TEREZA Késovija de "La chanson de lara" à "Toutes mes larmes" - vidéos - photos - sites - infos - actu - etc... etc...

Pour tous ceux qui veulent en savoir plus sur ce 16 novembre 2007, où Tereza késovija retrouvait l'Olympia pour la quatrième fois...mais surtout son public français laissé en 1988, repartie pour l'ex-Yougoslavie où elle était une star, l'histoire, la mauvaise histoire d'une guerre a anéanti sa carrière internationale, elle reviendra par la force de son immense talent et de sa propre énergie au devant de l'actualité musicale, tout d'abord en étant élue en Croatie chanteuse du XXe siècle en 2000...2007 Olympia - 2009 Award meilleur album live - 2010 un demi-siècle de chansons - 2011 Belgrade/ la Macédoine et pour l'automne le Monténégro


TEREZA Késovija "OLYMPIA 2007"
TEREZA Késovija - avant première - OLYMPIA - 16 novembre 2007

11 h 30 - Boulevard des capucines à Paris, il fait froid, le ciel est en bleu et gris… la grève des transports donne une circulation dense

…sur le trottoir de l’OLYMPIA s’affairent, avec la grande échelle, des hommes en salopette qui montent une à une les lettres de T E R E Z A - K E S O V I J A
…construisant ainsi l’affiche qui scintillera pour le TOUT PARIS la nuit tombée !

Cette affiche…Ô combien rêvée par une multitude d’artistes !

Et comme si ce rouge me réchauffait soudain je ne sens plus le froid, dans cette atmosphère fébrile à quelques heures de l’évènement !

Je reste là, comme pour mieux m’imprégner de cette réalité, jusqu'à ce que les lumières s’allument pour les essais !

14 h - Je rentre par l’entrée des artistes, je donne mon nom et l’on m’accompagne dans la salle, alors vide, de l’OLYMPIA .

Je m’installe au premier rang sur la droite, quelques techniciens passent et repassent.

Sur scène, le travail de fourmi a commencé, chaque musicien (ils sont nombreux) se positionne, ajuste son instrument, cette ambiance me fascine !

Puis, vient l’heure pour la régie, du réglage de chaque micro - Une précision
qui prend beaucoup de temps -

16 h – S’approche alors du micro sur pied, TEREZA en jean et veste noire visage sérieux…demandant d’une voix ferme – Messieurs activons, si nous voulons être à l’heure !...le ton est donné !

16 h 15 – Démarre, la répétition générale…mon cœur fut emporté de suite par la voix de TEREZA…que je découvrais sur scène pour la première fois.

Rien ne lui échappe, ne négligeant aucun détail, tant avec les techniciens qu’avec les choristes et les musiciens.

Tandis que dans ma tête, se bousculent déjà plein de qualificatifs pour définir cette aura, elle enchaîne JE CHERCHE ENCORE…

Ce titre où je suis, par mes mots, un peu quelque part, quelques minutes, dans son ombre…je ne rêve plus…si, au stop de la musique, avec le micro elle demande où est Maryse ?

Elle avance au devant de la scène…je viens vers elle …elle me tend ses deux mains et dans une étreinte que je n’oublierais jamais, me dit c’était comment Maryse ?

…je n’avais plus de voix … très émue, j’ai murmuré - bien, très bien !
Elle m’a ajouté on se voit après le spectacle

…puis est repartie chanter…chanter…pas un peu pour poser sa voix, chanter comme si c’était le spectacle, sans se ménager, bien plus tard elle m’expliquera que pour les repères des musiciens, c’était indispensable !

Alors même si son énergie est à revendre…cet OLYMPIA représente, entre autres, une performance de presque 7 heures de chant…respect et admiration l’Artiste !

19 h 45 - TEREZA quitte enfin la scène pour aller se préparer pour ce concert unique…

21 h - J’y étais…je vous raconte aussi…

TEREZA Késovija OLYMPIA 2007 Concert

…Une prestation de la grande dame élue chanteuse du XX siècle dans son pays la Croatie EPOUSTOUFLANTE !!!

Le public parisien a vite été conquit en l’applaudissant à tout rompre dès ses premières chansons

Epoustouflante aussi TEREZA par sa voix cette présence scénique et ce luxe d’être accompagnée de plus de vingt musiciens une harpiste un accordéoniste un flûtiste et quatre choristes qui ont donnés à ce spectacle toute la grandeur de l’artiste !

Epoustouflante toujours TEREZA par l’audace de nouvelles chansons qui lui collent à la peau (son nouvel album) jusqu’à pour combler son public français de l’inédit interprété en français EXCLUSIF OLYMPIA !

Bien sûr une des ovations les plus torrides a été pour sa MAGISTRALE interprétation de « Je Suis Malade »…même Monsieur Lama pourrait avoir le frisson !

Jusqu’au sens du partage pour ce grand événement pour sa deuxième partie d’où un DUO fort avec un jeune artiste Croate, non moins fort sa voix si chaude mêlée aux Chœurs de Sartène puis cette chanson française « Je Cherche Encore »…une toute première !

L’euphorie à son comble…le rideau rouge tombe une première fois…mais on n’a pas envie…le rappel durera plus de vingt minutes…émerveillée TEREZA nous donne en cadeau « La Chanson de Lara » a capella …EPOUSTOUFLANTE TEREZA Késovija !!!

BRAVO BRAVO !!!...oui nos bravos auraient voulu avoir la grandeur des lettres rouges de l’affiche de cette salle mythique …tant le talent de TEREZA ressemble bien à ce lieu !

TEREZA Késovija

CD & DVD "A l'OLYMPIA" disponibles sur :

http://www.croart.com

TELECHARGEMENT légal mp3 aussi sur :

http://itunes.apple.com/us/artist/tereza-kesovija/id265767402

http://www.amazon.fr/gp/product/B002X01EIC?ie=UTF8&child=B002WZZMWW

http://www.podcastjournal.net/tereza/TEREZA-Kesovija-OLYMPIA-2007

Rédigé par Maryse Duilhé le Vendredi 22 Juillet 2011 à 17:05

Recherche

Profil
Maryse Duilhé
Maryse Duilhé



Galerie



Infos XML

Liste de liens

RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile