

Mais aujourd'hui peut-on véritablement affirmer que le développement de la ville de Yaoundé a pour base une démarche participative?

31/01/2010








Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :